Vous avez l’impression de n’avoir rien accompli en 2020 ? Détrompez-vous…


Vous n'avez pas profité des confinements pour apprendre une langue étrangère ou vous mettre au yoga ? Vos accomplissements de 2020 s'élèvent à... rien du tout ? Mais non, mais non !

Vous avez l’impression de n’avoir rien accompli en 2020 ? Détrompez-vous…

De votre côté, 2020, ça a donné quoi ? Fin d’année oblige, c’est l’heure de faire le bilan pour les utilisateurs et utilisatrices de Twitter.

Ces derniers jours, plusieurs milliers de personnes ont partagé leurs accomplissements de 2020 en répondant à un message posté par l’artiste et auteur américain Adam J. Kurtz.

J’ai essayé moi aussi de réfléchir à ce que j’avais fait de notable ces douze derniers mois et franchement, à part la naissance de ma fille en avril dernier (sans aucun doute le plus bel accomplissement de ma vie, avec lui décrocher une place en crèche), je sèche…

En finir avec les injonctions à la performance

Je n’ai pas profité des deux confinements et des couvre-feux pour me mettre au sport, commencer à faire mon pain, manger mieux ou me lancer enfin dans l’apprentissage de l’italien ou de la broderie. Me lever laver chaque matin et arriver au bout de la journée était déjà suffisamment compliqué comme ça…

Au début, cela m’a fait culpabiliser, surtout quand je voyais sur les réseaux sociaux toutes les réussites incroyables des autres — qu’il s’agisse de travaux dans leurs appartements, de vêtements cousus main, de potagers ou de raviolis faits maison.

Et puis j’ai compris que ce n’était pas leurs succès que je vivais mal, mais plutôt une injonction à la performance beaucoup plus globale et transmise par la société toute entière.

Comme si pour avoir de la valeur, il fallait que je sois productive, même en période de crise sanitaire, même coincée chez moi pendant plusieurs semaines, même enceinte jusqu’aux yeux…

Traverser une pandémie mondiale en 2020

Je ne pense pas pour autant que tout le monde doit arrêter de faire des trucs ou d’en parler sur les réseaux sociaux ! Au contraire, si cela aide certaines personnes à se sentir mieux, à gérer leur anxiété ou à traverser les confinements successifs sans péter les plombs, c’est super.

Mais si comme moi, vous n’avez (presque) rien fait en 2020, ce n’est pas grave.

En fait, c’est même faux, vous avez toutes et tous un accomplissement personnel colossal à votre actif : vous avez traversé une pandémie mondiale en faisant de votre mieux pour garder le moral. (Ça rime !)

C’est sans doute parce qu’on a encore le nez dans le guidon (ou plutôt dans le virus) qu’on ne réalise probablement pas à quel point l’année que nous venons de traverser est hors du commun. 1,7 million de morts, des dizaines de millions de personnes confinées au même moment dans le monde, une crise économique en embuscade qui crée beaucoup d’incertitudes pour l’avenir… C’est un euphémisme de le dire : 2020 ne nous a fait aucun cadeau.

Vous pouvez être fières de vous !

Si on regarde la situation avec un peu de recul, c’est incroyable que nous ayons réussi à faire face, à continuer à vivre, travailler, aimer, faire des projets pour le futur.

Nous avons été capables de nous adapter à une situation qui changeait de semaine en semaine. Nous avons fait preuve de courage et de résilience pour naviguer dans cette mer d’incertitudes.

Nous avons dû faire des deuils à distance et prendre soin de nos familles en étant parfois très seules. Certains et certaines d’entre nous ont payé le prix fort en termes de santé mentale et physique, notamment les soignants et soignantes.

Alors si vous êtes en train de lire cet article, c’est que vous avez traversé 2020, et rien que pour ça, bravo ! Il sera toujours temps en 2021 d’apprendre à faire du pain la révolution…

 

Clémence Boyer

Clémence Boyer


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!