Michelle Obama recycle le rêve américain dans Devenir


Quand Devenir est sorti sur Netflix le 6 mai, Alix l'a abordé avec prudence... Mais s'est finalement laissée charmer par la magnétique Michelle Obama.

Michelle Obama recycle le rêve américain dans Devenir

Je suis loin de porter dans mon cœur la politique et ses personnages. D’ailleurs, il est courant d’utiliser l’appellation « personnalité politique », qui implique une construction d’une couverture publique fictive.

Dans mon esprit, les hommes et femmes politiques sont des gens toujours plus avides de pouvoirs, prêts à tout sacrifier non pas pour des idéaux (mot désuet depuis bien trop longtemps) mais pour leur carrière ou pour l’argent.

Est-ce que j’ai trop maté Scandal ? Très certainement. Mais quand je vois l’actualité politique de ces dernières années, je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il existe un fond de vrai.

Toujours est-il que j’ai commencé Devenir, le documentaire Netflix sur la tournée de Michelle Obama, avec prudence voire méfiance…

Mais comme toutes celles et ceux de mon entourage qui s’y sont risqués, j’ai passé 1h30 à admirer l’ex-Première dame américaine, et j’ai même versé quelques larmes.

Je me suis alors demandé : comment Michelle Obama peut-elle plaire à tout le monde ?

De quoi parle Devenir, le docu Netflix sur Michelle Obama ?

 

Le 6 mai dernier est sorti Devenir, le documentaire Netflix sur la tournée promotionnelle de Michelle Obama pour son livre du même nom.

Becoming, ou Devenir en français, est sans surprise aucune devenu un bestseller. Publié à l’automne 2018, il enregistre rapidement plus de 10 millions de ventes.

Le documentaire suit donc l’ex-Première dame dans les coulisses de sa tournée historique, à travers les rencontres qu’elle occasionne.

On y découvre aussi l’histoire de Michelle Obama et son ressenti sur le double mandat de son mari.

Première dame des États-Unis, un job ingrat

Être la Première dame des États-Unis, qu’est-ce que ça veut dire ?

Ça signifie que ton mari est Président des États-Unis. Ça signifie que ta place est celle de la compagne d’un homme politique, en faisant de toi par la même occasion une femme politique.

Ça signifie que non seulement les États-Unis mais la Terre entière va pouvoir émettre un avis sur ta tenue, sur la façon dont tu t’exprimes, dont tu élèves tes enfants, dont tu soutiens ou non ton mari.

Si j’en crois Wikipédia, le rôle de Première dame ne comprend pas de tâche officielle sinon celle d’être l’hôtesse de la Maison Blanche et d’y organiser des réceptions. Le tout, sans être payée, bien sûr.

Un boulot bénévole de figuration scruté par le monde entier. Je crois bien, lectrice, que pour rien au monde je ne m’y risquerais.

Quand j’ai vu Jackie de Pablo Larraìn il y a quelques années, j’avais déjà souffert avec Natalie Portman de la solitude terrible de Jackie Kennedy qui représentait à l’époque la femme de Président parfaite (pas trop de politique, beaucoup de décoration intérieure).

Mais aujourd’hui, avec Michelle Obama, j’ai la sensation que la représentation de la Première dame parfaite s’est désaxée pour révéler une personnalité inspirante et à laquelle il est plus facile de s’identifier.

Michelle Obama, entre travail d’une image et déconstruction d’un mythe

Dans Devenir, le documentaire, le frère de Michelle Obama, Craig, s’exclame qu’il est difficile d’avoir la sœur la plus connue du monde.

Mais n’est-ce pas plus difficile d’incarner la femme en question ?

Michelle Obama parle du lynchage médiatique qu’elle a subi durant la campagne de Barack Obama, de ces titres de presse qui la jugeaient trop grande gueule, trop ceci ou pas assez cela. Un véritable séisme dans sa vie qu’elle n’avait pas vu venir.

Elle explique qu’à la suite de cela, ses prises de parole furent toujours soigneusement scriptées, sa tenue parfaitement étudiée (pour qu’elle ne soit plus une arme contre elle mais pour elle) et ce jusqu’aujourd’hui. Dans ce documentaire, elle assure être « sans filtre, pour la première fois ».

Elle vient donc déconstruire cette image de Première dame pour enfin se permettre d’être elle-même.

De sa rencontre avec Barack racontée avec humour à sa thérapie de couple, en passant par les petites vannes faites au personnel soigneusement gardées au montage, Michelle Obama s’ouvre à son public, à Netflix et à nous.

Elle est parfaite jusque dans ses imperfections !

Et si, dans cette déconstruction du mythe de la Première dame, Michelle Obama se construisait en réalité une image de femme du peuple, une femme relatable, comme disent les Américains ?

Elle dit ne pas être intéressée par la politique, et pourtant, à travers la vente de son bouquin, c’est ce qu’elle fait.

Oui, écrire ces quelques lignes me coûte autant que toi de les lire, lectrice, puisque je me suis surprise à adorer le personnage, et j’ose encore espérer qu’il n’est pas construit de toute pièce.

Michelle Obama, une success story à l’américaine comme on les aime

Si tout le monde aime Michelle Obama, c’est qu’elle a tout pour plaire. Elle est l’héroïne parfaite d’une success story hollywoodienne.

Issue d’une banlieue modeste de Chicago, elle travaille dur à l’école. Sa conseillère d’orientation voudrait l’empêcher de réaliser son rêve d’intégrer une grande université, alors elle se bat et foule les bancs de Princeton puis Harvard.

Michelle Obama est une girl boss qui se laisse tout de même attendrir par son stagiaire, qui devient son mari, et tous deux s’installent à la Maison Blanche en tant que première famille afro-américaine du pays.

Mais leurs filles reçoivent tout de même une éducation stricte, elles rangent leur chambre tandis que Michelle Obama opère quelques changements dans la Maison Blanche pour en faire une maison un tant soit peu plus normale.

8 ans plus tard, la famille cède la Maison Blanche aux Trump et Michelle écrit ses mémoires inspirantes d’un parcours parfois chaotique dont elle a tiré de belles leçons. Et elle en apprend davantage chaque jour, en se demandant ce que l’avenir lui réserve.

Oui, tout dans cette histoire est parfait. Mais c’est parce qu’il le fallait.

En effet, Michelle et Barack Obama ont la lourde et honorable tâche d’être le premier couple afro-américain à la Maison Blanche. Une responsabilité immense puisqu’ils doivent représenter leur communauté sans risquer de brusquer le reste d’une Amérique parfois très puritaine.

Alors, peut-être que cette histoire semble un poil scriptée, mais peu importe. Quand je vois à l’image Michelle Obama écouter avec attention et patience chacune des histoires de chacune des personnes qui lui demande un autographe, je me dis que j’ai bien envie de croire aux contes de fées.

Michelle Obama, une inspiration pour la jeunesse

Et si je réfléchis bien, ce qui est important dans une success story hollywoodienne, c’est qu’elle puisse inspirer ceux qui la regardent, leur prouver que tout est possible.

Et c’est exactement ce que fait Michelle Obama avec son bouquin et son documentaire.

Son charisme illumine l’écran et les visages qui croisent le sien, et Devenir montre à quel point elle s’illustre comme le modèle d’une nouvelle génération de femmes.

Et ces femmes, quelle que soit leur histoire, leur couleur de peau, ont la féroce envie de changer le monde.

Elle exprime d’ailleurs dans le documentaire son souhait de continuer de travailler avec les jeunes. D’ailleurs, si elle veut passer me voir, je lui file mon adresse sans problème.

En réalité, Michelle Obama recycle un rêve américain périmé et le transforme en un appel à s’approprier son histoire pour en faire une force.

Et ça marche sur moi, en tout cas !

Et toi lectrice, Michelle Obama t’inspire-t-elle ou tu sens venir la candidature à la présidentielle ?

Alix Martineau

Alix Martineau

Alix Martineau, à dire sur l'air de Paris Latino, est chargée des podcasts chez madmoiZelle. Elle aime principalement le cinéma et rigole très, très fort.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!