D’où viennent ces PP bleues sur les réseaux sociaux ?

De nombreux utilisateurs et utilisatrices d'Instagram, Facebook et Twitter ont remplacé leurs photos de profil par un fond bleu. Pourquoi ce geste est-il politique ?

D’où viennent ces PP bleues sur les réseaux sociaux ?

Depuis quelques jours, la couleur est au bleu sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram.

Ne vois ici aucun effet de mode, mais un geste de solidarité…

Que se passe-t-il au Soudan ?

En décembre 2018, le Soudan a été plongé dans une crise politique effroyable qui a fait suite aux protestations contre le régime totalitaire de Omar el-Béchir (qui était au pouvoir depuis 1993) et contre l’inflation.

Le 11 avril, le dictateur a été renversé et remplacé par le Conseil militaire de transition, notamment orchestré par son vice-président : le général Mohammed Hamdane Daglo « Hemetti » (« qu’il nous protège »).

Suite à quoi, le 3 juin dernier, la Force de Soutien Rapide, une unité paramilitaire sous l’égide dudit général, a attaqué des militants pro-démocratie à Khartoum.

Les hommes sont tabassés, assassinés, les femmes violées puis tuées… D’après le Middle East Eye, des corps ont été jetés dans le Nil.

En tout, entre 61 et 120 personnes (selon les autorités et un comité de médecins proches de la contestation) perdent la vie dans cette débâcle de violence. 

Pourquoi la couleur bleue pour soutenir le Soudan ?

Il est parfois difficile de savoir comment réagir face à l’horreur.

Beaucoup d’internautes ont choisi d’afficher un fond bleu en guise de photos de profil sur les réseaux sociaux, accompagné des hashtags #BlueForSudan et #TurnTheWorldBlue pour apporter à leur niveau leur soutien au Soudan.

Pourquoi le bleu ? L’histoire raconte que c’était la couleur préférée d’un ingénieur soudanais de 26 ans diplômé d’une université londonienne, prénommé Mohammed Mattar.

Il a été assassiné par des membres de la Force de Soutien Rapide alors qu’il était en train de protéger deux femmes.

Mais c’était aussi et surtout la couleur des photos de profil des comptes Instagram et Twitter de Mohammed Mattar, sur lesquels il diffusait des vidéos des manifestations en cours dans le pays.

Mort en martyr, le jeune homme a bouleversé le monde entier. Ce dernier a donc tenu à lui rendre hommage en recouvrant ses profils Instagram, Twitter et Facebook de bleu.

Un petit geste qui signifie le soutien à Mohammed Mattar et par extension à une population brutalisée.

Ironie du sort, les militaires avaient tenté d’empêcher le Soudan de communiquer avec le reste du monde en coupant Internet… Mais l’information finit toujours par traverser les frontières. 

Mohammed Mattar a écrit dans l’un de ses tweets « je peins le ciel en bleu ».  Et toi, repeindras-tu tes Internets en soutien au Soudan et plus largement à la démocratie ?

À lire aussi : À mon papa qui est mort quand j’avais 4 ans

Commentaires

Zoyta

Personnellement il y a peu de personnes à avoir changé leur photo de profil parmi les comptes que je suis, mais c'est grâce aux deux ou trois qui l'ont fait que j'ai découvert ce qui s'était passé. J'ai immédiatement changé ma photo pour que mes propres contacts se posent la même question que moi.
Les gouvernements sont totalement au courant de ce qu'il se passe, l'ONU n'est pas inactif, mais c'est effectivement la société qu'il faut informer et, à défaut d'être aussi utile qu'une pétition pour forcer les gouvernements à agir, ce bleu peut au moins permettre à la population de s'interroger et d'aller chercher les infos elle-même. Je pense que le travail de la presse est de nous informer avant que l'on se pose les questions, mais il y a quelques articles et avec cette action sur les réseaux sociaux, ça nous pousse à aller chercher les renseignements qui existent quelque part.
 
Dernière édition :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!