Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Livres

L’Herbe Rouge (Boris Vian)

17 août 2005

Wolf et Lazuli, son assistant, ont conçu une étrange machine capable de faire revivre les souvenirs de celui qui y entre, à travers un voyage absurde et grotesque à la fois où se succèdent des personnages burlesques et haut en couleurs. Par exemple, l’abbé Grille, dont la spécialité est le passé religieux, ou encore les vieilles Mlles Héloise et Aglaé, pour les histoires de sexe, l’étrange Léon-Abel Perle, qui fait revivre les angoisses liées à la famille…

L’autre but de l’expérience de Wolf est de prouver que l’on n’est pas forcément plus heureux en obtenant sur le champ ce que l’on désire. Mieux vaut le laisser grossir, évoluer, mûrir, gagner en valeur, avant de s’en détourner. Pour ce faire, il dote la machine d’une fonction permettant l’acquisition immédiate de ces objets du désir. Elle ne servira qu’une seule fois, et démonstration fut aussitôt faite. Ayant offert à son chien le sénateur Dupont, un ouapiti, chose dont il rêvait jeune chiot, l’ingénieur constate que l’euphorie de l’animal ne tarde pas à le rendre gâteux. En effet, on peut considérer qu’avoir des désirs est nécessaire à l’épanouissement humain, mais la frustration de ces désirs l’étant aussi, un mal-être peut s’installer si leur satisfaction est trop facile.

Au fur et à mesure que l’histoire avance, elle en devient plus sombre, l’ambiance plus oppressante, Wolf ressent de plus en plus le besoin de se rendre à l’intérieur de la machine, aux dépends de sa relation avec Lil, sa femme. Lazuli, quand à lui, ne parvient pas à s’abandonner dans les bras de son amie, Folavril. La faute à la vision d’un homme, homme inconnu, présence angoissante, qui survient dés que Lazuli prend du bon temps. Le regard de cet homme emplit Lazuli de culpabilité, le force à se refuser au désir. On ne connait pas le passé de Lazuli, mais on peut supposer que ses jeunes élans sexuels ont étés brimés très tôt par une présence masculine supérieure à lui. Une figure paternelle, ou religieuse, que la construction de la machine aurait ramené à la seule vision de Lazuli, pour le détruire comme elle détruit Wolf.

Les interactions de Wolf avec la machine l’amènent à remettre en question de manière particulièrement sournoise, la réalité de son amour pour sa femme, son passé, et à se remettre en question lui-même. En somme, la machine est une métaphore de cette passe que chacun d’entre nous traverse au moins une fois dans sa vie et qui nous permet de couper les ponts avec un vécu trop envahissant.

L’œuvre de Boris Vian comporte de multiples facettes, et c’est pourquoi, à la relecture, le livre garde toute sa saveur, c’est pourquoi chaque lecture est différente et entraine de nouvelles interrogations, c’est pourquoi enfin l’on ne peut le cerner totalement, et qu’il existe autant de manières de le comprendre que de personnes pour le lire, car, plus qu’un exutoire pour les propres angoisses de Boris Vian, L’Herbe Rouge est une boîte de Pandore que chacun peut s’approprier comme il le souhaite. Universel et tellement personel à la fois. Là est encore le génie de Vian.

L’Herbe Rouge, de Boris Vian, aux Editions Le Livre de Poche.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Livres

Livres
COUV_LES FEMMES DU LIEN_Plat1

L’incroyable Les femmes du lien est à mettre entre toutes les mains !

Pauline Leduc

29 sep 2022

1
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Daronne
Couverture du livre jeunesse Cheveux mouillés, de Joshua Servier

Ce livre jeunesse autour d’une sirène noire qui apprend à aimer ses cheveux va inspirer petits et grands

Anthony Vincent

18 sep 2022

6
Pop culture
roman-seul-un-monstre-lumen
Sponsorisé

Si vous faisiez partie d’un roman de fantasy, quel serait votre don surnaturel ?

Livres
halimata fofana

Halimata Fofana, autrice de À l’ombre de la cité Rimbaud, brise le tabou de l’excision

La Rédaction

11 sep 2022

1
Livres
Virginie Despentes

Critique : « pardon Virginie, mais je ne suis pas à fond sur Cher Connard »

Marion Olité

10 sep 2022

17
Livres
asal-lotfi-8ePZbdxnpi0-unsplash

Rentrée littéraire : 3 premiers romans à lire d’urgence

Pauline Leduc

07 sep 2022

Livres
meuf livre

La rentrée littéraire féministe : 5 romans bouleversants à ne pas manquer

Maya Boukella

04 sep 2022

Livres
[Site web] Visuel horizontal Édito (3).jpeg

En écriture : avec Élise Nebout, cofondatrice de l’école Les Mots

Marie-Stéphanie Servos

28 août 2022

Livres
livre Bethany Laird

La rentrée littéraire en lutte : 5 pépites féministes et LGBT à ne pas manquer

Maya Boukella

27 août 2022

1
Livres
[Site web] Visuel horizontal Édito (3).jpeg

Rentrée littéraire : trois romans incontournables

Pauline Leduc

23 août 2022

1

La pop culture s'écrit au féminin