Live now
Live now
Masquer
Source : Ivonne Wierink
Daronne

Typologie des 5 pires parents qu’on retrouve à la kermesse de l’école

Si vous avez déjà été à la kermesse de votre enfant, ou qu’elle va bientôt arriver, soyez prêtes à rencontrer les parents des autres mômes et de naviguer dans un univers impitoyable.

Savez-vous ce qui est plus insupportable qu’un parent d’élève ? Un troupeau de parents d’élèves, réunis dans un espace relativement réduit, avec du bruit, des mômes shootés au sucre et de la musique des années 2000 à donf, dont les titres n’avaient déjà pas leur place au moment de leur sortie.

À cela s’ajoute des stands à foison, de la déco au goût relatif, et des êtres humains qui se regardent en chiens de faïence en attendant les résultats de la tombola, le tout sous un soleil de plomb (ou sous des trombes d’eau, selon votre situation géographique). Mais parmi tous ces parents, il y en a 5 qui nous tapent dans l’œil particulièrement, et il y a de grandes chances que vous soyez l’un d’entre eux.

Faites gaffe, il y a de l’humour et de la mauvaise foi dans cet article, rangez les fourches !

Celui qui est TROP investi

Pour lui, la kermesse, ça se gère avant, pendant et après l’évènement. Ce qui veut dire qu’il est là tous les soirs avant le Jour J pour emballer les cadeaux de la tombola, qu’il est là dès l’ouverture pour installer les stands (qu’il va d’ailleurs tenir avec rigueur comme si son honneur en dépendait), et qu’il restera jusqu’à la fermeture pour tout ranger, tout en soufflant très fort près des parents qui se contentent de passer un bon moment avec leurs enfants. Le parent trop investi pense que le bon déroulé de la kermesse dépend de lui et de lui seul, et il prend sa mission un peu trop à cœur.

Celui qui n’est pas du tout investi

À l’inverse du parent du dessus, ce parent-là en a pas franchement grand-chose à foutre de la kermesse. Il s’y traine pour faire plaisir à son môme, achète vite fait quelques jetons pour les stands, et n’attend qu’une chose : que ça soit terminé pour se barrer. Pour lui, venir à l’école un samedi est une aberration et il se fait la malle dès qu’il entend les bénévoles demander de l’aide pour ranger les stands. D’ailleurs, il n’avait même pas pris la peine de répondre aux multiples mails de la directrice de l’école demandant aux parents de bien vouloir s’inscrire pour participer à la tenue des activités.

Celui qui pense que son môme est le seul présent

Assis au premier rang pendant le spectacle des moyennes sections de maternelle, il n’a d’yeux que pour son môme qui tente de chanter en rythme, le tout en brandissant son téléphone portable devant la tronche de tous les autres parents pour filmer la scène. Plus personne n’y voit rien, mais il s’en fout : Jean-Kevin chante We Will Rock You alors tout le reste n’existe pas. C’est aussi, étrangement, ce même parent qui n’hésite pas à gruger la queue de la pêche aux canards pour que son héritier passe devant tout le monde et qu’il rafle le lot ultime : des raquettes en mousse pour la plage.

Celui qui en profite pour choper tous les ragots

Ce parent n’en branle pas une pendant la kermesse, il se contente de rester groupé avec d’autres parents de la même espèce, et papote, papote, papote, sur le dos de tous les autres présents. Il écoute avec avidité tous les ragots qu’on peut lui rapporter, allant de la pose d’un postiche sur la tête du maitre des CE1, à l’arrêt maladie longue durée de la cantinière qui aurait une raison obscure et intrigante. Ce parent n’hésite d’ailleurs pas à rapporter sa propre boisson qu’il partage avec ses copains de la même espèce, et qui n’est pas du tout compatible avec une kermesse scolaire.

Celui qui pense que c’est SA kermesse

Ce parent n’est pas là pour enfiler des perles, il est là pour gagner. La win, c’est sa dope, et s’il doit faire chialer des mômes pendant la course en sac, il le fera. Ce parent a pour objectif d’être le meilleur à chaque activité, et il n’hésitera pas à colporter des rumeurs sur les autres enfants qui font la queue pour le chamboule-tout, pour qu’ils déclarent forfait avant même de commencer. Frustré des propres kermesses de son enfance ou tout simplement grand nostalgique, ce parent a organisé tout son récent emploi du temps autour de cet événement, qu’il ne raterait pour rien au monde. Par contre, on ne sait même pas s’il a pensé à amener ses propres enfants avec lui, mystère.

À lire aussi : Typologie des 5 parents qu’on retrouve dans les trajets en train


Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Daronne

Inceste // Source : Canva
Daronne

Inceste : des expertes de l’ONU exhortent la France à protéger les enfants et à soutenir leurs mères

2
Canva
Daronne

La noyade sèche est une fake news

16
Pexels
Daronne

Une amende de 30 euros pour les parents en retard à l’école, non ce n’est pas une blague

17
Source : Canva
Daronne

Chronique d’une daronne : avant la colo, 4 choses importantes que je dis à mes enfants

Source : Canva
Daronne

Les vacances d’été ont un impact négatif sur la santé des enfants (étude)

18
Source : Canva
Daronne

Doit-on suivre les neurosciences pour être un bon parent ?

Unsplash
Daronne

Typologie des 5 types d’enfants qu’on croise aux goûters d’anniversaire

2
Source : Canva
Daronne

Chronique d’une daronne : ces signes qui prouvent tu es devenue TA mère

1
parc-asterix
Daronne

Le parc Astérix vous offre une entrée gratuite… si vous portez ce prénom

2
Canva
Daronne

Et si on accordait un congé parental aux grands-parents ? Un pays teste cette option

Pour les meufs qui gèrent