Live now
Live now
Masquer
mourning-gc9362556d_1920
Actu mondiale

Les talibans obligent les Afghanes à porter la burqa dans l’espace public, si vraiment elles osent sortir

Le gouvernement taliban, via un décret transmis à la presse le 7 mai, a annoncé rendre obligatoire le port du voile intégral dans l’espace public. Corps et visages des femmes afghanes doivent être désormais couverts entièrement.

Une énième restriction des talibans sur les droits des femmes vient d’être proclamée. Le 7 mai dernier, le gouvernement taliban a publié un décret, signé par Hibatullah Akhundzada, chef suprême des fondamentalistes islamistes au pouvoir depuis le 15 août 2021, imposant aux Afghanes de se couvrir entièrement le corps et le visage dans l’espace public.

Cette mesure qui a été présentée devant la presse à Kaboul, d’après l’AFP et relayée par TF1, 20 minutes ou encore Marie Claire, dispose que :

« Les femmes qui ne sont ni trop jeunes ni trop vieilles devraient voiler leur visage, à l’exception de leurs yeux, selon les recommandations de la charia, afin d’éviter toute provocation quand elles rencontrent un homme. »

Une obligation du port du voile intégral peu surprenante

Le communiqué déclare aussi que les femmes d’Afghanistan « devraient porter un tchadri, car c’est traditionnel et respectueux. » Le tchardi, est une autre dénomination de la burqa, un voile intégral, souvent couleur bleu foncé, sur lequel une grille au niveau des yeux permet de masquer le regard.

À noter, que depuis leur reprise du pouvoir mi-août 2021, vingt ans après en avoir été chassés, les talibans astreignaient les Afghanes à porter au minimum un hijab, soit un foulard couvrant la tête mais pas le visage, lors de leurs sorties dans l’espace public.

Cette obligation du port de la burqa par les talibans n’est pas surprenante : entre 1996 et 2001, lorsqu’ils étaient aux pouvoirs pour la première fois, ils l’avaient déjà instaurée. Et si elles ne se pliaient pas à cette règle, les opposantes étaient fouettées par des agents du ministère de la promotion de la vertu et de la prévention du vice.

Le décret annonce même, qu’il est « mieux pour elles de rester à la maison » si elles n’ont aucune obligation à être à l’extérieur.

zibik-NjviOkrWfSE-unsplash
© Zibik NjviOkrWfSE – Unsplash

Les chefs de famille doivent faire respecter les règles contraignant les Afghanes

Contrairement à leur précédent passage au pouvoir, les talibans ont veillé à ne pas punir les femmes elles-mêmes si elles ne respectent pas cette mesure mais plutôt de faire peser la charge de ce contrôle social sur leur famille. Une stratégie explicite pour ne pas plus choquer la communauté internationale qui s’insurge face à cette nouvelle mesure contraignant les Afghanes.

Désormais, les chefs de famille qui n’imposeraient pas le port du voile intégral aux membres féminins encourent dans un premier temps trois jours de prison ainsi que des peines supérieures par la suite.

Exclues des emplois publics, interdites d’école secondaire, ou encore restreintes dans leur possibilité de déplacements, le gouvernement taliban n’a pas fini de faire voler en éclats les droits des femmes afghanes. Ces nouvelles restrictions, dénoncées notamment par l’ONU, confirment une nouvelle fois la radicalisation des talibans, qui avaient initialement promis de montrer un visage plus ouvert sur les droits sociaux.

À lire aussi : Quelles associations soutenir pour aider le peuple afghan ?

Image en Une : © Yandso1 – Pixabay

Les Commentaires
11

Avatar de WinterFaye
11 mai 2022 à 16h43
WinterFaye
Il y a eu une Chronique de Sophia Aram sur France Inter à ce sujet..
Ça m'épuise... Surtout qu'il ne va strictement rien se passer, tout le monde va laisser faire...
0
Voir les 11 commentaires

Plus de contenus Actu mondiale

GGNZ_Swearing_of_new_Cabinet_-_Jacinda_Ardern_2
Actu mondiale

Jacinda Ardern, la Première ministre néo-zélandaise, démissionne, à la stupeur générale

Anthony Vincent

19 jan 2023

5
trans rights terfs fuck off flickr mat hrkac
Actu mondiale

Pourquoi une loi pour les personnes trans en Écosse a été retoquée par le Royaume-Uni

Maëlle Le Corre

17 jan 2023

Un drapeau chinois qui flotte au vent © glaborde7 de la part de pixabay via Canva
Actu mondiale

En Chine, la population décroit pour la première fois en 60 ans

Anthony Vincent

17 jan 2023

Femme dépitée
Psychologie

Le Blue Monday, le jour le plus déprimant du monde, n’existe pas

Emilie Laystary

16 jan 2023

25
Le footballeur français Benjamin Mendy a été reconnu non-coupable de six viols
Actu mondiale

Le footballeur français Benjamin Mendy reconnu non-coupable de six viols

Anthony Vincent

13 jan 2023

11
lisa marie presley
Pop culture

Lisa Marie Presley, fille unique du King est morte à 54 ans

Maya Boukella

13 jan 2023

libraire jaredd craig unsplash
Actu mondiale

Filippo Bernardini, l’éditeur qui volait des livres très attendus avant leur publication

Maya Boukella

10 jan 2023

Le palais de Westminster, chambre des députés britanniques © NenonJellyfish de la part de Getty Images Signature
Actu mondiale

Sept députées dénoncent le sexisme toxique au Parlement britannique

Anthony Vincent

10 jan 2023

golden-globes-2021
Pop culture

Enlisés dans les scandales, les Golden Globes misent sur des mesures inclusives (et des stars) en 2023

Maya Boukella

09 jan 2023

docu netflix complot
Pop culture

Ce documentaire est une théorie du complot, mais Netflix ne fait rien

Maya Boukella

09 jan 2023

5

La société s'écrit au féminin