Live now
Live now
Masquer
Couple fâché dans un lit
Actu sexe

Selon un scientifique, d’ici 2030 on ne baisera plus du tout (on regardera Netflix à la place)

Si l’on en croit les données basées sur les seules et uniques prédictions de ce scientifique, en 2030, les rapports sexuels ne feront plus du tout partie de notre quotidien. Plus que huit ans avant la fin des parties de jambes en l’air… et, à termes, de l’humanité ?

Les villes submergées par les océans, plus assez de denrées pour survivre, un quotidien rythmé par les cyclones et les tsunamis, un pic de dépressions et d’anxiété… On connaît déjà les scénarios catastrophes liées au réchauffement climatique et au boom des technologies qui nous pendent au nez. Ce qu’on connaît moins par contre, ce sont les prédictions qui concernent notre activité sexuelle !

Selon une étude publiée en 2016 par David Spiegelhalter, un chercheur britannique à l’université de Cambridge, c’est sûr, on ne kenera plus du tout en 2030, soit dans moins de dix ans.

Selon lui, le temps qu’on passe de plus en plus sur nos écrans finira par complètement remplacer les moments de coucherie.

Le chrono est lancé.

On ferait de moins en moins l’amour

En France, en moyenne, on aurait 8,7 rapports sexuels par mois, soit un peu plus de deux rapports par semaine. Parallèlement, on passerait de plus en plus de temps à tapoter sur nos écrans :

« Pas moins de cinq heures chaque jour ! C’est le temps que passent les Français devant leurs écrans selon une étude de Santé publique France, qui s’alarmait d’une hausse de 50 % en dix ans tout comme d’une sédentarité accrue. »

Ça laisse peu de place à la baise…

C’est aussi ce que David Spiegelhalte constate, dans une mesure plus globale et surtout, nettement plus défaitiste, puisqu’il prédit qu’on ne fera plus du tout l’amour d’ici 2030.

Pour en venir à cette conclusion, le scientifique a sondé des couples entre 16 à 64 ans en les interrogeant sur la fréquence de leurs rapports sexuels par mois. Résultats : le nombre de relations sexuelles mensuelles serait en chute à chaque décennie :

« Les couples faisaient l’amour en moyenne cinq fois par mois dans les années 1990, quatre fois dans les années 2000, et finalement plus que trois fois dans les années 2010. »

Pour lui, le coupable n’est autre que l’hyper-connexion. Avec les services de streaming comme Netflix et l’omniprésence des réseaux sociaux et des écrans dans nos quotidiens, l’intimité aurait du mal à se faire une place. Sursollicités et surstimulés, nos activités de scrolling infinis voleraient la vedette à la bonne vieille partie de jambes en l’air :

« Cette connexion massive, conjuguée à la consultation constante de nos téléphones… Il y a quelques années, la télévision était éteinte à 22h30, et il n’y avait rien d’autre à faire. […] Aujourd’hui, les gens ont de moins en moins le temps de faire l’amour »

Le pronostic n’est déjà pas foufou, mais le scientifique va plus loin. Pour lui, ce désamour pour le sexe aura fatalement des conséquences sur la fertilité et la démographie mondiales !

Cette baisse de rapports est peut-être simplement liée au fait qu’on se force de moins en moins à faire l’amour si on en n’a pas envie.

Couple regardant Netflix dans le lit

C’est pas si terrible que ça, en fait

Alors ça y est, on n’a plus qu’à attendre patiemment la fin du sexe torride, un chrono à la main ? Déjà, on peut fortement douter du fait que les gens finissent par ne plus avoir de relations sexuelles du tout.

Et puis, comme le précise la docteure en psychologie et sexologue Marie Tapernou à RTL, cette baisse de rapports est peut-être simplement liée au fait qu’on se force de moins en moins à faire l’amour si on en n’a pas envie. Et ça, c’est une bonne nouvelle :

« Peut-être qu’avant, on faisait moins attention au fait que c’était important que les deux partenaires en aient vraiment envie. Peut-être qu’il y avait un peu plus de relations sacrifices. Aujourd’hui, on est beaucoup plus à militer contre ça, et à dire « Non, le consentement est important dans les deux sens. » »

Et comme le dit le bon vieil adage : « Ce n’est pas la quantité qui compte, mais la qualité ». D’autant plus que le raisonnement du scientifique suppose que si on ne binge watchait pas Emily in Paris sur Netflix, on serait automatiquement aussi chauds que des lapins en rût, comme si le sexe était une activité par défaut, quand on n’a rien d’autre à branler, et pas un moment intime qu’on choisit de partager…

Bonne nouvelle, depuis, le Britannique est revenu sur sa prophétie, basée sur rien d’autres que des déductions bancales.

En juin 2016, David Spiefelhalter a fait savoir sur Twitter qu’il ne s’agissait en fait que d’une blague. Ha, ha…

À lire aussi : Sans surprise, le top 10 des positions sexuelles préférées des couples est…

Crédits photos : Jack Sparrow et Alex Green (Pexels)

Les Commentaires
6

Avatar de princess_cass
24 janvier 2022 à 18h45
princess_cass
Contenu spoiler caché.
1
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Actu sexe

Actu sexe
Fauxceste

MILF, DILF, et autres fauxcestes : pourquoi les scénarios porno « en famille » fascinent les tubes ?

Pauline Ferrari

18 mai 2022

2
Série télé
Sponsorisé

Test : Les infos clés à savoir sur la série Oussekine

Humanoid Native
Actu sexe
De TikTok à Oscar Isaac, le spit kink entre sur le terrain glissant du mainstream

« Je veux qu’Oscar Isaac me crache au visage » ou comment le spit kink sort de l’ombre

Anthony Vincent

06 avr 2022

22
Sexo
Par une collab’ de sextoys, Lelo et Diesel affirment que sexe et mode vont de pair

Par une collab’ de sextoys, LELO et Diesel affirment que sexe et mode vont de pair

Anthony Vincent

06 avr 2022

Santé sexuelle
Préservatif

Le premier préservatif certifié « sexe anal » n’est pas si absurde qu’il en a l’air

Eva Levy

24 fév 2022

Sexo
Une femme dénudée allongée dans son lit, en train de consulter son téléphone portable

Faut-il être narcissique pour aimer sextoter ? C’est la vraie question que posent des psy

Anthony Vincent

15 fév 2022

Travail
femme devant un ordi

Vous aidez vos potes à faire leurs profils Tinder ? Elle en a fait son métier !

Aïda Djoupa

12 fév 2022

Actu sexe
Ludivine-Sagnier-et-Nicolas-Bedos-dans-le-film-Amour-Turbulences

Niquer dans l’avion mais à l’aise ? C’est évidemment un business, évidemment made in Las Vegas

Anthony Vincent

09 fév 2022

10
Actu sexe
sexualite-couple

Sexe en cuillère, orgasmes simulés et pic de libido estival : la vie sexuelle des Français révélée

Eva Levy

02 fév 2022

Actu sexe
Couple dans un lit

Sans surprise, le top 10 des positions sexuelles préférées des couples est…

Actu sexe
Un pamplemousse coupé en deux

Cette créatrice d’OnlyFans a deux vagins : un pour son boulot d’escorte et l’autre pour sa vie sexuelle personnelle

La sexualité s'écrit au féminin

1 2 3 4 5 6 7 8 9