Live now
Live now
Masquer
femme-crop-top
Société

Elle passe la journée en crop top pour montrer à sa fille que ses complexes ne l’arrêteront pas

Sur TikTok, la mère d’une jeune fille décide de se mettre un coup de pied aux fesses et de sortir de chez elle dans une tenue qu’elle n’aurait habituellement, pas du tout assumée.

Publié le 2 juillet 2021

Les enfants comprennent beaucoup de choses, on le sait. Ce qu’on a peut-être du mal à réaliser, c’est qu’ils peuvent aussi comprendre ce qu’on ne dit pas et ce qu’on essaye de leur cacher.

C’est ce qu’a découvert la mère d’une petite fille, comme elle l’explique dans une vidéo publiée sur la plateforme TikTok.

Tenter d’accepter son corps, et essayer de ne pas transmettre ses insécurités

Dans cette vidéo, Arielle explique qu’elle porte régulièrement des crop tops chez elle, pour dormir, mais qu’elle n’ose pas sortir avec et assumer son corps dans cette tenue.

Cela, elle ne l’a jamais dit à sa fille et pourtant, cette dernière lui demande un matin pourquoi elle ne veut pas porter un crop top à l’extérieur alors que ça lui va bien, et si la raison de ce refus est qu’elle n’aime pas son corps.

Ne voulant pas que sa fille comprenne qu’elle a du mal à accepter son physique, elle décide de passer au-dessus de ses complexes courageusement, et de porter sa tenue qu’elle aime tant, en dehors de chez elle.

« Je ne voulais pas qu’elle le sache, alors j’ai porté mon crop top. Toute la journée, j’ai essayé de complimenter mon propre corps et de me parler à voix haute comme j’aimerais qu’elle parle à son corps un jour. Je n’étais pas complètement à l’aise toute la journée pour être honnête, mais j’ai l’impression que j’ai besoin d’y arriver pour que je puisse être un meilleur parent pour elle. »

Cette vidéo touchante peut nous interroger sur le rapport que nous entretenons avec notre propre corps, bien sûr, mais aussi sur ce qu’on risque de transmettre à nos enfants lorsqu’on le dévalue.

Quel exemple leur donne-t-on, lorsqu’ils nous entendent dire que nous ne voulons pas en montrer telle ou telle partie, nos jambes, notre ventre, parce que nous les trouvons moches ? Quel héritage leur transmettons-nous, lorsqu’ils voient et comprennent que nos complexes peuvent nous empêcher d’agir comme nous le voulons ? 

On dit souvent que les enfants sont des éponges, qu’ils absorbent tout, et en particulier le comportement de leurs parents qui sont, pendant une partie de leur enfance et de leur adolescence, leurs modèles.

Alors même si c’est parfois difficile, voire insurmontable pour certains complexes, ne devrions-nous pas essayer de leur transmettre l’amour de soi, pour qu’ils puissent apprendre à s’apprécier eux-mêmes ?

Yep, pas facile. Alors, si vous n’y arrivez pas du premier coup, pas de culpabilité. On se mange déjà suffisamment d’injonctions en tant que mère, pas question d’en rajouter…

À lire aussi : Complexée par mes seins, mon mec m’a fait changer d’avis

Les Commentaires
1

Avatar de CaraNougat
2 juillet 2021 à 15h16
CaraNougat
Ça me touche comme histoire ...

Je n'ai pas d'enfant, mais j'ai une (très) petite soeur particulièrement attentive à ce que je fais.

C'est notamment par rapport à elle que j'ai décidé d'assumer mes cheveux crépus et d'en prendre soin.

C'était important pour moi que ma soeur ait au moins un exemple de personne de présentation féminine *et* assumant ses cheveux crépus. Du coup je suis devenue cette personne, en espérant que ça l'aide à être plus à l'aise avec ses propres cheveux.

Ce n'était pas mission gagnée, puisque dès 3 ans elle a commencé à me demander pourquoi je ne voulais pas être une "belle femme" avec de "jolis cheveux lisses" Puis le temps est passé, l'afro est restée, et elle a changé de point de vue sans même que je le vois.

Récemment, j'ai été surprise qu'elle dise de moi que je suis une "femme libérée" en faisant référence à mes cheveux Depuis, on a un peu plus parlé de cheveux, et j'étais presque émue qu'elle soit aussi tranquille avec les cheveux crépus.

Ce n'était pas simple pour moi de combattre presque quotidiennement ma misogynoir intériorisée, mais qu'est ce que ça en valait la peine! Pour elle, mais aussi pour moi finalement.

Bref, avoir un enfant qui nous regarde c'est à la fois une position assez difficile et une occasion de soi-même grandir dont il faut profiter, à mon avis
41
Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

Actu en France
livres unplash

Fin de la quasi-gratuité des frais de livraison de livres : mauvaise nouvelle pour le marché du livre ?

Maya Boukella

23 sep 2022

4
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Actu mondiale
giorgia meloni vox – vertical

En Italie, la possible arrivée au pouvoir de Giorgia Meloni fait craindre le pire aux féministes

Sciences
changement-date-automne

Pourquoi l’automne commence le 23 septembre cette année ?

Manon Portanier

22 sep 2022

6
Société
PPDA

Affaire PPDA : et si la justice pouvait contourner le délai de prescription ?

Maëlle Le Corre

22 sep 2022

8
Société
Capture d’écran 2022-09-22 à 10.11.30

Pourquoi la mort d’Elizabeth II nous impacte, alors qu’on ne la connaît pas ? Un spécialiste répond

Maya Boukella

22 sep 2022

Actu mondiale
adnan

Aux États-Unis, Adnan Syed est libéré après 23 ans de prison grâce au podcast Serial

Maya Boukella

21 sep 2022

1
Actu mondiale
Israel Sunseth / Unsplash

Les villes d’Europe s’éclairent à la lumière bleue, et ce n’est pas une bonne nouvelle

Aïda Djoupa

21 sep 2022

4
Politique
Capture d’écran 2022-09-21 à 14.02.43

Visé par des accusations de violences psychologiques, Julien Bayou se met en retrait

Actu en France
Affaire PPDA, des plaintes s’ajoutent, mais l’impunité continue

Affaire PPDA  : les plaintes pour violences sexuelles s’accumulent, mais l’impunité persiste

Anthony Vincent

21 sep 2022

Actu mondiale
manifestation mahsa amini iran

Vent de révolte en Iran après la mort de Mahsa Amini, arrêtée par la police des mœurs

Maëlle Le Corre

20 sep 2022

2

La société s'écrit au féminin