Live now
Live now
Masquer
Couple fâché dans un lit
Actu sexe

Selon un scientifique, d’ici 2030 on ne baisera plus du tout (on regardera Netflix à la place)

Si l’on en croit les données basées sur les seules et uniques prédictions de ce scientifique, en 2030, les rapports sexuels ne feront plus du tout partie de notre quotidien. Plus que huit ans avant la fin des parties de jambes en l’air… et, à termes, de l’humanité ?

Les villes submergées par les océans, plus assez de denrées pour survivre, un quotidien rythmé par les cyclones et les tsunamis, un pic de dépressions et d’anxiété… On connaît déjà les scénarios catastrophes liées au réchauffement climatique et au boom des technologies qui nous pendent au nez. Ce qu’on connaît moins par contre, ce sont les prédictions qui concernent notre activité sexuelle !

Selon une étude publiée en 2016 par David Spiegelhalter, un chercheur britannique à l’université de Cambridge, c’est sûr, on ne kenera plus du tout en 2030, soit dans moins de dix ans.

Selon lui, le temps qu’on passe de plus en plus sur nos écrans finira par complètement remplacer les moments de coucherie.

Le chrono est lancé.

On ferait de moins en moins l’amour

En France, en moyenne, on aurait 8,7 rapports sexuels par mois, soit un peu plus de deux rapports par semaine. Parallèlement, on passerait de plus en plus de temps à tapoter sur nos écrans :

« Pas moins de cinq heures chaque jour ! C’est le temps que passent les Français devant leurs écrans selon une étude de Santé publique France, qui s’alarmait d’une hausse de 50 % en dix ans tout comme d’une sédentarité accrue. »

Ça laisse peu de place à la baise…

C’est aussi ce que David Spiegelhalte constate, dans une mesure plus globale et surtout, nettement plus défaitiste, puisqu’il prédit qu’on ne fera plus du tout l’amour d’ici 2030.

Pour en venir à cette conclusion, le scientifique a sondé des couples entre 16 à 64 ans en les interrogeant sur la fréquence de leurs rapports sexuels par mois. Résultats : le nombre de relations sexuelles mensuelles serait en chute à chaque décennie :

« Les couples faisaient l’amour en moyenne cinq fois par mois dans les années 1990, quatre fois dans les années 2000, et finalement plus que trois fois dans les années 2010. »

Pour lui, le coupable n’est autre que l’hyper-connexion. Avec les services de streaming comme Netflix et l’omniprésence des réseaux sociaux et des écrans dans nos quotidiens, l’intimité aurait du mal à se faire une place. Sursollicités et surstimulés, nos activités de scrolling infinis voleraient la vedette à la bonne vieille partie de jambes en l’air :

« Cette connexion massive, conjuguée à la consultation constante de nos téléphones… Il y a quelques années, la télévision était éteinte à 22h30, et il n’y avait rien d’autre à faire. […] Aujourd’hui, les gens ont de moins en moins le temps de faire l’amour »

Le pronostic n’est déjà pas foufou, mais le scientifique va plus loin. Pour lui, ce désamour pour le sexe aura fatalement des conséquences sur la fertilité et la démographie mondiales !

Cette baisse de rapports est peut-être simplement liée au fait qu’on se force de moins en moins à faire l’amour si on en n’a pas envie.

Couple regardant Netflix dans le lit

C’est pas si terrible que ça, en fait

Alors ça y est, on n’a plus qu’à attendre patiemment la fin du sexe torride, un chrono à la main ? Déjà, on peut fortement douter du fait que les gens finissent par ne plus avoir de relations sexuelles du tout.

Et puis, comme le précise la docteure en psychologie et sexologue Marie Tapernou à RTL, cette baisse de rapports est peut-être simplement liée au fait qu’on se force de moins en moins à faire l’amour si on en n’a pas envie. Et ça, c’est une bonne nouvelle :

« Peut-être qu’avant, on faisait moins attention au fait que c’était important que les deux partenaires en aient vraiment envie. Peut-être qu’il y avait un peu plus de relations sacrifices. Aujourd’hui, on est beaucoup plus à militer contre ça, et à dire « Non, le consentement est important dans les deux sens. » »

Et comme le dit le bon vieil adage : « Ce n’est pas la quantité qui compte, mais la qualité ». D’autant plus que le raisonnement du scientifique suppose que si on ne binge watchait pas Emily in Paris sur Netflix, on serait automatiquement aussi chauds que des lapins en rût, comme si le sexe était une activité par défaut, quand on n’a rien d’autre à branler, et pas un moment intime qu’on choisit de partager…

Bonne nouvelle, depuis, le Britannique est revenu sur sa prophétie, basée sur rien d’autres que des déductions bancales.

En juin 2016, David Spiefelhalter a fait savoir sur Twitter qu’il ne s’agissait en fait que d’une blague. Ha, ha…

À lire aussi : Sans surprise, le top 10 des positions sexuelles préférées des couples est…

Crédits photos : Jack Sparrow et Alex Green (Pexels)

Les Commentaires
6

Avatar de princess_cass
24 janvier 2022 à 18h45
princess_cass
Contenu spoiler caché.
1
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Actu sexe

Des doigts dans un pamplemousse © @natali-brill via Canva
Actu sexe

Quelle musique écoutez-vous quand vous (vous) faites l’amour ? Womanizer sait…

Anthony Vincent

17 jan 2023

Sexo

Horoscope 2023 : quel sextoy pour votre signe astrologique

Humanoid Native
Couple de femmes sous la douche
Actu sexe

Oh oui, aujourd’hui c’est la journée de l’orgasme !

L'orgasme de la gorge ne serait pas un mythe, mais bien une rare réalité — Getty Images via Canva
Actu sexe

Jouir par la gorge, c’est possible ? Comment y arriver ?

Anthony Vincent

21 déc 2022

nick-agus-arya-5i3oyOrojvk-unsplash
Actu mondiale

En Indonésie, les relations sexuelles hors mariage sont désormais interdites

Camille Lamblaut

07 déc 2022

Cyrus North, recalé par son robot sexuel à IA à 11 000 $, interroge la culture du viol
Actu sexe

Cyrus North, recalé par son robot sexuel doté d’intelligence artificielle à 11 000 $, interroge la culture du viol

Anthony Vincent

06 déc 2022

73
L'équipe du podcast sexo Hot Line
Conseils sexe

Le podcast sexo « Hot Line » déconstruit avec humour notre éducation sexuelle et intime bancale

Anthony Vincent

27 nov 2022

1
womanizer-og-sextoy-orgasme-senkys
Sexo

Accrochez-vous à vos draps, le nouveau Womanizer vient de sortir !

Madmoizelle Brand

22 nov 2022

Charles Deluvio / Unsplash
Actu en France

Le premier rapport parlementaire sur le porno en France s’appelle l’enfer du décor, et ses constats sont glaçants

Aïda Djoupa

30 sep 2022

14
education-sexuelle-ecole
Daronne

Parler de sexualité à l’école, c’est une obligation, n’en déplaise à Eric Zemmour

contraception-masculine
Daronne

La contraception masculine, grande oubliée des institutions ?

La sexualité s'écrit au féminin