Live now
Live now
Masquer
harry-styles-film-olivia-wilde-dont-worry-darling
Cinéma

Olivia Wilde remercie Harry Styles de jouer aux côtés d’une femme. N’est-ce pas pourtant FUCKING NORMAL ?

Olivia Wilde sortira bientôt un nouveau film intitulé Don’t Worry Darling. Un drame très attendu porté en partie par Harry Styles, auquel la réalisatrice a adressé un message surprenant…

Après avoir conquis les salles de concert, Harry Styles s’empare du cinéma. Premier rôle masculin du nouveau film d’Olivia Wilde, il sera donc bientôt à l’affiche du très attendu Don’t Worry Darling.

Alors que la réalisatrice de 36 ans a remercié le jeune homme d’avoir accepté de jouer dans un film réalisé par une femme aux côtés d’une femme : est-ce qu’on marche pas un peu sur la tête ?

Olivia Wilde remercie Harry Styles de jouer aux côtés d’une femme

Olivia Wilde, étoile montante de la fabrication filmique, est connue pour son engagement féministe.

Celle qui a donné naissance à Booksmart, un film Netflix nuancé sur le passage de deux adolescentes à l’âge adulte a d’ailleurs notamment récemment expulsé l’acteur Shia LaBeouf de son film, car de lourdes accusations pesaient sur lui pour violences conjugales.

Rien de plus normal, vous nous direz.

Oui mais voilà, dans un monde où Roman Polanski continue à tourner des films et où Gabriel Matzneff peut auto-publier ses horreurs dans le plus grand des calmes, aucune action n’est réellement à sous-estimer.

Et c’est justement parce qu’Olivia Wilde est une femme d’action, qui écrit de beaux rôles féminins, réalise des films féministes, et et n’a pas peur de prendre la parole, que ses derniers propos peuvent sembler déroutant. 

En effet, après que Harry Styles a accepté de remplacer Shia LaBeouf sur le tournage de Don’t Worry Darling, la réalisatrice et actrice a fait un post Instagram qui a pas mal interpellé Internet, dont le site américain Buzzfeed.

Elle y remercie l’acteur d’avoir bien voulu laisser de la place au rôle principal féminin de son film, de lui avoir accordé la place qui lui est due dans la lumière :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Olivia Wilde (@oliviawilde)

« Le saviez-vous : beaucoup d’acteurs refusent de jouer dans des films dont les rôles principaux sont tenus par des femmes. L’industrie les a élevés en leur faisant croire que cela diminuait leur pouvoir, leur valeur financière, d’accepter de tel rôles, ce qui explique en partie pourquoi il est si difficle d’obtenir des financements pour des films dont les femmes sont les héroïnes. Je ne blague pas, c’est difficile de trouver des acteurs qui reconnaissent pourquoi ça vaut le coup de laisser les femmes sous le feu des projecteurs. […] Non seulement Harry a laissé l’opportunité à la brillante Florence Pugh de prendre le plus de lumière dans le rôle de Alice, mais en plus il a infusé chacune de ses scènes avec un sens nuancé de l’humanité. Il n’avait pas à rejoindre notre bateau, mais il a en plus sauté à bord avec humilité et grâce et nous a chaque jour impressionné par son talent, sa chaleur et sa capacité à être à contre-courant. »

Ce que signifie le texte d’Olivia Wilde

Vous vous êtes offusquée en parcourant le titre de cet article des yeux ? Rien de plus normal, il devrait être évident pour les hommes de laisser de la place aux femmes au cinéma.

Oui mais voilà, ce qu’explique la réalisatrice, c’est qu’on a mis aux acteurs dans la tête que leur laisser cette place — pourtant due et méritée — était synonyme de péril de leur valeur artistique mais aussi et surtout de leur valeur financière.

Imaginez un peu le drame pour ces messieurs !

Il n’est donc pas anodin pour une star masculine d’offrir de l’espace aux femmes des films dans lesquels ils se produisent. Même si ça nous brûle les doigts d’écrire ce qui ressemble sacrément à une ineptie, on comprend ce que signifie le post d’Olivia Wilde.

Parce que comme le soulève le film Tout peut changer : et si les femmes comptaient à Hollywood, les femmes sont encore trop invisibilisées dans l’industrie du cinéma, en dépit de tout leurs efforts pour reconquérir ce territoire, ou au moins le partager.

Alors chaque petit pas en avant est une victoire.

Don’t worry Darling devrait sortit au cinéma courant 2021.

À lire aussi : « Justice League » prétend se réinventer, mais les femmes y semblent toujours au second plan

Les Commentaires
6

Avatar de ma libellule
19 février 2021 à 15h15
ma libellule
Petit élément de contexte en plus : ils sont en couple donc bon
Mais complétement d'accord avec @Loubs !
oula non : gros coup marketing pour le film, cette histoire n'a ni queue ni tête et ca ne ressemble à aucun des deux acteurs de s'exposer de la sorte.
De plus je tiens à rajouter que Olivia a fait un post pour chaque membre de son équipe de tournage, chacun individuellement a eu le droit à une jolie photo avec des compliments, c'était très gentil. D'où le fait qu'elle ait mis en avant l'application d'Harry dans le projet, en fait elle a été très maligne car elle fait passer un bon message féministe, rappel de quel manière cette industrie est toujours très sexistes tout en faisant l'éloge de son acteur ainsi que de son talent. Une jolie façon de faire une piqure de rappel toujours malheureusement nécessaire
3
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Cinéma

PR_V
Pop culture

Un petit frère : rencontre avec Léonor Serraille, la réalisatrice qui filme ceux qu’on ne voit jamais au cinéma

Maya Boukella

01 fév 2023

disney +
Pop culture

Les 8 meilleurs films à voir sur Disney+

Maya Boukella

29 jan 2023

jared-leto-et-la-methode
Cinéma

Le « Method Acting » des comédiens n’excuse pas le fait d’être un gros con, et ça commence à se savoir

Kalindi Ramphul

28 jan 2023

21
aftersun
Pop culture

Une bande-annonce magnifique et intrigante pour Aftersun de Charlotte Wells avec Paul Mescal

Maya Boukella

27 jan 2023

1
the whale
Cinéma

The Whale : Darren Aronofsky répond que les accusations de grossophobie n’ont « aucun sens »

Maya Boukella

26 jan 2023

14
everything leonine
Cinéma

Aux Oscars, aucune femme nominée dans la catégorie meilleure réalisation

Maya Boukella

25 jan 2023

10
retour à séoul 9
Pop culture

Rencontre avec Park Ji-min, l’actrice féministe de Retour à Séoul, chef d’œuvre sur l’adoption

Maya Boukella

25 jan 2023

scream 6
Cinéma

Scream 6 avec Jenna Ortega se révèle (déjà) dans une bande-annonce sanglante

Maya Boukella

24 jan 2023

avatar-2-details-intrigue
Pop culture

Triste après avoir vu Avatar ? C’est peut-être le syndrome de dépression post-Avatar

Maya Boukella

23 jan 2023

pale blue eye 1
Pop culture

The Pale Blue Eye sur Netflix : que vaut le thriller gothique avec Christian Bale ?

Maya Boukella

22 jan 2023

1

La pop culture s'écrit au féminin