6 raisons de dire à ton crush que tu le kiffes

Il ne s'agit pas de dire les 3 petits mots qui brûlent la bouche. Avouer que l'on aime bien quelqu'un, ça peut être beaucoup plus simple et bien avant les « je t'aime » !

6 raisons de dire à ton crush que tu le kiffes

Publié initialement le 14 février 2019

Dans la salle à manger de madmoiZelle, il y a une grande table où l’on déjeune toutes. On y fait aussi des réunions, des ateliers, des brainstormings, et on y met surtout beaucoup de bazar.

C’est autour de cette même table que j’ai eu le mois dernier une discussion éclairante avec ma collègue et amie Juliette, en charge des témoignages sur madmoiZelle.

Avoir peur d’avouer son crush, une timidité courante

Elle se tordait dans tous les sens, agitée par l’impatience.

« Je le kiiiiiiffe mais je sais pas comment lui écrire que j’aimerais bien le revoir… »

Au cœur de notre conversation, tu t’en doutes, un jeune homme pas mal du tout, qui de toute évidence lui plaisait.

Moi en face, j’ai eu du mal à comprendre le problème.

« Bah juste dis-lui que tu le kiffes et que t’espère le revoir bientôt ! »

Les yeux comme deux ronds de flan, Juliette a opposé :

« Meuf, je peux pas lui dire ça comme ça. J’oserais pas. »

Si le cas de Juliette avait été isolé, j’aurais probablement gardé mon avis pour moi. Mais j’entends souvent les meufs de mon entourage avoir la même réaction.

Comprends-moi douce lectrice, je n’ai rien contre la pudeur qui empêche parfois les humains de s’avouer leurs sentiments, mais pour avoir moi-même été un peu honteuse face à mes émotions, j’ai appris à ne plus les taire.

Car c’est le meilleur moyen de passer à côté de belles histoires d’amour ou même d’amitié.

Cet article ne se veut pas moralisateur pour deux sous. Il a pour seule vocation de te donner un petit coup de pouce, si toi aussi tu hésites à révéler ce que tu ressens.

Et encore, je ne parle même pas d’oser dire JE T’AIME. Il est ici simplement question d’honnêteté vis-à-vis de ton crush mais surtout de toi-même.

Tu peux simplement t’en tenir par exemple à :

« Ces quelques soirées avec toi m’ont plu, et j’aimerais beaucoup remettre ça ♥ »

Allez, voilà pourquoi il est temps que tu te sortes les doigts du cul.

Parce qu’à la fin, on meurt !

C’est personnellement ce qui m’aide à faire tout ce qui m’effraie d’ordinaire : parler à un inconnu, chanter en public, écrire un article très perso, etc.

Dis-toi que la vie est beaucoup trop courte pour que tu te laisses handicaper par la peur constante.

Alors déclare ta flamme, et si le type ou la meuf te met un gros stop, tu auras au moins pour toi d’avoir essayé.

Parce que ton crush mérite bien ça

Si tu kiffes à mort Jean-Luc, c’est sûrement que tu as de bonnes raisons. Il est drôle, cultivé, ouvert d’esprit, magnétique ou rien de tout ça mais tu lui trouves un je ne sais quoi de fascinant.

Dans tous les cas, si tu t’intéresses à lui, il mérite sûrement de le savoir.

Car il faut te rappeler d’une chose : Jean-Luc est peut être tout aussi timide que toi !

Et ta proposition d’aller boire un verre peut lui donner, à lui aussi, un sacré coup de boost.

Bien sûr, ça marche aussi si Jean-Luc s’appelle Josiane.

Parce qu’avouer son crush soulage

Je vais te confier quelque chose. Avant d’entamer mes 4 ans d’amour fou avec mon mec actuel, j’ai pataugé dans la semoule pendant un bon moment. Un an et demi, pour tout te dire !

J’avais peur de lui confier que je voulais bien davantage qu’un simple plan cul, que j’étais tombée folle amoureuse, qu’il occupait 99% de mes pensées.

Pendant ce long morceau de vie, j’ai été triste et j’ai attendu dans le vide qu’il se déclare.

Dans ma tête, le dilemme était simple : soit il m’avouait son amour, soit je cessais de le voir à tout jamais.

Et puis un jour j’ai pris mon courage à deux mains et je suis passée aux aveux. Ce qui devait être un moment gênant s’est transformé en parenthèse infiniment délicate.

Parler m’a non seulement libérée mais a bouleversé mon partenaire, qui se trouvait en plus partager mes sentiments.

La sensation de soulagement, ça a été le bol d’air frais de mon année, ma seule grande respiration. J’ai cessé l’apnée et mes aigreurs d’estomac se sont adoucies.

Je m’étais enfin débarrassée de mon secret et j’allais pouvoir être fixée.

Que le crush soit à sens unique ou qu’il soit réciproque, avouer ses sentiments permet au moins ça : savoir où l’on en est.

Et avancer, que ce soit seule ou accompagnée !

Parce que ton crush n’est pas devin

Si tu n’es pas du genre à draguer comme Anastasia dans Fifty Shades of Grey, tu ne passes sûrement pas tes journée à mater le boule de ton crush en mordillant ton crayon à papier entre tes lèvres bien glossées.

Du coup, il n’a potentiellement pas compris que tu le kiffais. 

Autant le lui glisser alors doucement, au cours d’une soirée par exemple, qu’il ne te laisse pas indifférente.

Comme ça, tout le monde a le même niveau d’informations !

Parce que déclarer sa flamme agit comme un shot d’adrénaline

Je suis accro à cette phase jouissive qui précède le couple.

Ce moment où tu es folle amoureuse et où tous tes sens sont en ébullition parce qu’il ne s’est encore jamais rien passé avec ton crush, à part un regard enflammé tous les 36 du mois, après 4(2) pintes de Leffe.

Le moment de bascule entre le « Je le kiffe mais j’ose pas lui dire wesh » et le « On est en couple depuis 18 ans », c’est LE MOMENT LE PLUS GRISANT.

Le shot d’adrénaline qui se diffuse dans tout ton corps à l’instant des aveux ne vaut peut-être pas un saut en parachute, mais il suffit normalement à faire battre ton cœur très fort.

Tu peux choisir de considérer ce shot d’adrénaline comme une torture ou comme un gros coup de boost.

Je te conseille vraiment la seconde option, qui est quand même un poil plus positive.

Parce que le risque rend la victoire encore meilleure

Qui dit risque, dit adrénaline. Et qui dit risque dit aussi potentielle victoire.

Si au bout du compte, ta déclaration vous mène toi et ton crush à une superbe relation, tu seras d’autant plus fière de toi que tu en auras été l’instigatrice !

Laisse-moi, en bonne personne narcissique, en revenir à moi. Aujourd’hui, je suis heureuse et fière de voir le chemin qu’on a parcouru, mon mec et moi.

Je suis fière parce que si je m’étais pas sorti les doigts il y a 4 ans, rien de tout ça ne serait arrivé.

Je serais passée à côté de ma plus belle histoire, de mes meilleurs fous rires et des meilleures nuits à côté de lui.

Alors pour ton crush mais surtout pour toi, je te conseille d’oser. Au pire tu déprimeras quelques jours en mangeant KFC, au mieux ça changera le cours de ta vie.

À lire aussi : Comment une partouze a changé ma vie amoureuse

Commentaires

Amanda0

C'est horriiiiiiiible...moi aussi je suis dans cette situation. Sauf que c'est la première fois que je re-ressens des choses après THE rupture (trompée avec des travailleuses du sexe (oui oui des vraies) par un type qui me parlait mariage). J'ai vraiment peur de très mal prendre son vent potentiel. Du coup j'essaye de lui tendre des perches type "çà me fait plaisir que tu sois là" quand il arrive en soirée. Réponse : le genre de sourire qui fait vriller mon cerveau et un "on se voit plus tard"....euh...ok XD
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!