Live now
Live now
Masquer
flag marche des fiertes paris 2018
Société

« Pas de police dans nos fiertés » : l’association FLAG! ne sera pas à la Marche des fiertés de Paris

L’association des agents des ministères de l’Intérieur et de la Justice, les pompiers et policiers municipaux LGBT+ a invoqué plusieurs raisons pour ne pas être présente cette année à la Marche des fiertés.

Mi-mai, on vous expliquait pourquoi l’association des policiers LGBTI+ de New York ne participerait pas au traditionnel défilé de la Pride new-yorkaise à partir de 2022.

Têtu a révélé ce 3 juin qu’il en sera de même pour la Marche des fiertés parisienne qui doit avoir lieu le samedi 26 juin. L’association FLAG!, qui représente les agents des ministères de l’Intérieur et de la Justice, les pompiers et policiers municipaux LGBT+, ne fera pas partie du cortège, auquel elle était incluse depuis de nombreuses années.

Nous ne sommes néanmoins pas sur le même cas de figure : d’un côté, à New York, il s’agit d’une décision prise par l’organisation de l’événement dans le but de garantir la sécurité de toutes les personnes présentes. De ce côté de l’Atlantique, l’Inter-LGBT, organisatrice de l’événement chaque année, n’a pas exclu FLAG!.

FLAG! se retire de la Marche des fiertés 2021

C’est l’association qui a pris le parti de ne pas participer, et ce pour plusieurs raisons inhérentes à certains changements opérés cette année dans le parcours et la façon dont se tiendra la marche cette année : une marche plus politique,  « sans chars ni podium », qui s’élancera depuis Pantin et non depuis le cœur de Paris.

Ce nouveau parcours, qui traverse le 19e arrondissement, met en danger les membres de l’association, a estimé son président « en passant par des quartiers où les policiers ne sont pas toujours les bienvenus » :

« Le parcours de la marche couplé à la menace terroriste et aux agressions avec armes envers les forces de l’ordre nécessite une sécurisation du cortège de FLAG! beaucoup plus importante que les années précédentes pour garantir la sécurité de nos membres »

Pour ces raisons, FLAG! a préféré ne pas être présent.

Une volonté de repolitiser la Marche des fiertés toujours présente

« Pas de flics dans nos fiertés ! » : ce slogan n’est pas nouveau, de même que la défiance à l’égard des forces de police au sein de la Marche. Elle est notamment portée cette année par des nombreuses associations et collectifs qui coordonnent une autre marche.

Il s’agit d’une alternative radicale antiraciste et anticapitaliste à la Marche des fiertés. L’évènement doit avoir lieu le 20 juin.

Ces dernières années, plusieurs initiatives ont proposé des marches radicales en parallèle et en amont de la Marche des fiertés, comme la Pride de nuit, elle aussi portée par une volonté de repolitiser ces événements et de leur donner un souffle radical et contestataire, notamment pour contrer le pinkwashing de certaines entreprises (Mastercard, Air France) ou de certains groupes politiques (En Marche!) présents dans les cortèges.

Et vous, allez-vous marcher cette année ?

À lire aussi : La Pride expliquée à celles et ceux qui n’y pigent rien

Les Commentaires
18

Avatar de CaraNougat
1 juillet 2021 à 15h58
CaraNougat
Ça aurait été une bonne chose si l’InterLGBT avait été à l’initiative de leur absence mais dans ces conditions ce fait me paraît presque neutre.

J’étais à la Pride Radicale cette année et je continuerai d’ignorer celle de l’InterLGBT tant que des alternatives plus politisées et prenant mieux en compte nos diverses luttes seront proposées (en + la musique de la Pride radicale est mieux).
2
Voir les 18 commentaires

Plus de contenus Société

denis brogniart
Société

Denis Brogniart est accusé d’humiliations et de violentes crises de colère par d’anciennes collaboratrices

Maya Boukella

30 jan 2023

DNK, le quatrième album d’Aya Nakamura est sorti le 27 janvier 2023
Musique

Pourquoi Aya Nakamura est-elle si méprisée en France ?

eric dupond moretti loi protection mineurs crimes sexuels
Actu en France

Eric Dupond-Moretti : son fils Raphaël accusé de violences conjugales

[Site web] Visuel horizontal Édito (15)
Livres

« Une Place », l’essai-illustré brillant d’Eva Kirilof qui explique l’absence des femmes de l’histoire de l’art

1280px-FIBD2018LuciaBiagi – papmetoobd
Société

Alors que le festival d’Angoulême vient de s’ouvrir, le monde de la BD va-t-il enfin se remettre en question ?

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l'alcool dans un podcast décomplexant
Actu en France

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l’alcool dans un podcast décomplexant

Anthony Vincent

26 jan 2023

Capture d’écran 2023-01-25 à 10.19.09
Actu en France

Condamné pour « corruption de mineurs », le président de la Ligue nationale de handball démissionne

darmanin
Actu en France

Le non-lieu pour viol de Gérald Darmanin a été confirmé en appel

Manon Portanier

24 jan 2023

1
women-protesting-together-for-their-rights
Société

L’accès à l’IVG est loin d’être acquis dans les campagnes françaises

Élodie Potente

24 jan 2023

1
pexels-markus-spiske-3671136
Société

Le sexisme a encore de beaux jours devant lui en France, selon le HCE

La société s'écrit au féminin