Live now
Live now
Masquer
gourde-enfant-sucre
Parentalité

Oui, les gourdes de compotes pour enfants sont trop sucrées, mais pas de panique

Une récente étude britannique affole tous les parents, pointant du doigt le taux de sucre dans les gourdes de compotes pour les enfants. Mais ça concerne vraiment tous les pays ?

Depuis qu’une récente étude publiée par La British Dental Association et qui alerte sur les « niveaux obscènes » de sucre présents dans de nombreuses gourdes de compote à destination des enfants, on a envie de balancer toutes les Pom’Potes de nos placards et de les éloigner des bouches de nos précieuses têtes blondes. À raison ?

Les compotes en gourdes, le nouveau danger ?

Si cette étude pointe du doigt les taux alarmants de sucre présent dans les gourdes de compotes de marque britannique — jusqu’à deux tiers de l’apport journalier recommandé en sucre, au Royaume-Uni, pour un adulte, ce qui est énorme, elles ne concernent pas forcément les compotes françaises. #Notallcompotes, en somme.

Bien évidemment, en France comme ailleurs, le sucre n’est pas notre meilleur ami, pour les enfants tout comme les adultes, et son apport doit être surveillé et limité. On en parlait déjà dans notre article sur les Bébés Coca : le sucre peut être un fléau.

Mais consommées avec parcimonie et dans le cadre d’une alimentation équilibrée, les compotes françaises ne vont pas conduire votre enfant directement chez le dentiste.

En France, le taux de sucre journalier pour les enfants est recommandé à 12g. (NDLR : ajout du lien source et modification du taux, passant de 12,5g à 12g) Si on prend l’étiquette de composition de deux grandes marques souvent utilisées par les Français, voici ce qu’il est inscrit :

PomPotes
Composition des Pom’Potes, de la marque Materne
Babybio
Composition des compotes de la marque Babybio

Comme pour tout dans l’alimentation, il ne faut pas abuser. Ne pas manger trop gras, trop salé et trop sucré. Privilégier les produits frais et faits maison, et ne pas utiliser, autant que possible, de produits transformés.

Ça, c’est dans l’idéal, et c’est nécessaire pour éviter tout un tas d’ennuis de santé chez l’enfant, comme chez l’adulte, comme le diabète, l’obésité ou les problèmes cardio-vasculaires, entre autres.

Dans la réalité, une compote de temps en temps à la place d’un fruit frais, un jus de pommes offert au goûter en plus d’un verre d’eau pour lui faire plaisir ne va pas transformer votre enfant en démon de l’enfer. On fait ce qu’on peut.

Il est préférable, bien sûr, d’éviter l’abus de ces aliments. Mais tout est question de nuances dans l’alimentation. Si possible, pour les plus petits, il faut privilégier les fruits frais, en morceaux ou écrasés selon l’âge, pour le goûter. De plus, il est important de bien regarder les étiquettes de composition des produits que l’on achète pour éviter les mauvaises surprises, et de bien brosser les dents des enfants après chaque repas pour éviter les caries.

D’ailleurs, concernant les compotes et les caries, n’hésitez pas à verser ladite compote dans un bol, pour éviter le contact prolongé des dents avec la nourriture. De plus, le fait de boire la compote apporterait moins de sentiment de satiété. Mais de temps en temps, ça va, pas de panique non plus.

Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre pédiatre, qui pourra vous indiquer les bons gestes à suivre.

L’abus de sucre est dangereux pour la santé, et il ne faut simplement pas en abuser, comme pour tout le reste. Soyons attentives.

À lire aussi : Trois recettes de goûter faciles à faire avec des enfants (ou solo, pour tout manger, c’est OK aussi)

Crédit photo image de une : OceanProd


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

28
Avatar de Furya
30 juillet 2022 à 10h07
Furya
Merci @Assault
Ton message est vraiment déculpabilisant. Avec un bébé qui ne mange pas solide pour le moment mais qui aime manger tout seul, les gourdes sont pratiques et il aurait des compotes quoiqu'il arrive. Oui quand il sera plus grand, il aura des vrais morceaux de fruits.
(et je fais attention à sa dent, il a droit à au moins un brossage par jour, deux quand on oublie pas :innocent
6
Voir les 28 commentaires

Plus de contenus Parentalité

Source : Kaspars Grinvalds
Parentalité

Ces 3 choses de mauvaise mère que je fais, bouh, c’est pas bien

Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
Source : laflor de Getty Images Signature
Conseils parentalité

Comment parler de la mort avec ses enfants ? Voici quelques pistes

Source : Gemütlichkeit
Conseils parentalité

Ces 8 tâches ménagères que les enfants peuvent faire à la maison (faut rentabiliser !)

4
Source : Africa Images
Conseils parentalité

Sacs à langer : les meilleurs de 2024

Source : Syda Productions
Parentalité

Dans cette ville, des consultations prénatales sont offertes aux pères, une bonne idée pour plus d’inclusivité

Source : nomadsoulphotos
Conseils parentalité

5 objets de puériculture complètement inutiles (mais qu’on voit pourtant partout)

4
Source : Rawf8 de Getty Images Pro
Parentalité

Le « coup de froid » n’existe pas, et un pédiatre vous explique pourquoi

Source : FatCamera de Getty Images Signature
Parentalité

« Il a besoin d’une figure paternelle » : et si on fichait la paix aux mères solo ?

8
Source : Likoper de Getty Images
Parentalité

Bientôt des nouvelles mesures gouvernementales pour soutenir les mères célibataires ?

3
Source : Pexels / Vika Glitter
Parentalité

Comment élever des petits garçons qui n’ont pas peur d’être vulnérables ? Quelques pistes concrètes

3

Pour les meufs qui gèrent