Live now
Live now
Masquer
Source : Canva
Société

Médias : Plus de femmes à l’écran mais un temps de parole riquiqui

L’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom) a publié mardi 5 mars son rapport annuel sur la représentation des femmes dans les médias.

Mardi 5 mars, l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom) a publié son rapport annuel sur la représentation des femmes dans les médias. L’entité s’est penchée sur la période 2016-2023 et dresse un constat mitigé. Si les femmes occupent une part plus importante du paysage médiatique qu’il y a quelques années, les chiffres stagnent depuis deux ans.

Davantage de femmes en plateau

Parmi les chiffres notables, le pourcentage de femmes en plateau est passé de 38 % en 2016 à 43 % en 2023. Pour la première fois, les présentatrices sont majoritaires ; elles représentent 51 % des effectifs. Le nombre d’expertes invitées à intervenir est aussi en hausse : 43 % contre 30 % en 2016. Il est cependant en baisse par rapport à l’année dernière (4 5%). L’Arcom comptabilise un total de onze chaînes de télévision ou stations de radio ayant atteint la parité sur leurs plateaux.

Concernant les émissions, les femmes sont davantage représentées dans les formats magazines et dans les émissions d’information, et sont, à l’inverse, en nette minorité dans les programmes sportifs où elles ne représentent que 20 % des effectifs. Les expertes féminines interviennent moins que leurs confrères sur les sujets internationaux, de société ou de culture/loisirs, mais sont plus nombreuses pour les sujets justice, éducation et les faits divers.

Un temps de parole très inégal

Malgré leur présence accrue, les femmes peinent encore à se faire entendre sur les plateaux, où leur temps de parole est nettement plus faible que celui de leurs confrères. Sur l’année écoulée, elles n’ont occupé que 34 % du temps de parole total. Un chiffre qui dégringole à 11 % pour les émissions sportives.

Toujours sur le temps de parole, les chaînes du service public sont meilleures élèves que les chaînes privées. Les chaînes d’information en continu sont celles qui reçoivent le moins de femmes en plateau. Les chaînes généralistes ont le plus de femmes à l’écran et leur temps de parole y est le plus élevé.


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

"Crédit photo : Pexels"
Actualités mondiales

À Sydney, un homme perpétue une attaque au couteau « concentrée sur les femmes »

Source : Dnalor 01
Actualités France

Qui est Mélanie Berger-Volle, choisie pour porter la flamme olympique ?

Homme avec des brosses de nettoyage recréant une affiche féministe de la culture pop sur fond jaune⁠ // Source : Wirestock de Getty Images
Société

C’est quoi l’arnaque avec les profem, ces pseudo alliés du féminisme ?

7
[PR] Image de une • Verticale
Culture

5 anecdotes sur Virgin Suicides, de la plus cool à la plus glauque (comme le film)

Source : Midjourney
Déclic

Célia, 24 ans : « Le féminisme a été ma première opinion politique »

Pexels
Santé

JO 2024 : le cycle menstruel a-t-il un impact sur les performances des sportives ?

1
Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

3
Source : Canva
Société

Violences conjugales et JO : « Si on veut isoler les agresseurs, il faut que toute la population se mobilise »

Source : OcusFocus de Getty Images
Santé

Une nouvelle étude explique comment le cycle menstruel est régulé 

femme-colère // Source : Pexels
Société

Voici une méthode ultra-efficace pour gérer sa colère, selon une étude

1

La société s'écrit au féminin