Live now
Live now
Masquer
eric zemmour face aux francaises
Société

« Les stagiaires, ça sert à quoi à ton avis ? » : 8 femmes accusent Eric Zemmour d’agressions sexuelles

Dans une longue enquête en vidéo, Mediapart a recueilli les témoignages de celles qui accusent le candidat à l’élection présidentielle Eric Zemmour d’agressions sexuelles.

« On peut plus taire ce genre d’histoires, c’est pour ça que je vous parle aujourd’hui. »

Claire est l’une des huit femmes qui accusent Eric Zemmour d’agressions sexuelles et dont Mediapart a recueilli les témoignages. C’était en 2002, alors qu’elle était stagiaire au Figaro et avait tout juste 18 ans, qu’elle a croisé la route de celui qu’on est encore loin d’imaginer candidat à l’élection présidentielle.

Eric Zemmour est alors une star au quotidien. Claire raconte que le journaliste, prétextant un problème avec son ordinateur, lui aurait demandé de s’approcher de lui :

« Je sens sa main dans mon dos qui fait des allers-retours de bas en haut. Je lui dis “qu’est-ce que vous faites ?” Il me répond “mais t’es stagiaire, non ? Les stagiaires, ça sert à quoi à ton avis ?” »

« Les stagiaires c’est quand même fait pour faire des pipes et du café ! »

Claire rapporte ses « avances » à une journaliste politique de la rédaction, Pascale Sauvage, qui n’est pas surprise et raconte aujourd’hui qu’elle a confronté Eric Zemmour et lui a demandé de ne plus recommencer.

Pascale Sauvage affirme avec certitude qu’il lui aurait répondu ses mots : « Si maintenant on peut plus draguer les stagiaires, parce que les stagiaires c’est quand même fait pour faire des pipes et du café ! ». Elle estime aussi que la hiérarchie n’aurait pas pris le problème au sérieux.

Séverine, elle, parle aujourd’hui de ce qu’elle a vécu « à contrecœur » mais est formelle : ce qu’elle a vécu correspond très précisément à une agression sexuelle.

En 1997, alors étudiante, elle rencontre Eric Zemmour dans le cadre de son mémoire. Elle le retrouve deux ans plus tard alors qu’elle fait un stage au Figaro. Alors qu’elle prend un café avec lui hors de la rédaction, il lui fait des propositions crues et insistantes.

« Il pose sa main droite sur ma cuisse gauche et il la laisse appuyée, il continue à me parler et à essayer de m’inciter à accepter des relations avec lui en me disant qu’il est en mesure de m’aider dans mon début de carrière. »

Séverine raconte que dans l’ascenseur qui les ramène ensuite aux bureaux du Figaro, il l’aurait alors embrassée de force. « Je me sentais salie, je me sentais démunie ».

Une autre femme témoigne d’un comportement similaire, à savoir celui d’un homme qui profite de sa notoriété pour tenter d’obtenir des faveurs sexuelles auprès de femmes plus jeunes et inexpérimentées.

L’impossibilité de porter plainte ou d’être prise au sérieux

À iTélé aussi, les agissements d’Eric Zemmour auraient été du même ordre. Une ancienne hôtesse d’accueil fait part du climat global où les « belles plantes » sont les cibles de comportements sexistes sans que personne n’y trouve à redire.

Elle raconte qu’Eric Zemmour lui aurait mis une main aux fesses. Une autre employée, maquilleuse, raconte aussi avoir subi une agression de la part du chroniqueur.

À l’époque, rapporter ses faits à la hiérarchie ou porter plainte n’est pas envisageable une seule seconde pour les victimes, comme le résume une des victimes :

« Pour moi le match il est plié, y’a Eric Zemmour et y’a une hôtesse d’accueil. Y’a pas de match, en fait. »

C’est d’ailleurs ce qui ressort de l’ensemble des témoignages : face au chroniqueur star, au journaliste respecté et chouchou des plateaux télé, elles ont toutes le sentiment que leur parole ne vaudra rien, et donc qu’il vaut mieux ne rien dire.

On est encore loin de la vague MeToo.

Les faits les plus récents remontent en 2019, et c’est une journaliste belge qui a raconté sur Twitter l’agression subie lors d’une rencontre avec Eric Zemmour, un témoignage qui lui a valu des vagues de cyberharcèlement.

« Vous vous voyez vous, aller au commissariat en 2005, et dire y’a un journaliste qui m’a embrassée de force à l’université d’été du PS ? Vous vous voyez vraiment faire ça ? » confirme Gaëlle Lenfant, élue à Aix en Provence qui avait raconté sur son profil Facebook en avril 2021 avoir subi une agression sexuelle de la part du polémiste.

gaelle lenfant temoignage agression zemmour
Gaëlle Lenfant témoigne auprès de Mediapart

« Même si tout le monde ne nous croit pas, lui il sait ce qu’il a fait », conclut Séverine.

Eric Zemmour n’a répondu à aucune des sollicitations de Mediapart, mais a bien profité de ce 8 mars pour tenter de se vendre comme le candidat qui comprend et défend les intérêts des femmes…

À lire aussi : Affaire Nicolas Hulot : après la diffusion d’Envoyé Spécial, de nouveaux témoignages émergent

Crédit photo : Face aux Françaises (LCI – capture)

Les Commentaires
33

Avatar de cutejuju
11 mars 2022 à 09h28
cutejuju
@MorganeGirly j'ai bien compris que c'était un site privé afin d'aider à la préparation du concours SCIENCE PO mais je ne vois pas en quoi présenter sa thèse en soutien à des arguments lors de l'épreuve de culture générale serait un plus dans la réussite de l'épreuve.
0
Voir les 33 commentaires

Plus de contenus Société

Actualités
manifestation soutien iran Mahsa Amini – melbourne – Matt Hrkac

Face à la répression violente en Iran, que peut-on faire pour aider les Iraniennes ?

Maëlle Le Corre

27 sep 2022

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Psychologie
Megan Thee Stallion a ouvert un site pour la prise en charge de la santé mentale

Megan Thee Stallion crée un site pour une meilleure prise en charge de la santé mentale

Anthony Vincent

27 sep 2022

Actualités
giorgia meloni grazie italia – euronews

Italie : le parti post-fasciste de Giorgia Meloni remporte les législatives

Maëlle Le Corre

27 sep 2022

2
Actu mondiale
Todd Cravens / Unsplash

Autour de New York, les baleines reviennent après des décennies de travail de préservation

Aïda Djoupa

27 sep 2022

Daronne
[Site web] Visuel horizontal Édito

935 millions pour revaloriser l’enseignement : mesures engagées ou simple effet d’annonce ?

Chloé Genovesi

27 sep 2022

Société
20210819_julienbayou_greenbow wikimedia commons

Après sa démission, Julien Bayou se défend en dénonçant une instrumentalisation des violences sexistes et sexuelles

Maëlle Le Corre

26 sep 2022

Développement personnel
pexels-koolshooters-attente waiting mode – format vertical

Un rendez-vous à 14h, et bloquée dès le matin ? Pas de panique, c’est le waiting mode

Pop culture
Interview d’Elsa Miské, co-créatrice du jeu Moi c’est Madame

Lutter contre le sexisme dès l’adolescence, c’est la promesse du jeu de cartes Moi c’est Madame

Anthony Vincent

25 sep 2022

Actu en France
livres unplash

Fin de la quasi-gratuité des frais de livraison de livres : mauvaise nouvelle pour le marché du livre ?

Maya Boukella

23 sep 2022

21
Actu mondiale
giorgia meloni vox – vertical

En Italie, la possible arrivée au pouvoir de Giorgia Meloni fait craindre le pire aux féministes

La société s'écrit au féminin