Live now
Live now
Masquer
shadowplay-serie-canal
Série télé

La série Shadowplay vous plonge dans un Berlin ravagé par la violence des hommes

Shadowplay est actuellement dans le top 10 des séries les plus regardées sur Netflix. Zoom sur un programme à grand spectacle qui emmène ses spectateurs au cœur d’un Berlin post-guerre décimé par la haine et la violence de ceux qui l’habitent.

Article initialement publié le 8 septembre 2021 et mis à jour le 28 septembre 2022.

Étonnant parcours que celui de la série Shadowplay, d’abord projetée en exclusivité au festival CanneSéries saison 3 en 2020, avant d’être diffusée sur ZDF (une chaîne allemande), d’atterrir sur Netflix US au mois d’août 2021 puis, enfin, sur Canal+ le 2 septembre. En septembre 2022, la série se retrouve propulsée dans le top des séries les plus vues sur Netflix, dépassant même The Crown.

Sortie plutôt discrètement, cette production allemande, canadienne et française créée par Måns Mårlind mérite pourtant, on vous l’assure, toute votre attention.

Shadowplay, une fresque historique saisissante

Shadowplay - Bande-annonce

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, un policier américain, Max McLaughlin, débarque dans Berlin-Ouest détruit par les bombes ennemies, où règnent le vol, le viol, et la famine, pour aider à la création d’un « commissariat » de police essentiellement tenu par des femmes.

En parallèle, Max investigue sur ce qu’est devenu son frère Moritz… et va vite se rendre compte que ce dernier est devenu chasseur de nazis.

Dans ce Berlin sans foi ni lois encore secoué par des années de guerre, les vies sont fragiles, la violence permanente. Accompagné de l’énergique et courageuse Elsie Garten, ancienne professeur de sémiotique reconvertie en cheffe de police, Max affronte chaque jour l’âpreté d’une ville qui porte encore les stigmates de l’horreur.

Shadowplay, un programme grandiloquent

shadowplay-2

Période historique hautement tragique, personnages torturés, déprimés, violentés, décors de ville bombardée, traque de nazis : on ne rigole pas une seule seconde devant Shadowplay, mais ce n’est pas grave, on n’est pas là pour ça.

Ce qui compte ici, c’est le récit épique des personnages : chacun a un dessein précis à accomplir. Animés par la vengeance et la haine, ils vont tout faire pour obtenir justice. Car ce qui rassemble les héros inquiets de Shadowplay, c’est qu’ils ont tous été victimes d’une cruauté sans égale.

Une femme violée par des soldats russes, un frère sur lequel on a tiré de sang-froid, un môme dont les parents ont été déportés à Auschwitz : tous répondent à une forme de violence différente, tantôt eux-mêmes par la violence, tantôt avec pacifisme.

Shadowplay, les femmes en ligne de front

Ce qui marque, de prime à bord, c’est que ce sont les femmes, les premières victimes de la violence qui ravage Berlin dans Shadowplay.

L’une des héroïnes de la série, par exemple, est forcée d’avorter dans des conditions minables après qu’elle a été violée par des soldats russes, qui en guise de consolation lui jettent un paquet de cigarettes à la figure en la traitant de « pute allemande » quand ils en ont fini avec elle.

On découvre le visage de cette femme au tout début de la série, alors qu’elle se noie sous les larmes et les hoquets — cette scène est sans doute l’une des plus fortes du pilote de Shadowplay, car la caméra est braquée en permanence sur les yeux et les joues de Mala Emde, gonflés de désespoir.

La détresse de cette protagoniste, couplée à celle d’Elsie Garten et des autres membres du commissariat, dont les cernes trahissent la faim et l’épuisement, en disent long sur ce que ces femmes subissent au quotidien, dans ce Berlin dévasté.

shadowplay-3

Le programme, s’il suit principalement un héros masculin, prend soin de capturer les histoires des autres victimes de la guerre. Celles qui n’ont pas connu les armes et le front, mais bien la colère de ceux qui y sont allés.

Qu’ils soient russes, allemands ou anglais, les monstres de Shadowplay sont en tout cas des hommes bien de chair, rongés par la haine et prêts à tout pour assouvir leur désir de violence.

Shadowplay, c’est du grand spectacle comme sait si bien les créer la chaîne allemande ZDF, dont les contenus manquent cruellement à notre paysage audiovisuel. Il vous faudra toutefois être un brin indulgente avec les personnages, qu’une écriture parfois un peu maladroite enferme dans des caricatures.

Mais une fois la paix faite avec les gros sabots qu’enfile l’intrigue de temps en temps, on passe un moment de divertissement plutôt édifiant !

Shadowplay est sur Netflix

et toujours dispo sur Canal+

À lire aussi : Pourquoi la série A League Of Their Own tape dans le mille en matière de représentation lesbienne


On a besoin de vous pour construire l’avenir de Madmoizelle : participez à notre enquête !

Les Commentaires
2

Avatar de visenya.
28 septembre 2022 à 14h05
visenya.
Sur Netflix france elle s'appelle The Defeated en tout cas x)
1
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Série télé

critique-le-flambeau-canneseries
Série télé

Oh non, Le Flambeau est l’incarnation même de l’expression « tirer sur la corde »

Kalindi Ramphul

21 jan 2023

Sexo

Horoscope 2023 : quel sextoy pour votre signe astrologique

Humanoid Native
outlander-saison-8
Série télé

Fan d’Outlander ? On a une bonne et une mauvaise nouvelle

Manon Portanier

20 jan 2023

1
buffy contre les vampires sarah michelle gellar
Pop culture

Buffy : Sarah Michelle Gellar avait « mauvaise réputation » parce qu’elle défendait les acteurs

Maya Boukella

19 jan 2023

2
Anne Hathaway, Meryl Streep et Emily Blunt dans Le Diable s'habille en Prada
Pop culture

Only Murders in the Building : Meryl Streep rejoint le cast de la saison 3 !

Maya Boukella

18 jan 2023

the-lesson-critique
Série télé

Vous ne sortirez pas indemne de la série politique israélienne The Lesson, on vous le promet !

Kalindi Ramphul

14 jan 2023

capture d'écran de Maya and the three
Série télé

Voici les 4 meilleures séries d’animation à voir en streaming (d’après un avis biaisé et partial)

Aïda Djoupa

14 jan 2023

4
lost-saison-1
Série télé

Alerte coup de vieux : que devient le casting de Lost ?

Manon Portanier

10 jan 2023

5
séries disney
Pop culture

Les 8 meilleures séries à voir sur Disney+

Maya Boukella

08 jan 2023

noah schnapp coming out
Pop culture

Noah Schnapp (Stranger Things) fait son coming-out gay

Maëlle Le Corre

06 jan 2023

1
parks and recreation noel
Pop culture

Quand Noël s’invite dans nos séries feel good, de Friends à Brooklyn Nine Nine

Maëlle Le Corre

25 déc 2022

La pop culture s'écrit au féminin