Mon père s’est suicidé quand j’avais 9 ans, voici comment j’ai appris à me reconstruire


Angèle a 24 ans, et son père s'est suicidé quand elle en avait 9. Elle raconte comment elle a appris à se construire avec ce traumatisme.

Mon père s’est suicidé quand j’avais 9 ans, voici comment j’ai appris à me reconstruire©Alex Jones/Unsplash

Pendant l’été 2019, Angèle, 24 ans, m’a raconté son voyage d’un an seule au Japon… à vélo. Le récit rafraîchissant et motivant de son périple m’avait ravi.

Il y a plusieurs semaines, elle m’a recontactée pour parler d’un sujet tout autre.

Vivre le suicide d’un parent

Le père d’Angèle s’est suicidé quand elle avait 9 ans, alors qu’elle rentrait en CM1.

Cette vidéo face caméra, elle a mis du temps à la tourner, et à assumer de la poster sur YouTube.

C’est la vidéo d’Esile au sujet de la mort de sa mère qui l’a en partie encouragée à le faire.

Parce qu’elle, à 9 ans, elle n’avait pas Internet, mais elle aurait beaucoup aimé tomber sur le témoignage de quelqu’un ayant vécu la même chose.

Dans cette vidéo, elle parle de la mort, de comment elle a réussi, petit à petit, à réapprivoiser son bonheur.

Elle fait le récit non-édulcoré de son deuil, dans toute sa complexité, sans filtre. Elle parle de tristesse, de jalousie, de sa construction suite à cet évènement traumatisant.

De sa relation complexe avec les hommes, et de ce qu’elle a appris après 15 ans de vie sans son père.

Angèle s’adresse aux personnes qui ont vécu la mort d’un parent, pour les déculpabiliser, leur faire comprendre qu’ils et elles ne sont pas seules ni bizarres.

Mais aussi aux personnes dont les proches vivent la mort d’un parent. Comment réagir ? Que dire ? Comment être un soutien ?

Parler du suicide de son père sur YouTube

Voici ses mots :

« Exprimer ses sentiments sur Internet, c’est quelque chose qui peut nous sembler anodin quand on se contente de lire ou d’écouter des témoignages.

Mais c’est bien différent quand il s’agit de passer de l’autre côté, et de raconter une partie de son vécu.

J’ai compris ça très vite quand j’ai ressenti le besoin de parler publiquement de ce qui m’est arrivée enfant. À savoir comment j’ai vécu le suicide de mon père. »

« J’ai réalisé ce témoignage sur ma chaîne YouTube.

Pourtant, bien que ça soit un endroit où j’ai l’habitude de partager beaucoup de choses, appuyer sur le bouton « publier cette vidéo » s’est avéré plus complexe que prévu.

J’étais traversée par des doutes, me demandant si je faisais bien de parler de ce sujet qui n’est pas drôle, de parler de moi alors que je ne suis personne

Bref, c’était la bouillie dans mon cerveau.

Puis finalement après avoir longtemps ruminé, après en avoir parlé à ma mère et en regardant ma vidéo une nouvelle fois : je me suis dit qu’elle avait sa place légitime sur YouTube.

Le suicide parental est encore tabou et souvent mal compris par l’entourage ou même le personnel enseignant.

Je voulais donc apporter ma petite pierre à l’édifice, pour permettre à d’autres personnes d’avoir le courage de témoigner en retour. »

Sa vidéo est d’une extrême justesse et bienveillance, alors n’hésite pas à la regarder, que tu te sentes concernée ou non !

À lire aussi : À mon papa qui est mort quand j’avais 4 ans

Océane Viala

Océane Viala

Océane est chargée des témoignages sur madmoiZelle ! Sa passion, c’est vos vies, surtout quand elles lui font réfléchir à la sienne. Elle aime aussi le froid, les arbres et les avocats.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!