Live now
Live now
Masquer
maid_003_0
Série télé

Notre top 3 des séries récentes sur la maternité, à regarder d’urgence

Drame social, série addictive, policier matriarcal… on vous a contacté une petite sélection de séries américaines sur la maternité (on attend toujours les françaises) à regarder d’une seule traite ou à étaler dans le temps pour faire durer le plaisir.

On avait besoin de nouvelles figures de mères dans les séries – parce que les daronnes d’aujourd’hui ne sont plus effacées ou sans cesse occupées – et qu’elles ne soient pas uniquement des mères. Le renouveau dans ce domaine est le bienvenu !

On a aussi besoin d’un peu de diversité et de figures qui nous ressemblent. Alors partons ensemble au pays merveilleux des séries sur la maternité !

Working Mom’s, la plus addictive

Les petites moues ne donnent pas vraiment envie, mais vous pouvez foncer ! (© Netflix)
Les petites moues ne donnent pas vraiment envie, mais vous pouvez foncer ! (© Netflix)

Cette série canadienne, diffusée sur Netflix depuis 2019, suit le quotidien riche en rebondissements de quatre mères : Kate, Anne, Frankie et Jenny. En cinq saisons, cette série créée par Catherine Reitman, qui joue Kate Foster (fun fact : elle est la fille du réal’ de SOS Fantômes) a su conquérir le cœur de nombreuses femmes – mères ou non.

Elle développe avec humour et finesse des thèmes inhérents à la parentalité, comme la difficile conciliation de la vie pro et perso, les discriminations lorsque l’on est femme et d’autant plus mère en entreprise, les difficultés du couple après l’arrivée d’un enfant, l’IVG alors que l’on est mère, le sacrifice maternel…

Bref, autant de joyeusetés abordées dans cette sitcom addictive, avec franchise et drôlerie. J’ai commencé peu avant d’avoir été enceinte et je ne pensais pas me retrouver dans un tel tourbillon de binge-watching. Si vous avez la chance de ne pas l’avoir vue, on ne peut que vous la recommander !

Workin’ Moms est à regarder sur Netflix

Mare of Eastown, la plus policière

Mare Sheehan qui réfléchit à son enquête ! (© HBO)
Mare Sheehan qui réfléchit à son enquête ! (© HBO)

Cette série HBO a fait grand bruit lors de sa sortie en mai aux États-Unis, en faisant notamment des cartons d’audience. En France aussi, Mare of Easttown a bénéficié d’une bonne presse ; la qualité du scénario et de l’image a été saluée. Mais c’est surtout la performance époustouflante de Kate Winslet qui a impressionné.

Pour ce qui est de l’histoire, elle ne semble au premier abord pas si originale. Dans une petite ville des États-Unis, souvent recouverte de brouillard, la jeune Erin, dix-sept ans, mère d’un petit garçon, est retrouvée morte. Mare Sheehan, sergente de la police, mais aussi mère ayant perdu son fils et déjà grand-mère, est une figure bien connue de la bourgade. C’est elle qui enquête sur cette affaire.

Les performances des actrices, les fausses pistes et les cliffhangers d’une intrigue bien ficelée et finement écrite, l’atmosphère de cette petite ville où tout le monde se connaît mais où tout le monde cache quelque chose, l’omniprésence des femmes et surtout des mères, en font une série originale et très puissante, qui détourne les codes du genre.

Mare of Easttown est à regarder sur OCS

Maid, la plus riche en émotions

Alex et Maddy en route pour une nouvelle vie. (© Netflix)
Alex et Maddy en route pour une nouvelle vie. (© Netflix)

Très gros succès d’audience également, Maidmini-série la plus regardée de l’histoire de Netflix – nous embarque dans le quotidien d’Alex et de sa petite Maddy, trois ans. Elles ont dû fuir le domicile familial après des violences conjugales.

C’est d’abord un magnifique portrait de mère, qui va tout tenter pour sortir la tête de l’eau, alors que tout est contre elle, les institutions en premier lieu et la justice qui lui retire provisoirement la garde de sa fille pour la confier au père violent et alcoolique. On frémit avec elles à chaque obstacle et on souffle lorsqu’elles parviennent à avoir un peu d’indépendance et d’espoir.

Une histoire prenante, donc, qui montre avec subtilité et nuances les mécanismes d’emprise et de domination au sein du couple.

Cette adaptation réussie du best-seller autobiographique Maid : Hard Work, Low Pay, and a Mother’s Will to Survive de Stephanie Land donne un rôle d’envergure à la jeune Margaret Qualley, qui s’en sort avec brio et nous ferait presque oublier qu’elle est la fille d’Andie MacDowell, qui joue également sa mère dans la série. Vous ne ressortiez clairement pas indemne du visionnage de cette mini-série !

Maid est à regarder sur Netflix

La représentation de la maternité dans les séries évolue, et c’est tant mieux car on vient de loin ! Nous consacrions il y a quelques mois un article aux personnages de mères dans les séries, trop souvent vues comme des maniaques en quête de contrôle. Cela dit beaucoup de la façon de considérer les mères dans nos sociétés.

Vous savez ce qu’on va vous dire maintenant, pas vrai ? À vous d’enrichir cette liste et de nous faire partager vos séries préférées !

À lire aussi : Mother, une nouvelle série coréenne puissante et douloureuse

Image en une : Maid (© Netflix)

Les Commentaires
5

Avatar de Nastasja
21 novembre 2021 à 13h54
Nastasja
J'ai beaucoup aimé Maid, même si je me suis demandé ce qu'il en aurait été si la jeune femme choisie pour incarner le personnage principal n'avait pas été "beauté standard". Sur Reddit, les gens n'apprécient déjà guère le personnage malgré son pretty privilege, je n'imagine même pas si elle avait en plus eu un "délit de sale gueule".
J'ai vu pas mal de jugements passer sur comment elle dépense son argent, notamment, et ça en dit long sur comment les pauvres sont jugés au moindre truc (alors que bon, c'est pas acheter 1 fois un snack un peu + cher qu'un autre - des fruits- qui la sortira de la pauvreté).
J'ai bien aimé le fait qu'on la voit souvent prendre des décisions qui peuvent paraître irréfléchies, comme
Contenu spoiler caché.
ou le fait qu'elle ne soit pas super polie (sûrement qu'elle n'a pas été formée aux bonnes manières vu qu'on ne 'est pas bien occupé d'elle, et aussi, la pauvre est à cran 24h sur 24). Elle n'est pas "angélisée" et j'ai bien aimé, elle est totalement humaine et ça renvoie le message que personne, même un personnage "imparfait" ne mérite une situation telle que la sienne.
0
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Série télé

Série télé
Extrait de la docu-série Le Petit Bleu avec Lexie du compte Instagram @aggressively_trans

Toute la pluralité des transidentités est explorée dans cette série-documentaire aussi accessible que passionnante

Anthony Vincent

27 nov 2021

Bons plans
pexels-cottonbro-4009036-1

L’offre ciné-séries de CANAL+, qui inclut Netflix, Disney+ et leurs potes, est à 25,99€ par mois !

Eva Dillais

26 nov 2021

Série télé
squid-game-jeu-reel-youtube

Un gros youtubeur lance Squid Game en vrai, avec un butin, parce que la série ne nous a rien appris visiblement

Kalindi Ramphul

25 nov 2021

4
Série télé
netflix-decembre-sorties

Les films et séries qui arrivent sur Netflix en décembre 2021

Kalindi Ramphul

24 nov 2021

Série télé
Zendaya-toujours-aussi-irresponsable-pour-la-saison-2-dEuphoria-1

Euphoria revient ! Découvrez le premier teaser et la date de sortie

Anthony Vincent

24 nov 2021

Série télé
hellbound-netflix-critique

Après Squid Game, Hellbound est la nouvelle sensation sud-coréenne qui transcende les abonnés Netflix

Kalindi Ramphul

24 nov 2021

2
Cinéma
hideo-kojima-series-et-films

Hideo Kojima se met au ciné et aux séries : est-ce qu’on va enfin avoir de BONNES adaptations de jeux vidéo ?

Kalindi Ramphul

23 nov 2021

Série télé
christmas-flow-netflix-critique

« Un misogyne et une féministe » : on a maté Christmas Flow, la comédie romantique de Noël signée Netflix France

Eva Levy

23 nov 2021

4
Série télé
inventing-anna

L’histoire vraie de l’arnaqueuse Anna Delvey vient vous fasciner sur Netflix

Eva Levy

23 nov 2021

Série télé
dix-pour-cent-recompense-emmy-awards

Cocorico ! Dix Pour Cent a reçu un Emmy, c’est la consécration pour une série française

Kalindi Ramphul

23 nov 2021

La pop culture s'écrit au féminin