Live now
Live now
Masquer
rapport-autres-62jours
Développement personnel

Pourquoi mon rapport aux autres me pose autant de problèmes ? #62jours

Panne d’inspiration, ou refus d’obstacle ? Le 32ème jour des #62jours a été difficile à écrire… Qu’est-ce qui a changé ?
Clémence veut mettre à profit cet été pour développer 62 réflexions introspectives, dans le but de devenir sa meilleure alliée… et donc une meilleure version d’elle-même. Rendez-vous tous les jours sur #62jours pour devenir meilleure : un exercice de développement personnel en pratique.

Précédemment dans #62jours : 3 questions que je ne me pose pas assez souvent

Aujourd’hui, ça fait 31 jours que je me regarde le nombril. J’ai appris beaucoup de choses sur moi-même, et déposé tout au long de ce chemin une partie non négligeable des poids morts que je traînais avec moi, s’en m’en rendre compte.

L’intérêt de tout ça, c’est pas seulement d’être mieux avec moi-même, c’est aussi d’être plus à l’aise dans mes relations avec les autres.

Si j’ai du mal à trouver mon sujet, aujourd’hui, c’est peut-être que je commence à avoir fait le tour de mon nombril… Et qu’il est temps que je m’intéresse à mon rapport aux autres.

Facile à dire… Mais plus compliqué à mettre en oeuvre. Mais pourquoi ?

Laissez-moi tranquille

Ce matin, à 7h00, je suis allée faire une lessive. J’ai eu l’idée de mon sujet du jour. À 9h, il fallait faire démarrer la journée. Oups, plus le temps d’écrire avant la pause dej’… Que je n’ai pas passée à avancer sur mon article.

17h45, il faut me rendre à l’évidence : ça ne vient pas. Ou plutôt, je fais tout pour éviter de m’y mettre. Tout était plus intéressant, plus urgent, plus important qu’écrire ce billet.

Sachant que je mets en moyenne 25 à 30 minutes pour dérouler mes #62jours, j’en conclus qu’il y a vraiment un truc qui coince, aujourd’hui…

…D’où cet intertitre passif-agressif totalement gratuit. (Désolée).

Pourquoi ça pique, aujourd’hui ?

Au fond de moi, je sais que l’étape suivante de mes réflexions, c’est de changer de perspective. Il faudrait que je passe le focus de moi-même, à ma relation aux autres.

Là, présentement, je vais beaucoup mieux dans ma vie. Tout roule Raoul. Les perturbations sont extérieures, ce ne sont plus mes propres émotions, mes propres sensations qui me bouleversent et m’échappent.

Je me faisais la réflexion de ce matin, quand j’essayais de m’écouter, justement. J’avais envie de me dire « parle plus fort, j’entends pas ce que tu as à dire, aujourd’hui ! »

Mais c’est peut-être parce que je n’ai rien de spécifique à me dire, aujourd’hui. Je commence à tourner en rond… Je m’en rends compte, et je sais aussi que l’étape suivante, c’est d’élargir mon champ de vision et d’analyse.

Vers les autres, donc.

Rah, mais pourquoi j’y arrive pas ?

Il y a un autre sujet que j’ai en tête depuis des semaines, et que je n’arrive pas non plus à retranscrire. C’est l’idée qu’à l’intérieur de

ma zone de confort, il y a une autre zone à délimiter. Si la zone de confort c’est la frontière de toutes les situations « connues », dans lesquelles je suis à l’aise, ou a minima, pas déstabilisée, il existe une autre zone, beaucoup plus proche de moi.

Appelons-la « ma zone de respect ». Ma zone de respect, c’est mon non-négociable, ce sont les limites inviolables de mon intimité, de ma sécurité. C’est ce qui m’appartient et qui me définit. C’est comme si je portais une armure : à l’intérieur, c’est moi, à l’extérieur, c’est les autres.

Sauf que c’est pas une armure en métal hyper lourde, qui grince à chaque pas. C’est un voile fluide, qui n’entrave pas ma liberté de mouvement. Au contraire, même : ma zone de respect, c’est une barrière qui me libère. Tant qu’elle m’entoure, je suis à l’aise.

Elle est fragile, aussi : un mot violent peut passer à travers, et m’atteindre. Mais c’est comme ça qu’elle se construit : je consolide ses failles à mesure que je les subis.

Je dois définir ma zone de respect pour apaiser mon rapport aux autres

Je sais définir ma zone de confort : ce sont toutes mes expériences. L’inconnu, c’est au-delà.

Mais comment définir ma zone de respect ? Ça devrait pourtant être naturel : c’est une frontière intime. Ça devrait me venir tout seul !

Sauf que… J’ai passé le plus clair de mon temps sur cette Terre à agir par rapport aux autres. Ne pas les heurter. Ne pas les décevoir. Ne pas les mettre en colère. Ne pas. Ne pas. Être exactement tout ce qu’on attend de moi.

L’animal qui me décrit le mieux ? Un caméléon. Alors forcément, j’arrive pas à « penser » ma relation aux autres. Je sais réfléchir à comment être un meilleur leader, de la même façon que je savais comment être la meilleure élève.

Mais pour « juste être » avec les autres, sans objectif, sans script… Je sais pas faire. Parce que je ne sais pas définir cette fameuse zone de respect.

Il faut que je commence par cette question, si je veux continuer à avancer : c’est quoi, ma zone de respect ?

Ça fait 31 jours que j’évite cette question… Le moment est vraiment venu de m’y confronter.

À lire ensuite dans #62jours : Pour définir ma zone de respect, je dois apprendre à dire « non »

Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

139
Avatar de kanaee
21 juin 2018 à 16h06
kanaee
Hey @Clemence Bodoc , un projet trop cool de type #62jours pour cet été ? ;D
0
Voir les 139 commentaires

Plus de contenus Développement personnel

pexels-koolshooters-attente waiting mode – format vertical
Développement personnel

Waiting mode : pourquoi sommes-nous bloqués toute la journée lorsqu’on attend un rendez-vous ?

15
Mode

Vivez une Saint-Valentin sportive avec ces deux offres Nike

Humanoid Native
Faites-ce-test-et-on-vous-dira-quelle-très-mauvaise-résolution-prendre-pour-2022
Développement personnel

Faites ce test et on vous dira quelle très mauvaise résolution prendre pour 2024

9
Maré-Mananga-la-chorale-afro-féministe-qui-va-vous-donner-envie-de-donner-de-la-voix
Musique

Attention, cette chorale afroféministe va vous donner envie d’en rejoindre une direct

5-langages-amour-test
Développement personnel

Langage de l’amour : ce test révèle votre manière préférée de donner et recevoir de l’amour

27
vitiligo-temoignages
Développement personnel

3 jeunes femmes racontent leur vie avec le vitiligo

8
Source : Unsplash / CDC
Développement personnel

J’ai grandi avec mon père comme seul parent et ça n’a pas toujours été facile

5
[Image générée par une AI] Calque Vertical
Développement personnel

5 conseils pour se débarrasser des gens en festival

1
Source : Joel Muniz / Unsplash
Développement personnel

J’ai arrêté d’être jalouse des autres femmes, et ma vie est plus douce

30
lelo-lily3-saint-valentin-selfcare (1)
Lifestyle

Changer les codes de la Saint-Valentin ? Mélodie, 23 ans, m’a donné sa vision du 14 février

umur-batur-kocak-art den avoir rien a foutre
Lifestyle

Comment arrêter de vous prendre la tête et devenir la meilleure version de vous-même : on vous dit tout

3

La vie s'écrit au féminin