Une semaine sans produit de beauté sur le visage, ça donne quoi ?

Lucie a testé le skin fasting qui consiste à abandonner tout produit de beauté pendant une semaine. Malgré la beauty addict qu'elle est, elle ne s'attendait pas à tout ce que cette semaine lui apprendrait...

skin fasting test@jnegrets / Pexels

Ça n’est plus un secret pour personne, les cosmétiques, c’est ma passion.

J’en étale matin et soir sur mon visage, plus parce que ça me plaît que parce que j’en ai vraiment besoin (en même temps, qui a besoin d’une routine beauté de 10 produits ?)

Mais, vois-tu, j’ai le sens du challenge et j’aime donner de ma personne pour tester toutes sortes d’expériences. C’est pourquoi je me suis lancée dans une semaine de skin fasting, ou « jeûne de peau ».

Le skin fasting, c’est quoi ?

Bon, je sens que je t’ai un peu perdue. Si tu ne connais pas le skin fasting, il s’agit d’une tendance beauté qui a pas mal tourné l’été dernier sur Internet.

Comme son nom l’indique, le principe du skin fasting est de faire « jeûner » sa peau, c’est-à-dire de ne lui appliquer aucun cosmétique pendant une durée déterminée.

Finalement, il s’agit d’un concept assez semblable à la cure de sébum : en arrêtant de nettoyer et d’hydrater sa peau assez longtemps, elle est censée réguler elle-même sa production de sébum et en ressortir plus belle.

Ayant la peau mixte qui a tendance à briller en fin de journée, je me suis dit que ça serait une bonne occasion de tester le skin fasting pour voir ce que ça donne sur moi !

Comment s’est passée ma semaine de skin fasting

Profitant de ma semaine de vacances loin de la pollution parisienne, j’ai donc cessé pendant 6 jours d’utiliser tout produit de beauté sur mon visage.

Crème hydratante, sérum, lotion, et surtout nettoyant, j’ai tout éliminé de ma routine habituelle.

Le début de ma période de skin fasting

Le premier jour, comme je m’y attendais, RAS : ça m’arrive assez régulièrement de ne pas m’hydrater la peau quand je suis en vacances, et je sais que sur une journée, ça ne fait pas une grosse différence.

Par contre, j’appréhendais un peu de ne pas me nettoyer le visage parce que c’est l’étape de ma routine que je ne saute jamais.

Finalement, ça s’est plutôt bien passé, en dehors de quelques boutons (sachant que j’approchais une période de règles).

Puis j’ai été enrhumée, ce qui m’a pas mal déshydratée, et ça s’est vu sur mon visage. Mes ridules de déshydratation sont revenues au galop, mes pores étaient plutôt inflammées, et j’avais carrément envie de céder.

Mais j’ai tenu bon, en priant pour que ma peau cesse rapidement de tirailler.

La fin de ma période de skin fasting

Passés ces quelques jours de maladie, je m’attendais à ce que ma peau retrouve sa souplesse habituelle, mais que nenni !

Moi qui pensais que le sébum ferait son apparition à force de ne pas nettoyer mon visage, j’ai été très surprise de constater que ma peau restait sèche jour après jour.

Le dernier jour, mon nez s’est mis à peler et ma texture de peau se rapprochait de celle d’un parchemin datant de l’an 53 avant Jésus-Christ.

C’est là que j’ai fini par me rendre à l’évidence : et si je m’étais trompée depuis toutes ces années en pensant que j’avais la peau mixte à grasse, alors qu’elle est en réalité… sèche ?!

Mon bilan à la fin de ma semaine de skin fasting

Maintenant que j’ai pu retrouver mes huiles végétales, sérums hydratants et crèmes de soin, et que ma peau a de nouveau une apparence acceptable, je peux faire un petit bilan de cette semaine de jeûne facial.

Mon type de peau n’est pas celui que je pensais

Je suis contente d’avoir tenté cette expérience parce qu’elle m’a appris un truc : mon type de peau n’est pas celui que je pensais.

Depuis mon adolescence pendant laquelle j’avais effectivement la peau grasse, je n’ai jamais arrêté d’utiliser des produits de beauté. Or, ma peau a nécessairement changé depuis mes 14 ans, mais pas la vision que j’en avais.

Pourtant, quand j’y pense, ça me paraît logique que j’aie la peau sèche !

Certains fonds de teint marquent rapidement des zones de sécheresse sur mon visage, j’ai beaucoup de ridules de déshydratation, je ne peux pas porter de poudre sans avoir l’impression de me transformer en momie en décomposition…

Cependant je sais qu’une même personne peut avoir des types de peau différents selon son cycle menstruel, son alimentation ou encore son environnement. C’est sans doute ce qui explique que ma peau brille par moments !

En tout cas, je peux désormais orienter ma routine vers des produits plus adaptés à ma peau, et ça c’est plutôt une bonne nouvelle.

Ma vie sans cosmétiques est vraiment plus triste

La deuxième chose que m’a appris cette semaine de skin fasting, c’est que j’utilise des cosmétiques pas seulement parce que ça fait du bien à ma peau, mais bien parce que c’est ma passion.

Ça me fait du bien de prendre soin de moi, même si ça représente 40 minutes par jour au moins.

Pendant cette semaine, j’ai certes gagné du temps auprès de mes proches, mais lorsque j’utilise ce même temps à me crémer la face, je ne le considère pas comme du temps perdu puisque je le choisis.

Arrêter d’utiliser des produits de beauté pendant une semaine ne m’a pas fait changer d’avis quant à ma façon de consommer la beauté, et même si ça paraît excessif pour beaucoup de personnes, je suis contente d’être en phase avec moi-même à ce niveau-là !

Et toi, est-ce que tu serais prête à passer une semaine sans cosmétiques ?

À lire aussi : Comment maquiller une peau acnéique ?

Lucie

Lucie

Lucie est la rédactrice beauté de madmoiZelle (quand elle n'est pas trop occupée à chanter des chansons des années 2000 ou à manger des crêpes).

Tous ses articles

Commentaires

EleanorRigby

@Nacre Effectivement elle a l'air cool ! Merci :)
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!