Live now
Live now
Masquer
roman-frayssinet-bilal-hassani
Culture Web

Roman Frayssinet soutient Bilal Hassani avec brio

Roman Frayssinet a pris la défense de Bilal Hassani dans une chronique drôle et engagée contre l’homophobie décomplexée sur les réseaux sociaux.

Roman Frayssinet occupe brillamment les 5 dernières minutes de l’émission Clique, diffusée sur Canal+ et présentée par Mouloud Achour.

Et ce dimanche 24 février, c’est au candidat choisi par le public pour représenter la France à l’Eurovision, Bilal Hassani, que Roman Frayssinet a consacré sa chronique.

Roman Frayssinet prend la défense de Bilal Hassani

Résumé des épisodes précédents, dans ce drama national qu’est soudainement devenue la sélection des candidat·es à l’Eurovision.

Pour représenter la France, c’est le jeune chanteur très actif sur YouTube Bilal Hassani qui a été choisi — et grandement aidé par le vote du public.

Bilal Hassani est passé chez madmoiZelle pour parler de son rapport aux perruques avec Manu, mais aussi dans un épisode de The Boys Club, le podcast sur la masculinité co-animé par Mymy et Fab.

Depuis sa victoire à l’Eurovision, Bilal Hassani est victime de cyberharcèlement, et c’en est devenu tellement intense qu’il a déposé plainte, avec l’aide d’associations de lutte contre l’homophobie.

À lire aussi : Bilal Hassani, ce role model que j’aurais voulu avoir ado

Roman Frayssinet, le bon sens contre l’homophobie

En conclusion de Clique, Roman Frayssinet débarque sur le plateau, survolté et INTENSE comme à son habitude. Et il livre une chronique aussi drôle qu’engagée, pleine de bon sens.

« Je ne comprends pas comment la sexualité de quelqu’un d’autre peut te déranger. Reste dans ta vie ! »

J’aimerais imprimer cette phrase sur un T-shirt et en porter tout les jours de ma vie. Et habiller l’intégralité de l’humanité avec ces T-shirts.

RESTE. DANS TA VIE. Quel slogan plein de bon sens !

Roman Frayssinet explique la tolérance avec simplicité

Pour ceux du fond qui n’aurait pas encore compris, Roman Frayssinet détaille sa pensée à l’aide d’un exemple plutôt probant :

« Admettons que tu sois au restaurant.

Quelqu’un, à côté de toi, commande des merguez.

Tu ne vas pas péter un plomb parce que toi, t’aimes pas les merguez ? C’est pas ton assiette !

Prends des huîtres si tu veux, y a tout un menu ! »

Vraiment je suis à court de commentaires, Roman a déjà tout dit.

N’hésite pas à partager cette chronique tout autour de toi, en espérant qu’elle atteigne un maximum de personnes qui ont du mal à rester dans le couloir de leur propre vie lorsqu’ils expriment leurs opinions.

Questions aux « Je ne suis pas homophobe, mais »

Ah, on me dit dans l’oreillette qu’une critique en particulier revient trrrrrèèèès souvent depuis que Bilal Hassani a été choisi par le public pour représenter la France à l’Eurovision.

En l’essence, voici l’un des commentaires les plus récurrents :

« Moi, ce qui me gêne, c’est qu’il a été choisi parce qu’il est gay, pour ce qu’il représente, pas parce que c’est le meilleur chanteur. C’est pas homophobe de dire ça ! »

Alors. À toutes celles et ceux qui expriment régulièrement ce point de vue, j’ai quelques questions en retour.

Si ce qui vous gêne tant est que l’orientation sexuelle de Bilal éclipse ses performances artistiques, pourquoi systématiquement remettre sur le tapis son orientation sexuelle ? Quelle est la pertinence de venir rappeler ce détail sous chacun des articles, vidéos, posts de réseaux sociaux ?

Plus on parle de son orientation sexuelle au lieu de parler de ses chansons… bah… Plus on parle de son orientation sexuelle, du coup ? Je suis pas sûre de comprendre l’intérêt de cette démarche.

Deuxième question : pourquoi focaliser la critique de chaque prestation de Bilal Hassani, chaque article publié à son propos, sur son orientation sexuelle ? Tout le monde en parle à sa place, mais lorsqu’on regarde ses vidéos, ses interviews, Bilal ramène très, très peu son homosexualité à l’ordre du jour.

Donc encore une fois : pourquoi cette sur-focalisation ?

Enfin, troisième question : Ok, de nombreuses personnes ont le sentiment que Bilal Hassani a été choisi davantage parce qu’il « casse les codes » plutôt que pour ses talents musicaux.

Sauf qu’il a été choisi par le vote du public. Donc ça fait quand même beaucoup de gens qui se seraient concertés pour se dire : cette année, on mise tout sur l’artiste qui est le plus subversif, ok les gars ?

OU ALORS… des dizaines de milliers de téléspectateurs et de fans de Bilal Hassani ont été touchés par sa personnalité, sa voix, le message de sa chanson, son attitude, le courage et la force qu’il incarne en traçant sa route envers et contre les rageux ?

Je pose la question.

Et si on se simplifiait la vie ?

Ah c’est pas simple, tout ça.

OU ALORS… Ça pourrait être d’une extrême simplicité — je laisse le mot de la fin au talent de Roman Frayssinet :

« La vie est déjà assez compliquée comme ça pour qu’on puisse pas aimer qui on veut. »

On peut d’ailleurs aimer ou non le chanteur Bilal Hassani, mais on peut surtout laisser sa sexualité en dehors du débat.

À lire aussi : Bilal Hassani répond au cyberharcèlement

Roman Frayssinet dans The Boys Club !

PS : Roman Frayssinet aussi est passé devant le micro de The Boys Club, pour un épisode passionnant sur le rapport à la confiance en soi et à l’intimité !


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

2
Avatar de Lanfear
26 février 2019 à 17h02
Lanfear
C'est encore une vidéo qui touchera que les convaincus ^^"
J'ai eu une discussion autour de l'homophobie et de Bilal en famille récemment, et quand à la question "Mais pourquoi tu te permets de juger ce qui te concernes pas et qui ne fait de mal à personne ?" on me répond "Et pourquoi j'aurais pas le droit de le faire ?".... Bah si je lui envoie une vidéo qui dit "MAIS C'EST DEBILE !! C'EST LE NEANT DANS TA TETE YA ZERO NEURONE OU QUOI ?!!!", c'est clairement ma pensée, mais je suis pas sûûûûûre que ça puisse convaincre qui que ce soit en mode "Ah bah oui, c'est vrai c'est le néant dans ma tête, haha, elle avait raison !" x)

(mais j'ai quand même ri à la vidéo =3 (sauf à la partie "j'espère qu'ils meurent", parce que je pense pas que qui que soit mérite de mourir, même les idiots et les "méchants")
7
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Culture Web

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-27T115458.698
Culture Web

Tibo InShape est désormais le plus gros youtubeur français, et c’est très inquiétant

41
Livres

Avec Galatea, découvrez des histoires exclusives en format audio ou ebooks

Humanoid Native
Source : Cedrick Lorenzen / TikTok
Société

« Thirst eating trap », où quand les hommes sexualisent la cuisine sur TikTok

8
Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

Source : Canva
Culture Web

Les femmes se sentent-elles plus en sécurité avec les hommes ou avec les ours ? La réponse n’est pas si surprenante

1
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-02T175930.223
Culture

Amy Winehouse : 3 ressources bien meilleures que Back to Black pour comprendre Amy

Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Chloë Gervais // Source : URL
Société

Squeezie, Chloë Gervais et Abrège Frère : c’est quoi cette histoire de cyberharcèlement ?

14
Source : Capture écran Instagram
Culture Web

« Abrège frère » : des Tiktokeuses dénoncent cette tendance aux relents misogynes

12
Copie de [Image de une] Horizontale (3)
Culture

« Le goût des fraises » : 3 bonnes raisons de découvrir ce délicieux manga

So baby girl
Culture

C’est quoi un mec « so baby girl » ? On vous explique pourquoi Jacob Elordi a attendri tout Internet

6

La pop culture s'écrit au féminin