Live now
Live now
Masquer
Chez Goop, le bien-être est toxique
Société

Surprise (non) : chez Goop, le « bien-être » est toxique as fuck

Après avoir passé des années à se « purger » selon les contenus qu’elle dirigeait pour Goop, Elise Loehnen a quitté le média-eshop bien-être de Gwyneth Paltrow en 2020. L’ex-employée dénonce désormais une « culture toxique ».

Pendant près de 7 ans, en tant que directrice des contenus, Elise Loehnen a fait figure de bras droit de Gwyneth Paltrow pour son site — à la fois média et eshop — baptisé Goop. Ce dernier se présente comme un temple du bien-être dont l’actrice était la papesse, mais après avoir longtemps prêché la bonne parole, voilà que son ancienne employée en dénonce désormais la « culture toxique ».

Le diable s’habille en Prada et ne met de la crème solaire que sur ses pommettes.

« La culture du bien-être peut être toxique »

Les révélations d’Elise Loehnen peuvent faire l’effet d’une bombe auprès des fidèles de l’univers Goop. Mais elles ne surprendront pas les personnes déjà alertées par les nombreuses bêtises avancées par Gwyneth Paltrow (comme les bains vulvaire de vapeur, ou la crème solaire utilisée en petite touche tel un simple highlighter)…

Celle qui a quitté en octobre 2020 son poste de directrice des contenus de Goop (dont la co-présentation de The Goop Podcast et des apparitions récurrentes dans l’émission Netflix The Goop Lab) vient donc de publier sur Instagram une alarmante vidéo le 22 mars 2022.

Elle commence par y expliquer qu’elle a arrêter toute forme de jeûne et purge, tant prônés par Goop :

« Pour moi, c’était devenu synonyme de régime et de restriction, et j’avais l’impression de ne pas avoir une relation saine avec mon corps, où j’essayais toujours de le punir, de le maîtriser, de le châtier. »

Depuis qu’Elise Loehnen a quitté l’entreprise, elle raconte qu’elle a cessé de se priver de nourritures, de juger son corps, et de se peser. Elle a aussi réalisé que, au même titre qu’une alimentation trop riche en produits ultra transformés, un régime alimentaire trop strict et restrictif pouvait être nocif pour la santé.

C’est peut-être évident pour plein de gens, ça l’est moins pour celles et ceux qui ont trop le nez dans le compteur de calories, le miroir, ou le pèse-personne.

Écoutez le podcast « Mon corps, ce poids » de Madmoizelle

Devenir girlboss à la place de la girlboss

Mais puisque la pomme ne tombe jamais très loin de l’arbre, Elise Loehnen explique aussi qu’elle vient de s’adonner à une cure bien-être tendance, la Kroma Wellness, qui promet soi-disant une réinitialisation totale du corps (un reset) en cinq jours :

« Je pensais que je détesterais tout ça mais j’ai décidé de le faire différemment. Je ne me suis pas pesée avant, pendant, après, et j’ai choisi la version qui permet de manger plus de légumes et des protéines à volonté. »

On peut donc à la fois se réjouir que cette femme de 42 ans commence à comprendre que la culture des régimes forme une impasse, à la fois constater qu’elle y baigne encore et continue de la promouvoir en partie ! Sans compter le un timing douteux, puisqu’elle a attendu de quitter Goop, de lancer son propre podcast sur les questions de bien-être, et sort un livre autour de tout ça.

Il ne manquerait plus qu’elle publie sa propre version de Goop

Capture d’écran 2022-03-29 à 17.31.58
Pour illustrer votre site d’autopromo de girlboss bien-être, prenez-vous en photo chez vous, pieds nus pour un air authentique, en instrumentalisant en prime vos enfants pour un supplément d’innocence. © Capture d’écran du site d’Elise Loehnen.

Et quitte à chercher à devenir girlboss à la place de la girlboss ultime, une source anonyme aurait expliqué à Buzzfeed combien Elise Loehnen, en tant que directrice de contenus chez Goop, aurait usé de méthodes de management toxique.

Rappelons aussi et surtout qu’elle a été pendant 7 ans la personne la mieux placée pour prôner autre chose que la diet culture, la grossophobie. Ou du moins la deuxième si l’on part du principe qu’elle se contentait d’appliquer — en dépit de sa propre agentivité et de ses convictions personnelles — des principes édictés par Gwyneth Paltrow… Ce qui tient peu, surtout après un tel retournement de veste, aussi dramatique dans la forme que partiel sur le fond.

Mais soulignons également qu’on peut promouvoir la diet culture tout en étant victime de celle-ci, comme une forme de grossophobie tellement intériorisée qu’on serait incapable de le conscientiser.

Car c’est bien sous la direction de Elise Loehnen que Goop publiait notamment un article qui invitait ses lectrices à peser leur « poids vital le plus maigre possible » (en février 2018). Et comme dirait Céline Dion :

« On ne change pas, on met juste les costumes d’autres sur soi. »

À lire aussi : Pourquoi l’arnaqueuse de The Dropout Elizabeth Holmes ne portait que des cols roulés noirs

Crédit photo de Une : Capture d’écran Instagram @goop ; @eliseloehnen

Les Commentaires
2

Avatar de KtyKoneko
30 mars 2022 à 09h20
KtyKoneko
ah... le bien-être toxique
ou comment avoir l'impression de prendre soin de soi pour soi
alors qu'on ne fait qu'obéir aux injonction du patriarcat...
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Société

Pancarte de manifestation
Société

Inscription de l’IVG dans la Constitution : réelle avancée ou mesure symbolique ?

national-cancer-institute-VJVsEnR_vNE-unsplash
Daronne

La parentalité est plus stressante et dangereuse pour les personnes racisées

Sihem Belouahmia
Société

Féminicide de Sihem Belouahmia : pourquoi les mots sont importants

Elisa Covo

03 fév 2023

Julien Bayou à l'Assemblée nationale
Société

La cellule d’enquête interne d’EELV annonce la clôture du dossier Julien Bayou

Elisa Covo

02 fév 2023

hemicycle-2017-300
Société

Le Sénat se prononce en faveur de la constitutionnalisation de l’IVG

denis brogniart
Société

Denis Brogniart est accusé d’humiliations et de violentes crises de colère par d’anciennes collaboratrices

Maya Boukella

30 jan 2023

DNK, le quatrième album d’Aya Nakamura est sorti le 27 janvier 2023
Musique

Pourquoi Aya Nakamura est-elle si méprisée en France ?

eric dupond moretti loi protection mineurs crimes sexuels
Actu en France

Eric Dupond-Moretti : son fils Raphaël accusé de violences conjugales

[Site web] Visuel horizontal Édito (15)
Livres

« Une Place », l’essai-illustré brillant d’Eva Kirilof qui explique l’absence des femmes de l’histoire de l’art

1280px-FIBD2018LuciaBiagi – papmetoobd
Société

Alors que le festival d’Angoulême vient de s’ouvrir, le monde de la BD va-t-il enfin se remettre en question ?

La société s'écrit au féminin