Live now
Live now
Masquer
que souffle la romance netflix michael urie philemon chambers
Cinéma

Que vaut Que souffle la romance, la rom com gay de Noël signée Netflix ?

Un an après Happiest Season qui nous avait laissées mi-bûche, mi-sapin, que penser de cette nouvelle rom com signé Netflix qui dépoussière (un peu) le genre du film de Noël si cher à nos cœurs ?

Souvenez-vous : Noël 2020 nous avait offert Happiest Season une comédie de Noël avec des lesbiennes et AVEC Kristen Stewart, Mackenzie Davis et Aubrey Plaza, et… on avait été un peu déçues par cette romance pleine d’homophobie intériorisée.

Que souffle la romance, actuellement disponible sur Netflix, c’est, il faut bien l’avouer, tout l’inverse.

À vrai dire, c’est même tout ce qu’on serait en droit d’attendre pour une comédie de Noël : Peter est un de ses innombrables gays de Los Angeles travaillant dans la com. S »apprêtant à rentrer dans sa famille pour les fêtes, il appréhende d’être encore taquiné sur le fait qu’il n’a jamais présenté un garçon. Lui vient alors l’idée d’embarquer avec lui son colocataire et meilleur ami Nick pour ne pas arriver seul à Noël une fois de plus. Évidemment l’arnaque ne fait pas long feu et alors que Peter rencontre par l’entremise de sa mère le charmant James, Nick commence à réaliser qu’il a peut-être des sentiments pour Peter…

L’histoire est un classique usé jusqu’à la corde de la rom com, la fameuse intrigue du faux couple « faisons semblant d’être en couple, oh mon Dieu, incroyable, nous avons en fait des sentiments l’un pour l’autre. » Élémentaire, mais efficace.

Un anti-Happiest Season ?

Tout dans l’histoire pourrait être un récit hétéro… et pourtant tout est très GAY.

On apprécie certes les savoureux clins d’œil à la culture drag, les seconds rôles adorables (cœur sur vous, Barry Bostwick et Kathy Najimy), la présence de la toujours over the top Jennifer Coolidge qui cabotine pour notre plus grand plaisir…

que-souffle-la-romance-netflix-

Dans la famille de Peter, l’acceptation est totale et sans aucun compromis, en témoigne le personnage de Carole – adorable daronne qui décore sa maison de tableaux d’infâmes citations inspirationnelles – qui se renseigne dans des bouquins sur les parents de personnes LGBTQ (et se trompe régulièrement en parlant des « enfants LGBTTT »). Pas de secrets, d’annonce difficile à encaisser, de sous-entendus.

En prenant le contrepied direct de la romance entre Kristen Stewart et Mackenzie Davis, Que souffle la romance veut nous montrer un monde où être homo n’est pas un problème. Vous ne verrez pas un seul sous-entendu homophobe, pas un rebondissement lié à une agression, un insulte ou un quelconque incident. Pas de coming-out traumatique non plus.

Un film de Noël honnête sans être révolutionnaire

De là à y voir un bon film ? On attend un peu une alchimie propre aux contenus de Noël qui n’arrive jamais vraiment. On tique aussi un peu sur cette PRESSION terrible portée sur le pauvre Peter, comme si être en couple était l’alpha et l’omega d’une vie épanouie.

Évidemment, on a deviné l’issue de l’histoire dès le premier quart d’heure (juré, aucune exagération ici), alors si vous attendez un peu de surprises dans ce scénario cousu de fil blanc, passez votre chemin.

Très convenu, sans être totalement désagréable à regarder, Que souffle la romance ne révolutionne pas grand chose, mais nous permet malgré tout d’entrevoir que la niaiserie et la mièvrerie de Noël est possible, vraiment possible, débarrassée d’intrigues anxiogènes.

Que souffle la romance est sur Netflix

À lire aussi : « Un misogyne et une féministe » : on a maté Christmas Flow, la comédie romantique de Noël signée Netflix France

Crédit photo : Netflix


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

4
Avatar de ~*Galaxy*~
13 décembre 2021 à 09h12
~*Galaxy*~
Sachant que so far le retour des hommes gays que je connais est que le film est une caricature qui ne les représente pas .... je sais pas. Mais au moins on a un film de noël gay connu, c'est un pas en avant
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Cinéma

Bye Bye Tibériade  // Source : JHR
Culture

Bye Bye Tibériade : quand filmer des femmes réhumanise la Palestine, par Lina Soualem

Interview de María Riot, performer X et coordinatrice d'intimité // Source : Photo by @monica_figueras
Sexo

« Être performeuse X fait aussi de moi une meilleure coordinatrice d’intimité » : María Riot

Nora Hamzawi // Source : C à vous
Culture

Jacques Doillon : Nora Hamzawi s’oppose à la sortie du film CE2, dans lequel elle joue

le consentement // Source : jean paul rouve kim higelin
Culture

Calendrier, révélations : tout savoir sur les César 2024

1
Source : Madmoizelle
Culture

Violences sexuelles dans le cinéma : enfin un MeToo en France ? Pour les César, 50/50 nous a répondu

L'affiche officielle du film Challengers de Luca Guadagnino avec Zendaya // Source : DR
Cinéma

Zendaya, Mike Faist et Josh O’Connor dans la nouvelle bande-annonce du film Challengers de Luca Guadagnino

Source : Wikimedia Commons
Société

Isild Le Besco se dénonce sa relation « d’emprise destructrice » avec Benoît Jacquot

The Beatles // Source : tmdb
Culture

Les Beatles auront chacun droit à leur biopic pour raconter leur légende

Judith Godrèche // Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Aux César, Judith Godrèche prendra la parole sur les violences sexuelles dans le monde du cinéma

1
Bye Bye Tibériade  // Source : JHR
Culture

Bye Bye Tibériade : tout savoir sur ce docu sublime sur l’exil de femmes palestiniennes

1

La pop culture s'écrit au féminin