Live now
Live now
Masquer
Manon-RDC
Règlement de comptes

Manon, son compagnon et leur fille, 3 646€ par mois : « Je ne finis jamais à découvert »

Combien gagnez-vous par mois ? Comment dépensez-vous cet argent ? Qui paye quoi dans votre couple ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous nous attaquons dans notre rubrique Règlement de comptes !

Parler d’argent, en France, c’est encore tabou. Pourtant, c’est un sujet passionnant, et par certains aspects… féministe ! Dans notre rubrique Règlement de comptes, des personnes en tout genre viennent éplucher leur budget, nous parler de leur organisation financière (en couple ou solo) et de leur rapport à l’argent. Aujourd’hui, c’est Manon qui a accepté de nous ouvrir ses comptes.

  • Prénom : Manon
  • Âge : 28 ans
  • Métier : analyste pour un groupe hôtelier
  • Salaire mensuel du foyer : 3 646 euros
  • Composition de la famille : Manon, son compagnon et leur fille de 16 mois
  • Lieu de vie : une petite maison dans le centre de l’Angleterre

Les revenus de Manon et de son compagnon

Manon et son compagnon sont en couple depuis quatre ans. Ils se sont fiancés en juin 2021. Ils habitent une charmante maison dans le centre de l’Angleterre.

Manon a 28 ans et est analyste pour un groupe hôtelier, pour 2 050 par mois. Elle vient tout juste de quitter un travail d’agent d’accueil dans un hôtel pour 1 560 euros. Elle s’estime maintenant bien payée.

Son conjoint a 38 ans et est apprenti comptable dans un cabinet, pour 1 500 euros. Ce sont les salaires nets, avec prélèvements des impôts à la source déjà effectués.

Le compagnon de Manon va bientôt faire une nouvelle formation pour prendre du gallon.

« L’entreprise de mon conjoint va prendre en charge sa formation pour devenir expert-comptable, ce qui est un gros plus. Une fois qualifié expert-comptable, son salaire augmentera plutôt pas mal. »

Manon, son compagnon et leur fille, 3 646€ par mois : « Je ne finis jamais à découvert »

L’organisation financière du ménage

Manon et son conjoint ont chacun un compte courant et un compte épargne. Ils sont d’ailleurs dans des banques différentes.

« Ayant chacun des dépenses bien définies, nous ne ressentons pas le besoin de faire compte commun pour l’instant.

Nous nous y retrouvons car nous savons quand les dépenses tombent et qui paye quoi. Finalement, les montant se valent des deux côtés donc nous ne sommes pas frustrés et on ne sent pas que l’un paye plus que l’autre. »

Les deux amoureux se sont répartis à égalité les dépenses courantes. Comme Manon est plus rémunérée que son compagnon, il lui reste plus d’argent mais elle l’emploie en partie pour la famille, les imprévus et les dépenses « plaisir ».

« Ce qu’il me reste à la fin du mois, j’essaie de l’épargner au maximum et c’est souvent moi qui couvre les dépenses imprévues, type voiture, besoin d’une chaise de bureau, etc. Ou les extras, si on a vraiment envie de manger quelque chose qui coûte un peu plus cher. »

C’est également Manon qui va prendre en charge dès que possible les travaux de rénovation de la maison. Une extension est en effet envisagée par le couple.

Une même vision de l’argent

Après les dépenses courantes payées de façon égale par chacun des membres du couple, les dépenses imprévues et les extras payés par Manon, chacun fait ce qu’il veut de l’argent qui reste sur son compte.

« Comme on a chacun nos comptes, on gère ce qu’il nous reste comme on veut. »

Ils ont le même rapport à l’argent. Tous les deux ne sont pas des paniers percés :

« Nous ne voyons pas trop l’intérêt de faire des dépenses superflues. Par exemple, changer de voiture régulièrement ou avoir soixante paires de chaussures, c’est pas notre truc. »

Manon a toujours un peu d’argent qui lui reste en fin de mois, car elle n’est pas dépensière.

« Je ne finis jamais à découvert, c’est un principe que j’essaie de tenir mais ce n’est pas un effort vu qu’on est peu dépensiers en général. »

Manon et son conjoint ne se disputent pas sur les questions d’organisation financière. Elle lui parle ouvertement des dons de ses parents et de ce qu’elle en fait par exemple.

« Nous sommes très ouverts et ne faisons aucune cachotterie à l’autre. J’ai la chance de recevoir quelques fois des aides de mes parents pour concrétiser des projets mais je suis ouverte avec lui sur la somme et il sait ce que j’en fais. En général, ça concerne la maison par exemple, j’épargne pour payer l’extension. »

Le couple ne se cache rien, si ce n’est pour les cadeaux.

« Il sait très bien que des boîtes de Kinder Surprise finissent dans le caddie toute les semaines.

Les seules dépenses cachées seraient pour acheter ses cadeaux de Noël ou d’anniversaire. Je ne lui précise pas non plus combien je dépense en cadeaux pour ma famille à Noël ou différentes fêtes mais je ne lui cache pas. »

Ils sont donc dans le même état d’esprit et arrivent à gérer leurs dépenses de façon apaisée.

Les dépenses allégées par une maison léguée

Habituellement le poste de dépenses qui dépasse de beaucoup tous les autres est le loyer ou le remboursement d’un prêt immobilier. Pour Manon et son compagnon, les choses sont un peu différentes.

« Nous vivons dans une petite ville très touristique mais à la campagne, dans le centre de l’Angleterre. Nous avons une maison de trois chambres que nous projetons d’agrandir plutôt que de déménager. »

La mère du compagnon de Manon a hérité de cette maison de sa propre mère. Elle l’a vendue à son fils mais à une valeur inférieure à la moitié de ce que vaut cette maison.

Il a fait un prêt pour payer la maison à sa mère – à un moindre coût – et lui verse 480 euros par mois de remboursement. C’est donc un sacré avantage financier.

Manon, son compagnon et leur fille, 3 646€ par mois : « Je ne finis jamais à découvert »

Les dépenses courants sont équilibrées

Chacun des membres du couple se charge chaque mois de régler les mêmes postes de dépenses. Manon et son futur mari ont fait en sorte qu’elles soient équilibrées.

Pour Manon :

« Toutes les courses, la crèche, l’assurance et l’essence de ma voiture, mon forfait de téléphone et en général les dépenses liées au bébé (couches, vêtements, etc.).

Nous avons un abonnement pour les couches de notre fille car nous avons fait le choix de couche biodégradables, c’est donc plus cher. »

Une somme importante est consacrée à la garde de leur bébé en crèche pour trois jours par semaine – 528 euros après les aides du gouvernement. C’est ce qui leur coûte le plus cher. Le couple a fait ce choix car Manon voulait retourner travailler.

« La crèche est extrêmement chère mais je ne me voyais pas ne pas retourner travailler. C’est un prix fixe, ce n’est pas en fonction des revenus.

Le gouvernement couvre la TVA, donc 20 % au total. Beaucoup de famille font le choix d’avoir un parent qui reste à la maison mais honnêtement, nous ne voulions pas cela. »

Elle débourse en moyenne 336 euros (cela inclut le lait pour le bébé) de courses par mois.

Son conjoint s’acquitte de toutes les autres dépenses courantes :

« Le prêt, les taxes locales, les abonnement TV + son téléphone, l’assurance de la maison et de sa voiture, les facture d’eau, de gaz et d’électricité. »

Le prêt est de 480 euros pour la maison. Il débourse 131 euros pour les factures d’eau, de gaz et d’électricité.

Tout est donc carré et équilibré concernant les dépenses courantes. Pour les dépenses « plaisir », cela se fait plus au feeling, chacun à sa guise. Même si les deux amoureux ne sont pas dépensiers.

Des dépenses « plaisir » raisonnées

Manon ne calcule pas tout en ce qui concerne ses loisirs mais elle s’accorde tout de même peu de craquages.

« Je ne suis pas vraiment dépensière mais je ne me retiens pas non plus. Si je veux acheter des vêtements, des DVD, des livres – je suis très demandeuse de lecture d’où l’abonnement Youboox qui me permet d’économiser énormément –, je le fais sans me poser trop de questions. »

Pour les films, ils utilisent principalement un service de streaming.

« Niveau dépenses loisirs, on aime beaucoup les films, notamment ceux de la franchise Marvel. Mais notre abonnement Disney+ nous permet d’économiser en cinéma car en Angleterre les films arrivent sur cette plateforme environ un mois ou deux après la sortie cinéma. »

Le couple s’accorde quelques sorties en famille, avec leur fille.

« On fait quelques sorties en famille type zoo, ferme éducative mais on n’a pas de budget précis. On en fait peut-être trois ou quatre par an. »

Le compagnon de Manon joue au foot pour 15 euros par mois.

Pour les restaurants, Manon et son compagnon aiment se faire plaisir.

« Pour les restaurants, on s’offre pour nos anniversaires respectifs (qui sont à deux jours d’écart) un repas dans un restaurant étoilé chaque année.

Sinon on fait quelques restaurants à deux ou en famille, peut-être un tous les deux mois. On commande un plat à emporter tous les vendredis soirs, ce qui nous coûte environ 25 euros par semaine. »

Ils s’accordent des vacances mais elles ne leur coûtent pas très chers, notamment car Manon est aidée pour les trajets vers la France par ses parents et parce que la petite famille aime partir hors-saison.


« Pour les vacances, on part beaucoup en France voir ma famille. J’ai de la chance car mes parents nous aident avec les billets d’avion, ce qui nous permet de partir à moindre frais.

On s’offre une semaine de vacances à la mer – souvent en septembre pour des raisons économiques et car je supporte mal la chaleur. On part aussi parfois un petit week-end à Londres pour aller voir un spectacle.

Je dirais que notre budget vacances est autour de 1 500 euros par an. »

Le couple économise surtout pour des projets d’aménagement de leur maison.

Épargne et projets

Pour Manon, constituer un petit pécule pour sa fille est important. Elle a donc un compte épargne pour elle.

« Nous avons ouvert un compte pour lui faire une épargne.

Je remercie mes parents car je n’ai pas eu à payer pour mes études ni pour ma première voiture et c’est important pour moi de pouvoir aider notre fille à bien démarrer dans la vie.

Son anniversaire est aussi très proche de Noël (un mois d’écart) et ça permet de ne pas uniquement recevoir 60 Legos. Les familles ont l’option d’ajouter de l’argent à son épargne aussi. »

Manon et son compagnon épargnent tous les deux, pour différents projets. Environ 200 euros chacun mais cela dépend des mois.

« Pour des projets dans la maison, les vacances – sauf retour dans ma famille car dans ce cas mes parents nous aident pour les billets d’avion – et puis on garde de l’argent dans le cas où on a une tuile, genre réparation d’une voiture.

Mon compagnon, je sais qu’il économisait pour une bague de fiançailles. »

Manon anticipe également la future extension de la maison et l’aménagement de la cuisine qu’elle devrait prendre à sa charge.

« J’essaie d’épargner au moins 200 euros par mois. Je vais aussi payer pour construire une extension de notre maison et refaire notre cuisine donc mon épargne est pour ça. Pour cette raison, on fera les démarches pour qu’on soit propriétaires de la maison tous les deux. »

Avec cette organisation, Manon sera également propriétaire d’une part de la maison, encore à déterminer.

Merci beaucoup à Manon d’avoir répondu à nos questions.

Si jamais vous souhaitez commenter cet article, rappelez-vous qu’une vraie personne est susceptible de vous lire, merci donc de faire preuve de bienveillance et d’éviter les jugements.

Envie de participer à la rubrique ?

Pour participer à la rubrique, écrivez-nous à l’adresse : jaifaitca[at]madmoizelle.com en indiquant en objet « Règlement de comptes » et en vous présentant en quelques lignes.

Image une une : Pexels/Anna Shvets

Témoignez sur Madmoizelle !
Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !

Les Commentaires
4

Avatar de Crapule du Far West
14 janvier 2022 à 21h48
Crapule du Far West
Une proposition pour la rédaction
j'aimerais bien avoir la même rubrique mais sur la gestion d'une séparation. Le moment où certaines personnes se révèlent et bizarrement le "Finalement, les montant se valent des deux côtés donc nous ne sommes pas frustrés et on ne sent pas que l’un paye plus que l’autre. » et le "Manon et son conjoint ne se disputent pas sur les questions d’organisation financière." peuvent changer
Ce n'est pas spécifiquement vis-à-vis de ce couple-là mais moi aussi je pensais qu'on était à égalité tout ça, que mon compagnon était quelqu'un d'honnête. Mais ça, c'était avant !
Et maintenant, clairement, c'est chacun chez soi, chacun ses sous. C'est moins glamour mais plus rassurant pour moi.
1
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Règlement de comptes

Règlement de comptes
femme en train de compter

Mégane, 3 484€ par mois à deux : « Nous sommes très anxieux, l’argent est un sujet tabou »

Aïda Djoupa

20 jan 2022

28
Règlement de comptes
femme en train de compter

Lili, maman solo, 2 017€ mensuels : « Le surendettement me guette »

Aïda Djoupa

06 jan 2022

28
Règlement de comptes
Anouck

Anouck, son compagnon et leur bébé, 6 183€ par mois : « Il était dépensier, j’ai dû serrer la vis »

Camille Abbey

30 déc 2021

22
Règlement de comptes
deux personnes dans la campagne

Charlotte, 4 300€ par mois à deux : « Un loyer et un crédit à rembourser, c’est un gros budget »

Aïda Djoupa

23 déc 2021

8
Règlement de comptes
couple

Lola, son conjoint et leur bébé, 4350€ par mois à 3 : « Tout ce qui est à moi est à toi »

Camille Abbey

16 déc 2021

49
Règlement de comptes
deux personnes en couple sur un canapé

Elsa, 4 136€ par mois à deux : « On économise la moitié de nos revenus »

Aïda Djoupa

09 déc 2021

Règlement de comptes
Sarah

Sarah et son mari, 3200€ par mois pour 4 : « J’ai un rapport… compliqué à l’argent »

Camille Abbey

02 déc 2021

5
Règlement de comptes
femme en train de faire des travaux

Gwendoline, 3900€ par mois à deux : « Mon conjoint n’achète rien à part des caleçons une fois par an »

Aïda Djoupa

25 nov 2021

3
Règlement de comptes
Couple en train de discuter

Laurine, 2 577€ par mois à deux : « Je suis très mauvaise gestionnaire »

Aïda Djoupa

18 nov 2021

83
Règlement de comptes
reglement

Antoinette, 1820€ par mois : « Je suis souvent à découvert »

Aïda Djoupa

11 nov 2021

16

Témoignages

1 2 3 4 5 6 7 8 9