Live now
Live now
Masquer
longueur-jupe-slut-shaming-180×124
Féminisme

Une photo de « jupe » lance une discussion sur le slutshaming

Rosea Lake (aka Rosea Posey) est une étudiante canadienne. Une de ses photographies, basée sur le slutshaming et intitulée Judgements, fait grandement parler d’elle depuis quelques jours.

Au premier abord, la photographie qui fait le plus parler d’elle sur Tumblr depuis quelques jours a tout du cliché sexiste : elle nous montre une jambe de femme « graduée », et on comprend très vite que cette échelle représente ce qu’insinue la longueur de jupe dans le regard des autres. Plus c’est court, plus la fille qui la porte est une « salope ». Plus c’est long, plus elle se rapproche d’une « matrone ». Typiquement le genre de cliché qu’on montrerait pour expliquer vite fait le principe de slutshaming à un novice.

jupe longueurDe haut en bas : pute, salope, elle ne demande que ça, provocante, n’a pas froid aux yeux, du genre à flirter, adéquate, has been, prude (avec une faute dans la version originale), « mémère » (merci à Hagalaz pour la proposition de traduction).

Pourtant, l’oeuvre, intitulée Judgements, a justement été créée pour dénoncer le slutshaming, pour inciter à la réflexion sur ce principe. La photographe, Rosea Lake dite Rosea Posey, est étudiante en première année d’arts graphiques à l’université de Capilano au Canada et elle n’avait que 17 ans au moment de faire ce projet. Sous la photo postée sur le Tumblr de la jeune femme le 5 janvier dernier, Rosea a écrit un petit texte explicatif. Ancienne slutshameuse, elle y fait son meaculpa :

« Je l’ai prise l’année dernière mais, avec le recul, je pense que c’est ce que j’ai fait de plus fort au lycée.

Travailler sur ce projet m’a fait analyser mes propres opinions, a priori et préjugés sur les femmes « un peu salopes » et celles qui choisissent de couvrir plus ou moins toute leur peau. J’ai un temps pensé que toutes les femmes qui portaient le voile islamisque étaient opprimées. J’ai fait du slutshaming, méprisé et jugé n’importe quelle femme qui exprime sa sexualité d’une manière que JE trouvais inappropriée.

J’aimerais penser que je suis plus ouverte d’esprit désormais. »

En postant ce cliché sur son Tumblr, Rosea espérait que quelques personnes le verraient. La réalité a quelque peu dépassé ses espoirs puisqu’à l’heure où je vous parle, le post a reçu 286 878 notes et a été partagé sur la page Facebook du site UniteWomen.org, un site féministe. On peut y lire des réflexions sur le slutshaming, des protestations contre les clichés. Certaines filles avouent même tristement avoir arrêté de mettre des jupes pour éviter de se faire regarder de travers et juger sur la longueur du tissu. Évidemment (et malheureusement), on trouve aussi des réactions slutshamisantes.

La jeune femme a confié au site The Province qu’elle espérait pouvoir mettre au point des collants gradués pour imiter sa photographie.

Et toi, que penses-tu de cette image ? La trouves-tu sémantiquement puissante ou penses-tu qu’elle se contente de jeter un pavé dans une mare déjà bien encombrée ?

Les Commentaires
44

Avatar de DoctorBowie
3 septembre 2016 à 22h23
DoctorBowie
@DoctorBowie Ben mille ans plus tard, moi aussi... C'était une "campagne de sensibilisation" menée par un organisme, une association particulière ? Ou par ton lycée ?
Non, pour illustrer l'une des règles vestimentaires du règlement intérieur...Sans commentaires.
1
Voir les 44 commentaires

Plus de contenus Féminisme

Féminisme
daddy-issues-concept-sexiste-vf

Les femmes n’ont pas des « daddy issues », elles ont des darons nuls et vivent dans un monde sexiste

Clémence Boyer

25 juin 2022

6
Mode
Sponsorisé

Roxy et Stella Jean s’associent pour une collection qui sent bon l’été

Humanoid Native
Témoignages
pexels-karolina-grabowska-8107537 (1)

Américaine et childfree, la loi anti-IVG au Texas m’a poussée à me faire stériliser

Aïda Djoupa

24 juin 2022

12
Témoignages
5 personnes aux identités et expressions de genre différentes en train de faire la fete

« Ma non-binarité a été la révélation de ma vie » : 4 personnes non binaires embrassent leur identité de genre

Val Leroy

20 juin 2022

Société
Police-drague-abusive-harcelement-plainte-france-feminisme-

Des policiers détournent les données personnelles de plaignantes pour les draguer

Marie Chéreau

08 juin 2022

16
Actu mondiale
harvey-weinstein-metoo-viol-cinéma-agressions-sexuelles-

Appel rejeté pour Harvey Weinstein, il purgera bien sa peine pour ses crimes sexuels

Marie Chéreau

03 juin 2022

12
Féminisme
féminisme-santé-tca

Grossophobie, patriarcat, TCA… Souffrons-nous toutes d’anxiété alimentaire ?

Marie Chéreau

02 juin 2022

17
Série télé
Secrets-of-playboy-hugh-hefner

Les dessous glaçants du manoir Playboy, révélés par une série documentaire

Marie Chéreau

31 mai 2022

5
Féminisme
[Site web] Visuel vertical Édito copie 2

« On ne peut pas laisser ce lieu disparaître ! » : elles ont décidé de reprendre Violette and Co, librairie féministe et LGBTI+

Marie Chéreau

30 mai 2022

2
Féminisme
Lasso-consentis-lutte-contre-les-violences-sexuelles-en-soirée

La fête reprend, le combat aussi : comment l’asso Consentis lutte contre les violences sexuelles en soirée

Anthony Vincent

26 mai 2022

Féminisme
féminicide-violences-faites-aux-femmes

À l’origine des féminicides, ce docu Arte décrypte les ravages des violences masculines

Marie Chéreau

25 mai 2022

4

La société s'écrit au féminin