Live now
Live now
Masquer
Source : Brooke Cagle / Unsplash
Argent

Marianne, militaire à 2 329 € par mois : « Devenir propriétaire n’est pas dans mes projets »

Combien gagne-t-on quand on est militaire ? Est-ce que tout le monde aspire à acheter un bien immobilier ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous nous attaquons cette semaine dans Règlement de comptes.

Parler d’argent, en France, c’est encore tabou. Pourtant, c’est un sujet passionnant, et par certains aspects… féministe ! Dans notre rubrique Règlement de comptes, des personnes en tout genre viennent éplucher leur budget, nous parler de leur organisation financière (en couple ou solo) et de leur rapport à l’argent. Aujourd’hui, c’est Marianne* qui a accepté de nous ouvrir ses comptes.

  • Prénom : Marianne*
  • Âge : 39 ans 
  • Profession : militaire
  • Salaire net avant prélèvement à la source : 2 411,48 €
  • Salaire net après prélèvement à la source : 2 329,50 €
  • Lieu de vie : La Défense (Hauts-de-Seine)

La situation et les revenus de Marianne

Marianne, 40 ans en mai prochain, est sous-officier sous contrat. Cela signifie qu’elle est admise à servir en vertu d’un contrat dans le corps des commissaires des armées. 

Si elle s’est longtemps épanouie dans sa carrière de militaire, et qu’elle vient de signer un nouveau contrat de six ans, Marianne n’imagine pas faire ce métier toute sa vie

« J’ai choisi de rester sous contrat pour le moment, pour avoir la liberté de faire autre chose quand je le souhaite. Être de carrière impose de rester un certain nombre d’années.

Aujourd’hui, je suis cadre et cela ne m’intéresse plus du tout. Je pense sérieusement à ma reconversion. Mais ce n’est pas facile de savoir ce qu’on aimerait vraiment faire quand on est porté par un système pendant autant d’années. »

Célibataire et sans enfants, elle est locataire d’un appartement de 40 m2 à La Défense, le quartier d’affaires situé dans les Hauts-de-Seine. Proche du métro et d’une taille qui lui convient, il lui « manque un balcon », selon Marianne. Mais elle n’imagine pas déménager tout de suite, et encore moins d’acheter son propre appartement. « J’ai toujours été locataire. Être propriétaire n’est pas dans mes projets. »

Elle est aussi très heureuse de vivre seule.

« J’ai eu des relations, mais je suis une vraie célibataire. J’aime trop mon confort personnel, ma petite vie, faire ce que j’ai envie, quand j’en ai envie. Je pourrais me remettre en couple, mais vivre avec quelqu’un ne m’intéresse pas du tout. »

Pour son job dans l’armée, Marianne touche un salaire net de 2 411 € par mois, ramené à 2 329 € une fois le prélèvement à la source déduit

« Je pense ne pas être beaucoup payée après quinze ans de service, mais j’ai accès à des avantages non négligeables comme le train à -75 %, ce qui permet de pouvoir rendre visite aux amis et à la famille, car en tant que militaire, nous sommes soumis·e·s aux mutations géographiques. Le fait aussi d’avoir accès à un logement à ce prix-là en région parisienne, me permet d’avoir une vie plutôt confortable. Mais aujourd’hui, je peux tout de même dire que je suis plutôt bien payée par rapport à ma situation familiale d’une personne. »

Le rapport à l’argent de Marianne et son organisation financière

Marianne a appris la gestion financière seule, alors qu’elle faisait une année d’études en Allemagne.

« Mes parents avaient accepté de payer chacun la moitié de mon loyer, mais mon père a très vite arrêté. J’ai donc dû m’adapter avec la bourse que j’avais et l’argent que j’avais gagné en travaillant à l’usine l’été. »

Depuis, elle gère seule son budget, même si elle avoue : 

« Pendant longtemps, j’ai vécu un peu au-dessus de mes moyens en tapant dans mes économies acquises lors de mes missions à l’étranger. Mais depuis février 2023, je tiens un budget strict. »

Jamais à découvert, elle ne souhaite pas dépenser davantage de ce qu’elle a, c’est pourquoi elle n’a jamais fait la demande d’autorisation de découvert à sa banque.

« Après, je suppose aussi que si je ne suis pas à découvert, c’est que je ne manque pas d’argent. Oui, il y a des mois différents des autres suivant les dépenses obligatoires, mais cela ne m’a jamais empêché de payer mes factures ou mes courses. »

Les dépenses de Marianne

Comme très souvent dans Règlement de comptes, la principale dépense mensuelle de Marianne est son loyer. Pour son appartement à La Défense, elle débourse chaque mois 579 €.

Elle règle mensuellement 68 € d’électricité (les autres charges sont comprises dans son loyer), 144 € pour les assurances (habitation, décès, assistance juridique, mutuelle, perte de salaire et auto) et 64 € pour divers abonnements. Dans le détail : 31 € pour internet, 20 € pour le téléphone, 2 € pour Google Photos et 11 € pour Spotify.

Pour se déplacer, Marianne utilise les transports en commun : elle doit donc payer chaque mois son pass Navigo (86,40 €). Ses frais bancaires sont très peu élevés : 1 € par mois

Pour elle seule, la jeune femme dépense en moyenne 200 € en alimentation, en particulier dans les enseignes autour de chez elle : Auchan, Carrefour, Lidl et Franprix. 

« Je fais mes courses à pied, donc je vais au plus proche et plus pratique. »

Depuis quelque temps, Marianne teste aussi un nouveau : la Tournée, qui livre à domicile et utilise le principe de consignation des emballages en verre pour réduire l’utilisation des déchets en plastique.

« J’aime assez le concept, mais je ne peux pas faire toutes mes courses ainsi. On ne trouve pas tout, et la note monte assez vite. Je vais donc faire l’effort sur des produits avec contenant en verre. »

Elle est aussi adepte de l’achat de légumes dans un magasin de vente directe de producteurs, même si elle trouve que les prix sont « assez élevés ». « Je fais l’effort quand je le peux. »

Marianne n’a pas de budget particulier pour ses dépenses dites « féminines ». 

« J’ai un stérilet hormonal, du coup je n’ai plus ou quasi pas de règles. Pour la fois tous les deux mois où j’aurais quelques pertes, je mets des culottes de règles que j’avais achetées il y a quelques années. Je n’ai pas de budget rasage/épilation non plus. J’ai fait des séances il y a quelques années de laser que je n’ai pas terminées car c’était hyper douloureux pour moi. »

Marianne n’est pas non plus très produits de beauté et maquillage. « Je ne suis pas au max à prendre soin de moi », confesse-t-elle. Ces produits vont « soit entrer dans le budget courses, soit dans l’argent qu’il (lui) reste ».

Les dépenses loisirs de Marianne

Selon Marianne, les loisirs et petits plaisirs lui reviennent à environ 220 € par mois. Cinéphile, elle est abonnée à la carte UGC illimité, à 21,90 € par mois. « On s’y retrouve très vite niveau coût et si on a des mois difficiles, on sait qu’on peut toujours aller au ciné ! »

« Sinon je n’ai pas vraiment de loisirs réguliers, je suis un peu casanière mais j’aime régulièrement sortir avec des ami·es, boire un verre ou autre et je vais régulièrement voir des humoristes, des concerts et des drag shows. »

Actuellement, Marianne ne souhaite réduire aucun poste de dépense car elle considère son budget comme bien optimisé. Et puis, comme elle l’avoue elle-même : 

« Je n’ai plus vraiment de craquage… Depuis que j’ai lu le livre de Marie Kondo sur l’art du rangement, j’ai pas mal modifié ma façon de consommer. Elle m’a ouvert la porte à une autre façon de penser qui est plus en adéquation avec mes convictions. Ce n’est pas toujours facile de s’y tenir, mais c’est possible. »

Son dernier achat plaisir ? Une paire de bottines achetées 40 € sur Zalando privé. « Mais je ne m’étais pas acheté de chaussures depuis une éternité. »

Marianne prévoit aussi environ 165 € par mois pour divers achats et donations. Elle fait des dons à des associations pour 20 € mensuels et compte aussi certaines dépenses annuelles ou trimestrielles comme Amazon, World of Wonder et un abonnement à la revue féministe La Déferlante

« Le reste me sert pour des petits achats du quotidien, de la pharmacie, pour me faire plaisir ou combler si besoin le budget loisirs. Cela peut aussi servir de budget vêtements. Je vais surtout en friperie car étant militaire, j’ai bien assez de vêtements que je n’ai pas l’occasion de mettre ! »

L’épargne de Marianne et ses projets d’avenir

Avant qu’elle ne reprenne son budget en main, Marianne n’arrivait pas à économiser et dépensait toutes ses ressources. 

« Maintenant que j’ai un budget, je mets de côté 100 € par mois pour un évènement annuel (Dragcon à Londres), 100 € par mois pour de futures vacances, et je me garde une somme de 500 € par mois pour diverses dépenses à venir comme Noël et les anniversaires. En ce moment je veux faire le GR70 pour mes 40 ans, donc je mets aussi de côté pour payer les gîtes et repas. »

Elle met aussi 50 € de côté sur son épargne retraite

Pour son avenir, Marianne est au moins sûre d’une chose : devenir propriétaire, ça n’est pas pour elle

« Je sais que je devrais penser à acquérir un bien immobilier, mais ce n’est pas en région parisienne que je pourrais le faire. Je ne souhaite absolument pas aller m’enterrer hyper loin de Paris, je ne vois pas l’intérêt. Je suis une personne à projet, mais pas à gros projets. J’attends une éventuelle mutation à Bordeaux, autant dire que ce n’est pas là-bas non plus que je vais acheter ! 

Mais pour moi l’achat immobilier n’est pas une fin en soi. Alors oui, je paye des loyers dans le vent, ainsi soit-il ! N’ayant pas d’enfants, je ne capitalise pour personne. »

Sinon, Marianne se dit « heureuse au quotidien » : « Je pense faire partie de ces personnes qui capitalisent sur tous les moments de plaisir… pour les périodes où il y en a moins, on se souvient des anciens et on rêve aux prochains ! »

Merci à Marianne* de nous avoir ouvert ses comptes !

* Le prénom a été modifié.

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

6
Avatar de Marie999
23 mars 2024 à 10h03
Marie999
Avec un loyer aussi bas que le sien, être propriétaire n’est pas forcément la meilleure idée car ça lui coûterait trois à quatre fois plus cher (frais de notaires + mensualités+ intérêts+ taxe d’habitation + assurances + coûts d’entretien). Elle ne paie pas un loyer dans le vent puisque en échange elle vit dans l’appartement. Avoir un loyer si peu cher peut lui permettre de mieux alimenter son fond de retraite et donc d’arriver avec plus d’argent qu’une personne ayant fait un achat immobilier mais n’a rien pu faire d’autre à part payer la maison/ appart et les charges qui y sont liées. En tout cas elle a l’air d’avoir une vie épanouie.
3
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Argent

RDC_MANON_FACEBOOK
Règlement de comptes

Manon, 1874 € par mois : « Depuis que je suis séparée, je profite beaucoup plus de mon argent »

4
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Tetiana Nekrasova de corelens
Quand on aime, on compte

Samantha, mère solo, dépense 630 € par mois pour ses enfants : « j’ai eu un parcours assez chaotique »

7
Source :  franckreporter de Getty Images Signature
Règlement de comptes

Lili, mère solo, 2 017€ mensuels : « on fait des sacrifices tous les jours »

34
femme-tablette // Source : Unsplash
Argent

Pourquoi votre salaire risque d’être versé en retard au mois de mars

Eva, 24 ans, 3500 € de shopping annuel : « Mes parents pensent que j'ai un problème : je suis acheteuse compulsive » // Source : Madmoizelle
Mode

Eva, 24 ans, 3500 € de shopping annuel : « Je suis une acheteuse compulsive, mais je tente de me corriger »

4
Source : Canva
Règlement de comptes

Katia, entre 560 et 1 680 € par mois : « Je paie pratiquement tout car mon copain n’a pas de revenu régulier »

4
Source : FatCamera / Getty Images Signature
Règlement de comptes

June, enseignante à 2 287 € mensuels : « Si je gère bien, je peux économiser 500 € par mois »

Source :  David-Prado / Getty Images Pro
Règlement de comptes

Lola, 2 244 € par mois et en reconversion : « J’ai dépensé environ 3 000 € en coiffure cette année  »

2
Deux femmes en train de sortir des vêtements d'un placard // Source : Vinted
Conseils mode

Ces 6 astuces pour mieux vendre sur Vinted vont alléger vos placards et arrondir vos fins de mois

Source : Alena Ozerova
Règlement de comptes

Aria et son conjoint, 4 296 € par mois : « Nous avons fait le choix d’épargner un maximum »

2

La vie s'écrit au féminin