Live now
Live now
Masquer
Femme anxieuse et énervée lisant les notifications sur son smartphone
Psychologie

Vous avez 1200 mails non lus, ça vous stresse, mais y répondre vous angoisse ? Bienvenue au club

En moyenne, je reçois une trentaine de messages par jour (réseaux sociaux, SMS, emails et appels compris). Et plus les alertes s’accumulent, plus le stress monte et je finis par faire l’autruche. Et je suis loin d’être la seule à faire un burn-out des notifications…

Si vous êtes comme moi, vous avez environ 1200 emails personnels nous lus, 25 SMS jamais ouverts et 40 messages vocaux non écoutés . Et paradoxalement, la vue des petites pastilles rouges qui vous signalent la présence de ces missives digitales oubliées vous donne encore plus d’anxiété.

Si bien que vous finissez par les ignorer, les oublier, ou les ouvrir 3 semaines plus tard. C’est un cercle vicieux…

Non, je ne prends pas un malin plaisir à ghoster les gens, mais il se trouve qu’être sur-sollicitée par messages, ou bien de me sentir obligée de répondre, ça me stresse… Résultat, les notifications s’accumulent et je procrastine pour les ouvrir.

Quant aux appels, j’attends souvent bien sagement que la sonnerie de mon téléphone cesse avant d’envoyer un SMS faussement naïf quelques minutes plus tard du type « Tu m’as appelée ? »

Pourtant, loin de moi l’envie d’ignorer qui que ce soit. Au contraire, je suis une véritable people-pleaser (concrètement, je fais souvent passer les besoins des autres avant les miens). Mais justement, c’est peut-être bien ça le problème

Les réseaux sociaux ont beau nous dire qu’ils nous rapprochent plus que jamais, nombreux et nombreuses sont celles qui ressentent une immense pression à toujours être disponibles.

Répondre dans la minute ou ne pas répondre du tout

Comme le rapporte The Guardian, les people-pleasers seraient « moins susceptibles de fixer des limites à la communication, ce que les smartphones permettent à peine de faire ».

Les réseaux sociaux ont beau nous dire qu’ils nous rapprochent plus que jamais, nombreux et nombreuses sont celles qui ressentent une immense pression à toujours être disponibles et se sentent épuisées par les notifications et les échanges permanents.

Et quand on sait qu’en moyenne, les Français et Françaises reçoivent en moyenne 39 mails par jour et que plus de 180 milliards de SMS sont envoyés en France chaque année… pas étonnant que le burn-out numérique nous attend au tournant !

Les interactions virtuelles constantes nous dépassent parfois, si bien que certains et certaines (je me mets aisément dans le lot) se retrouvent complètement incapables de communiquer, comme bloqués dans le déni des alertes qui s’agglutinent sur leurs écrans. Pour preuve : en moyenne, les Américains ont 47 SMS non lus et 1602 e-mails non ouverts.

Notifications sur un smartphone
Si seulement mon smartphone n’affichait que 20 emails non lus…

Et si on coupait un peu ?

Une étude datant de 2020 montre les effets néfastes de la surcharge digitale d’informations :

« Les utilisateurs gèrent généralement 7 notifications par heure […] La surexposition à l’information peut supprimer la probabilité de réponse en surchargeant les utilisateurs. »

Comment faire pour gérer la marée de messages sans faire disjoncter son cerveau anxieux ?

D’abord, on peut essayer de se déconnecter un peu, de couper son téléphone, de le mettre en mode avion plus souvent ou bien d’activer la fonction qui permet de limiter le temps passé sur les réseaux sociaux disponible sur l’iPhone.

On peut aussi essayer de fixer ses limites en termes de communication auprès des autres en annonçant à ses proches quand on souhaite prendre du temps pour répondre à leurs messages ou en leur avouant l’anxiété créée par les notifications, ou même en créant des messages automatiques indiquant que vous répondrez plus tard.

Vous pourrez peut-être dégager un peu les pastilles rouges de votre smartphone, ce qui ne peut qu’être bénéfique pour vous, et aussi pour la planète puisque « pour chaque e-mail stocké, dix grammes de CO2 sont générés par an ». Ouch.

À lire aussi : Téléphoner, c’est votre phobie ? Vous êtes loin d’être seule !

Crédits photos : Torsten Dettlaff et Alex Green (Pexels)

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Psychologie

Psychologie
Personne malade avec un thermomètre dans les mains

Double peine : le Covid toucherait plus durement les personnes atteintes de troubles psy

Psychologie
Portraits de troubles mentaux sur TikTok

À quoi ressemble la dépression ? Sur TikTok, l’intelligence artificielle reproduit les symptômes de troubles mentaux !

Sport
Sport – anxiété – stress – dopamine

Le sport est bien un anxiolytique naturel, selon une nouvelle étude

Série télé
friends-vert

Même en 2021, tout le monde (ou presque) aime Friends. Mais pourquoi donc ?

Lena Haque

30 nov 2021

10
Psychologie
Femme triste dans sa chambre

Stress post-traumatique, dissociation… comment gérer l’« après » des violences conjugales ?

Développement personnel
tim-gouw-unsplash- faire la conversation

Vous ne savez pas faire la conversation ? Voici quelques conseils pour un small talk de qualité

Sophie Riche

23 nov 2021

32
Psychologie
Jeune femme pendant un date

L’analyse du langage corporel cartonne sur YouTube, mais est-ce une vraie science ou du bullshit ?

Psychologie
Jeune femme triste

Surprise (non), c’est chez les femmes et les jeunes que la pandémie a fait le plus de dégâts côté santé mentale

Psychologie
Bella Hadid et Lizzo en pleurs

Après les filtres, place aux larmes : que révèle la mode du selfie en pleurs ?

Psychologie
Étudiante triste à l'université

Cette nouvelle ressource vole au secours des étudiants ayant des problèmes de santé mentale

La société s'écrit au féminin