Live now
Live now
Masquer
Solène Rigot, Juliette Darche, Louise Grinberg, Roxane Duran, Esther Garrel
Santé sexuelle

Puisqu’il fallait le prouver : oui, l’éducation sexuelle fait bien baisser les grossesses adolescentes

16 fév 2022 3
Une vaste étude américaine prouve que plus on fait de la prévention sur la sexualité, plus le nombre de grossesses adolescentes baisse. Qui l’eût cru ? (Nous, mais bon, ça va mieux en le disant.)

Comme un peu sur tous les sujets, plus on informe, et mieux ça se passe ! En ce qui concerne les grossesses adolescentes, c’est la même chose — et une vaste étude américaine vient de le prouver.

Il ne suffit pas de promouvoir l’abstinence (vaste blague et gros leurre) : l’important est surtout d’informer, de faire de la prévention et de vrais cours d’éducation sexuelle, avec notamment des informations sur la reproduction et la contraception.

Une vaste étude américaine sur l’éducation sexuelle

Une étude de grande ampleur aux États-Unis a fait le lien entre l’impact de cours d’éducation sexuelle, mis en place sous Obama, et le nombre de grossesses adolescentes, dans un pays où elles sont proportionnellement très élevées. Et le résultat est sans appel !

La diminution est de 3% depuis 2010. Cela peut paraître peu mais ce sont beaucoup de jeunes filles qui échapperont à une grossesse — en grande majorité non désirée, chez des adolescentes n’étant pas en pleine mesure d’assumer ces enfants.

Ado-enceinte
(© Unsplash/Cassidy Rowell)

Cette vaste étude de l’université de New York, révélée le 14 février, n’a pas pris les habituels échantillons, mais a étudié des comtés entiers, suivant s’ils avaient bénéficié ou non de ces cours d’éducation sexuelle, comme nous l’indique Slate. Les résultats sont très probants.

Connaissons-nous, en France, les mêmes difficultés à réguler les grossesses adolescentes ?

En France, des cours d’éducation sexuelle utiles ?

Dans notre pays, les grossesses adolescentes sont moins considérées comme un problème qu’aux États-Unis car elles sont moins nombreuses. Le nombre est en constante diminution mais les Françaises restent quelques milliers chaque année à donner naissance avant 19 ans.

En France, la loi n° 2001-588 du 4 juillet 2001 rend obligatoire une information et une éducation sexuelle dans les écoles, les collèges et les lycées à raison d’au moins trois séances annuelles, données dans le cadre des études de biologie.

L’accent est mis sur l’aspect scientifique et biologique de la sexualité. Beaucoup de prévention est faite sur la transmission des IST (infections sexuellement transmissibles) et sur la reproduction et la contraception, ce qui a (enfin !) été mis en place aux États-Unis. Et c’est fondamental !

Mais beaucoup déplorent l’aspect trop « scientifique » de ces cours. Ils devraient aussi comporter un volet sur le consentement, comme le souhaitait une tribune récente publiée dans LibérationPlus que jamais, il faut des cours d’éducation sexuelle à l’école. Il y est inscrit :

« Or s’il est largement reconnu que les stéréotypes de genre, le rôle des femmes et des hommes dans la société, mais aussi les relations humaines, en particulier amoureuses, sont le fruit d’une construction sociale et culturelle, l’éducation sexuelle continue à l’école d’être traitée sous un angle uniquement scientifique. »

Être enceinte et mener une grossesse à terme devrait toujours être un choix ! Et pour cela, de la prévention est plus que nécessaire.

Mais n’oublions pas qu’une éducation sexuelle complète, abordée sous plusieurs prismes, serait très bénéfique dans d’autres domaines qui déterminent la bonne tenue du patriarcat ou son affaiblissement : l’apprentissage du consentement et du respect par exemple !

À lire aussi : L’éducation à la sexualité dès la maternelle ? Le Défenseur des Droits dit oui !

Image en une : © film 17 Filles

Les Commentaires
3

Avatar de Matilda Verdebois
17 février 2022 à 22h16
Matilda Verdebois
Le programme a changé depuis la réforme du bac. Maintenant, c'est fait en seconde, et je pense que la partie sur les facteurs affectifs et cognitifs est un ajout.
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Santé sexuelle

Société
Chrysoula Zacharopoulou- ordre des médecins-violences-sexuelles-femmes-viol

Zacharopoulou, Daraï, Hazout… L’Ordre des médecins protège-t-il ses praticiens accusés d’agressions sexuelles ?

Marie Chéreau

04 juil 2022

3
Santé
monika-kozub-95-cYFObGH0-unsplash

Saigner durant l’ovulation, est-ce grave ?

Marie Chéreau

25 mai 2022

Société
Des-podcasts-pour-comprendre-comment-aider-les-personnes-intersexes-1

3 podcasts pour comprendre l’intersexuation et soutenir les personnes intersexes

Anthony Vincent

14 mai 2022

Santé
cacommence

Sur France 2, des propos lunaires sur l’endométriose créent une vive polémique (et la déprogrammation d’une émission)

Camille Abbey

04 mai 2022

40
Santé sexuelle
sexe-allergie-latex-

Je suis allergique au latex, et ça ne complique pas que ma vie sexuelle

Marie Chéreau

02 mai 2022

4
Féminisme
Violences_sexuelles_TCA_V

Quand les violences sexuelles causent des troubles du comportement alimentaire

Marie Chéreau

29 avr 2022

3
Santé sexuelle
masturbation-poumons-santé-covid19-insolite

Un mec s’est déchiré les poumons en se masturbant, une première scientifique dont il se serait bien passé

Marie Chéreau

25 avr 2022

Sport
femme-abdominaux

Règles, grossesse… les corps des sportives commencent enfin à être pris en compte

Mathilde Linte

21 avr 2022

4
Conseils sexe
Une femme dans un lit prenant du CBD.

Le CBD a-t-il révolutionné ma sexualité ? J’ai testé pour vous l’alliance chanvre et galipettes

Pauline Ferrari

20 avr 2022

5
Santé sexuelle
femme-medecin

Comment les sages-femmes réconcilient les féministes avec la médecine

Anne-Marie Kraus

14 avr 2022

5

La sexualité s'écrit au féminin

1 2 3 4 5 6 7 8 9