Live now
Live now
Masquer
m3gan horizontal
Cinéma

M3gan ne fait pas peur : il démonte les ravages du capitalisme sur les enfants (et fait rire !)

Vous avez une envie de cinéma mais ne savez pas quoi choisir parmi les sorties en salles ? Dans Premier Rang, Maya Boukella, journaliste pop culture chez Madmoizelle, vous recommande un film à l’affiche. Cette semaine, M3gan nous a tués de rire et nous a même fait réfléchir !

On est nostalgiques de Chucky et Annabelle, ces poupées plus vraiment flippantes mais obsédées par l’idée de tuer. Alors, autant dire que l’on a accueilli l’annonce de la sortie de M3gan avec sympathie. Et vous savez quoi ? Le film a été une bonne surprise !

visuel_PremierRang
© Madmoizelle

M3gan, de quoi ça parle ?

M3egan est un miracle technologique, une cyber-poupée dont l’intelligence artificielle est programmée pour être la compagne idéale des enfants et l’allié le plus sûr des parents. Conçue par Gemma, la brillante roboticienne d’une entreprise de jouets, M3gan peut écouter, observer et apprendre tout en devenant à la fois l’amie et le professeur, la camarade de jeu et la protectrice de l’enfant à qui elle est liée.

Quand Gemma devient tout à coup responsable de sa nièce de 8 ans, Cady, dont les parents sont décédés soudainement, n’est absolument pas prête à assumer son rôle. Débordée et sous pression au travail, elle décide de lier son prototype M3gan à la petite fille, dans une tentative désespérée de résoudre ses problèmes sur ces deux fronts.

Une décision qui va entraîner d’épouvantables conséquences…

Un film de poupée original

Partagées avant la sortie du film, les premières images de M3gan, à base de danses TikTok robotiques, nous avaient fait présager un film plutôt terrifiant. En fait, c’est bien mieux que ça : du début à la fin, M3gan ouvre à fond les vannes du millième degré et assume un tel parti pris d’autodérision qu’il en devient particulièrement drôle et comme on pouvait s’en douter, ultra cringe.

En cela, le film est beaucoup plus proche d’un Scary Movie (version pas problématique, et c’est tant mieux) ou d’un Shaun of the Dead qu’un film d’horreur plus traditionnel. N’y allez pas en vous attendant à ne plus dormir la nuit, vous seriez déçu. En revanche, attendez-vous à de grosses tranches de rire, mais aussi à découvrir un conte grinçant sur le capitalisme qui, l’air de rien, donne à réfléchir.

On a comparé M3gan à Annabelle et Chucky : pourtant, le nouveau film estampillé par le maître de l’horreur James Wan est bien plus que qu’une version modernisée et bourrée d’effets spéciaux de tous les films de poupées. Dans la plupart de ces histoires effrayantes, le jouet rime avec possession démoniaque. M3gan ouvre une autre voie, et raconte autre chose.

M3gan
© Universal

Des personnages aussi absurdes que le capitalisme

Dans M3gan, une idée est particulièrement géniale : tous les adultes sont tous complètement débiles. Mais vraiment : complètement. Débiles.

Tous les acteurs du film de Gerard Johnstone jouent à fond le jeu de la crédulité, à commencer par Allison Williams (connue pour son rôle dans Get Out) qui incarne à merveille cette tante qui, même si elle est censée être une scientifique surdouée, a systématiquement 55899 trains de retard.

m3gan 4
© Universal Studios

Quand la tante active M3gan pour la première fois, la poupée fait immédiatement ce qu’elle veut et affiche un sourire terrifiant. Autrement dit, dès la première seconde, c’est gros comme un camion que M3gan est une idée catastrophique. Elle n’a même pas besoin de faire semblant d’être obéissante pour créer l’illusion ! Pareillement, alors qu’une série de meurtres sauvages a lieu depuis l’arrivée de M3gan dans le quartier, tout ce que les officiers de police trouvent à dire devant la poupée, qui ne prend même pas la peine d’essuyer le sang de ses victimes dans ses cheveux c’est : « Waw, elle est cool. »

Les adultes sont tellement aveugles face au danger que représente M3gan pour les enfants que c’est à se demander si, en réalité, ils refusent de le voir

Si M3gan a assez de pouvoir pour devenir une bête sanguinaire, ce n’est pas à cause d’un démon ou d’un mauvais sort mais bien parce que les adultes ne font rien pour l’empêcher. C’est même tout l’inverse : ils la facilitent. Car, à travers Megan, les adultes trouvent leurs intérêts : ils gagnent du temps et de l’argent.

Posez-vous des questions avant de filer un iPad à votre gosse pour vous en débarrasser

Faut-il en conclure que le film nous prend pour des idiots avec des personnages auxquels on ne croit pas une seconde ? Pas du tout !

Si M3gan a assez de pouvoir pour devenir une bête sanguinaire, ce n’est pas à cause d’un démon ou d’un mauvais sort, mais bien parce que les adultes ne font rien pour l’empêcher. C’est même tout l’inverse : ils la facilitent. Car, à travers M3gan, les adultes trouvent leur intérêt : ils gagnent du temps et de l’argent. Au fond, la tante de Cady n’a pas envie de détruire la poupée, car grâce à elle, elle n’a pas à surmonter sa flemme d’éduquer sa nièce. Et en plus, elle devient riche.

Finalement, ce dont parle M3gan à travers la métaphore de cette poupée capable de tous les exploits technologiques, c’est de ces générations d’enfants nés avec des caméras, des algorithmes, des enregistreurs, de TikTok, des intelligences artificielles dans le berceau. Contrairement à Chucky ou Annabelle, M3gan met en scène avec un humour grinçant la façon dont le capitalisme bousille les rapports humains, à commencer par l’éducation des enfants. Et c’est réussi.

Avis aux fans de Black Mirror et aux amoureux du lol : foncez voir M3gan !

M3gan
© Universal Studio

À lire aussi : Avatar 2, La voie de l’eau : oui, ça valait la peine d’attendre 13 ans

Crédit de l’image à la Une : © Universal


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Cinéma

Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Cinéma

Cinéma : ce qui pourrait bientôt changer dans les tournages où il y a des enfants

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
image
Culture

Dominique Boutonnat : une affaire d’agression sexuelle glaçante ignorée par le gouvernement

2
capture d'écran youtube
Cinéma

« Noire n’est pas mon métier » : le jour où 16 actrices noires ont fait entendre leur voix au festival de Cannes

Source : Focus Features
Culture

Judi Dench vous conseille d’arrêter d’aller au cinéma et au théâtre « si vous avez besoin de trigger warning »

15
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-14T095549.571
Culture

Cannes 2024 : les 5 films repérés par la rédac qu’on a hâte de voir

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-13T115839.731
Culture

Pourquoi les Iphones permettent-ils de deviner qui est le tueur dans les films ?

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-10T171207.893
Culture

Cannes 2024 : le jour où la Palme d’or a été remise à trois personnes en même temps

Zendaya dans Challengers // Source : WB
Culture

Pourquoi tout le monde est passé à côté de Challengers

1
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-10T102720.136
Culture

Accusations #MeToo : comment réagira le Festival de Cannes ?

premier rang knock at the cabin 2
Culture

Knock at the Cabin : la vérité sur ce film mystérieux qui cartonne sur Netflix en ce moment

La pop culture s'écrit au féminin