Live now
Live now
Masquer
bodybulding-femme
Société

Porno, harcèlement sexuel… l’enquête choquante sur les bodybuildeuses américaines

Le Washington Post a enquêté sur les coulisses du culturisme féminin aux États-Unis et révélé l’abus de pouvoir d’un homme en particulier. 

C’est un peu le MeToo du culturisme. Le 25 octobre, une enquête publiée par le Washington Post a levé le voile sur le harcèlement sexuel et l’exploitation pornographique dont sont victimes les bodybuildeuses américaines.

Fort des témoignages de compétitrices, de juges et de responsables de ce milieu sportif, cet article met en cause une famille en particulier, les Manion, et plus précisément le fils. 

« Pendant plus de quinze ans, J. M. Manion, dont le père, Jim, organise des championnats de body-building amateur et professionnel depuis plusieurs décennies, a exploité plusieurs sites payants de pornographie « soft » qu’il alimentait avec des photos prises par ses soins », révèle le journal américain.

Certaines femmes ont confié au Post que « leurs résultats dépendaient de leur volonté de poser pour des photos à caractère sexuel ou de plaire aux principaux juges, promoteurs et managers de ce sport, qui sont presque tous des hommes ». 

Une médaille contre un rapport sexuel

« Dire non aux Manion coûtait cher », ont confié plusieurs athlètes dans cette enquête. Et il ne s’agissait pas que de refuser de poser nue pour des photos. Mandy Henderson, ancienne adjointe du shérif du comté de Santa Clara, en Californie, se souvient d’avoir accepté de se faire photographier nue « dans l’espoir de gagner une carte professionnelle, qui permet aux athlètes de passer des compétitions amateurs à la ligue professionnelle ».

Plus tard, s’étonnant de ne toujours pas obtenir ladite carte, elle demande des explications à un juge de la compétition amateur à laquelle elle venait d’être placée quatrième. Ce dernier lui aurait alors répondu : « Parce que tu n’es pas venue dans ma chambre hier soir. »

Que ce soit au cinéma avec Harvey Weistein, dans le journalisme avec PPDA, ou dans le culturisme avec J.M.Manion, pouvoir rime souvent avec violences sexuelles à l’encontre des femmes, et même celles à la musculature plus qu’intimidante n’y échappent pas.  

À lire aussi : #MeToo en dates clés

Crédit photo image de une : Getty Images SIgnature


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

1
Avatar de Slaw
4 novembre 2022 à 11h11
Slaw
C'est une chose de savoir que le harcèlement sexuel est systématique et une autre de le voir démontré : à Hollywood, dans le monde du mannequinat, chez EELV, sur Youtube, à TF1, dans le sport à haut niveau, dans le milieu du body-building...
Je suis pas loin de voter pour la sécession, là.
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

Source : Canva
Société

Pourquoi la putophobie en dit long sur la manière dont on considère la sexualité féminine

2
Source : Cedrick Lorenzen / TikTok
Société

« Thirst eating trap », où quand les hommes sexualisent la cuisine sur TikTok

8
Source : © EC
Société

Après avoir défendu un père accusé d’inceste, Bruno Questel contraint de quitter la CIIVISE

2
Source : Canva
Société

Avez-vous déjà rencontré un narcissique conversationnel ? Les 11 signes qui ne trompent pas

hacker-deepfake-clavier-ordinateur
Société

Tuerie de masse déjouée à Bordeaux : c’est quoi un Incel ?

16
TikTok-smartphone-jeunes-sante-mentale
Société

Un inconnu vous vire de l’argent sur Paypal ? Attention, c’est une arnaque

2
P. Diddy // Source : Daniel Incandela / Flickr
Société

P. Diddy est visé par une nouvelle plainte pour agression sexuelle

dees-recues-cancer-sein
Société

Cancer du sein : les soins bientôt intégralement remboursés ?

1
femme-billet-mains // Source : Pexels
Société

La « budgétisation bruyante », une méthode simple pour gérer (sainement) ses finances ?

Source : Madmoizelle
Société

Mad Prime Spécial Europe : tout ce que vous devez savoir sur les élections européennes

La société s'écrit au féminin