Live now
Live now
Masquer
amitie-femme-homme
Daronne

Mon meilleur pote est accusé d’agression sexuelle, et ça me fout un sacré coup

Vous avez des questions ? La Daronne a les réponses ! (Oui bon, c’est pas forcément les meilleurs conseils, mais elle fait ce qu’elle peut, hein.) Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre courrier du cœur pas comme les autres.

La Daronne est la reine des conseils pas si cons enrobés dans une grosse dose d’humour plus ou moins subtil. La voici de retour pour voler au secours d’une lectrice !

La question pour la Daronne

Chère Daronne,

Je connais mon meilleur ami depuis l’enfance, il a toujours été respectueux. Je ne l’ai jamais vu avoir un geste déplacé envers qui que ce soit. Avec les filles, il est toujours réglo. 

Récemment, une amie en commun l’a accusé d’avoir des gestes déplacés et insistants. En tant que fille, j’ai déjà été victime de ce type de comportements et je ne peux pas laisser passer ça. Mais j’ai du mal à croire que mon pote puisse être ce genre de mec. 

J’ai envie de croire la fille, mais mon pote m’assure qu’il n’a rien fait d’autre que flirter avec elle en club alors qu’il était ivre et qu’elle s’est monté la tête, car elle était bourrée aussi. Si mon pote a déconné, je veux bien prendre mes distances, mais je ne veux pas me brouiller avec mon meilleur pote et mes autres potes que j’adore, qui le défendent et sont vénères contre la fille, pour des choses qui n’ont pas eu lieu, juste par principe.

Help, je veux être une alliée, mais je ne veux pas perdre mes amis !

Agathe

La réponse de la Daronne

Ma petite vodka pomme,

Aaah le mot « déconner ». Un petit mot qui évoque une soirée trop arrosée, un smack consentit échangé ivre mort alors qu’on est déjà en couple exclusif, un achat compulsif sur un site de fast-fashion quand le compte en banque fait déjà un peu la gueule, une bonne grosse tranche de rigolade un peu fofolle ; et aussi un viol ou une agression sexuelle.

Ce terme permet de minimiser et de s’arranger avec une réalité assez dérangeante. Je ne sais pas du tout ce qui s’est passé ce soir-là, je suis tellement vieille qu’à mon époque les clubs s’appelaient encore boites de nuit. Et franchement, vu ce que vous avez l’air de trafiquer là-dedans, merci, mais non merci.

Ce que je sais, car ça en revanche, ça n’a pas changé, c’est que même le plus mignon, gentil, doux de tous, est capable d’agresser. Et le pire, c’est que souvent, il ne s’en rend même pas compte. Parce que les mecs que tout le monde trouve mignon, gentil, doux, ont tendance à adopter sur cette vision d’eux même. Et c’est bien pratique de se croire à l’abri de tout mauvais comportement, ça permet de continuer à faire des crasses en paix, persuadé d’être à jamais épargné par un comportement prédateur.

L’ambivalence et le doute, meilleurs alliés des agresseurs

C’est vrai, ce n’est pas facile quand une copine se fait agresser par un pote. Ça fout bien le bordel, et comme en plus de ça tout le monde se range du côté du pote, si on ne suit pas le mouvement, on a vite fait de se retrouver mise à l’écart. Et ça fait mal aux fesses d’être rejetée pour des histoires qui ne nous concernent MÊME PAS, et qui ne sont même pas si claires que ça. Alors du coup, on a tendance à considérer ce type d’événements comme une simple brouille entre deux personnes en désaccord. Voilà qui est confortable.

Malgré la libération relative de la parole, on a encore beaucoup de mal à accepter que les agressions sexuelles ne sont pas perpétrées exclusivement par des inconnus psychopathes, dans des parkings les soirs de pleine lune. Le bon pote qui insiste lourdement jusqu’à ce que sa pote accepte une gâterie, ce n’est pas un jeu de séduction rigolo, c’est une agression sexuelle. 

Le beau gosse avec qui tu danses et qui te pelote les fesses malgré tes rires gênés, ce n’est pas de la drague directe, c’est de l’agression sexuelle. Le collègue convivial et bon vivant qui t’envoie des messages ambigus sur le chat du taf, ce n’est pas une grande gueule extravertie, c’est un agresseur sexuel. Je te l’accorde, c’est plus facile de donner à ces agressions d’autres noms que d’affronter les conséquences terribles que l’on sait réservées aux filles qui ouvrent leur gueule.

Not all men ? Malheureusement si, all men !

Si les Internets adorent porter le #Notallmen en étendard, aujourd’hui le fait est que si, probablement, #allmen. Il faut bien que quelqu’un le dise et moi, j’adore ça, foutre les pieds dans le plat. Non, tous les mecs ne se jettent pas violemment sur une inconnue sans défense pour la violer. Mais on ne m’ôtera pas de l’idée que tous les cismecs ont eu un comportement de prédateur à un moment ou un autre de leur vie. 

Il n’y a pas besoin d’avoir le CV d’Harvey Weinstein pour faire partie du problème. Cette fois où ils ont gavé leur copine pour avoir un rapport alors qu’elle n’avait pas vraiment envie, cette fois où ils ont insisté lourdement auprès d’une meuf en boite, cette fois où ils ont couché avec une pote trop bourrée pour vraiment consentir, cet autre fois où ils ont commenté bruyamment le physique d’une inconnue dans la rue, désolée les gars, mais c’est aussi de l’agression et parfois du viol. 

Le problème, c’est que ces comportements sont encore tellement considérés comme normaux, que la plupart des mecs n’ont même pas conscience de la toxicité de leurs actions. C’est chouette pour eux cela dit.  Ça leur permet de continuer à sévir en toute impunité, planquée sous l’étiquette de « mec bien ».

Le cliché de la vilaine menteuse qui raconte n’importe quoi pour attirer l’attention a la vie dure, mais les chiffres sont formels, les femmes ne mentent pas. Mentir n’aurait d’ailleurs aucun intérêt puisqu’à l’heure actuelle, une victime d’agression sexuelle s’en prend plein la tronche et n’obtient quasiment jamais réparation. Il faudrait être maso pour mitonner. Statistiquement, il est donc très probable que ta copine ait bien été agressée par ton pote.

Quelle conduite adopter ?

S’il voulait bien se remettre en question, ton pote pourrait considérer cette agression comme le point de départ d’une réflexion personnelle et systémique sur son comportement. Pas seulement pour se donner bonne conscience et pouvoir se vanter d’être féministe (et pecho plus de meufs), mais parce qu’il a VRAIMENT envie de se comporter décemment.

Personnellement, je ne te critiquerai jamais pour ne pas avoir osé ouvrir ta bouche ou lourder le pote agresseur, puisque le responsable de cette agression ce n’est pas toi, c’est lui. Ce n’est pas à toi que je veux demander des comptes, il ne manquerait plus que ça.

Mais si la responsable ce n’est pas toi, ce n’est pas la copine non plus. Il faut le savoir avant de lui tourner le dos pour des raisons de confort. Est-ce que ça vaut le coup de rester dans un groupe qui condamne les agressées et protège un agresseur ? Je ne pense pas, mais encore une fois, je sais à quel point il est douloureux de quitter sa bande au risque de se retrouver seule. Cela dit, m’est d’avis que des cliques de gens déconstruits qui soutiennent les victimes et remettent les coupables à leur place, ça existe.

Je te laisse, je dois aller à mon club de lecture féministe,

La bisette,

Ta daronne

Crédit photo image de une : Minerva Studio

Les Commentaires
117

Avatar de Esme.
8 octobre 2022 à 15h29
Esme.
@Olive° Je te rejoins complètement.
Et franchement, les boîtes de nuit, c'est fait pour danser. Par pour accepter d'être tripotée par le premier tocard qui nous trouve à son goût.
18
Voir les 117 commentaires

Plus de contenus Daronne

crise-hopital-pediatrique
Daronne

Crise de la pédiatrie : 10 000 soignants dénoncent l’indifférence du président

Sexo
Sponsorisé

Quatre choses à savoir sur les orgasmes multiples

Humanoid Native
crise-couple
Chère Daronne

Help ! Mon mec n’arrête pas de se plaindre et ça me rend complètement barjot

Chère Daronne

30 nov 2022

6
fast-food-enfant
Daronne

Surprise (non) ! les menus enfants des fast-foods ne sont pas adaptés… aux enfants !

ADD_Annonce
À propos de Madmoizelle

Retrouvez-nous ce soir à 20h30 sur Twitch avec Lisa Gachet !

Manon Portanier

29 nov 2022

QOAOC_V
Quand on aime, on compte

Alma, 565 € de dépenses par mois pour son bébé d’un an : « De neuf, je n’ai acheté que des chaussures »

Manon Portanier

29 nov 2022

7
femme-sans-abris
Daronne

Une tribune dénonce le « racisme d’État » à l’égard des femmes étrangères et de leurs enfants

jouets-noel
Daronne

Voici les 4 jouets les plus pourris de l’univers, à n’acheter sous aucun prétexte !

cuboAI
Daronne

Une super promo pour le babyphone Cubo AI pendant le Black Friday !

Manon Portanier

26 nov 2022

1
bebe-vaccin
Santé

40 millions d’enfants dans le monde sont privés de vaccins contre la rougeole

pere-noel-visio-enfant-sourd
Daronne

Les enfants sourds vont aussi pouvoir papoter avec le Père Noël

Manon Portanier

24 nov 2022

Pour les meufs qui gèrent