Live now
Live now
Masquer
sylvia-cecile-claire-nouvian-hulot-envoye-special-temoignages
Féminisme

Affaire Nicolas Hulot : après la diffusion d’Envoyé Spécial, de nouveaux témoignages émergent

Après un Envoyé Spécial sur les accusations d’agressions sexuelles et de viol contre Nicolas Hulot, France Info a publié plusieurs autres témoignages. Une dizaine de femmes affirment avoir été victime de l’ancien ministre.

Il y a Sylvia, alors âgée de 16 ans, qui rencontre son idole et gardera toujours en elle le traumatisme de ce qu’elle raconte avoir subi sur ce parking alors qu’il devait simplement la raccompagner. Il y a Cécile, 23 ans à l’époque, qui raconte comment elle a dû user de la violence pour faire entendre que non, elle n’aurait pas de relations sexuelles avec cet homme. Il y a les mots aussi de la militante écologiste Claire Nouvian qui rapporte avoir été mise en garde :

« L’entourage, avant de partir en tournage, me dit “Évite les situations où tu es seule avec lui”. »

C’est aussi une ancienne collaboratrice qui, en restant anonyme, parle aujourd’hui de comportement choquant et d’abus de pouvoir.

Difficile de ne pas être sidérée face aux différents témoignages de ces femmes qui ne se connaissent pas, mais qui racontent toutes des expériences similaires au contact de Nicolas Hulot, animateur de l’émission Ushuaïa sur TF1 et ancien ministre de l’Environnement.

Bientôt d’autres accusations contre Nicolas Hulot ?

L’enquête révélée hier par Envoyé Spécial sur France 2 est-elle une nouvelle déflagration dans le paysage médiatique et politique ?

À quelques heures de la diffusion, Nicolas Hulot avait pris les devants en se rendant sur BFM pour se défendre et clamer son innocence. Une stratégie aux airs de déjà-vu, dont il avait déjà usé lors d’une précédente mise en cause en 2018.

bfm-nicolas-hulot
Nicolas Hulot sur BFM à quelques heures de la diffusion d’Envoyé Spécial ce jeudi 25 novembre 2021.

À l’issue du reportage d’Envoyé Spécial, une enquête qui a mis quatre ans à sortir, France Info a publié plusieurs autres témoignages, dont celui de Maureen Dor, animatrice de télé qui affirme avoir été victime de Nicolas Hulot quand elle avait 18 ans :

« Je l’accompagne donc et, aussitôt dans la chambre, le voilà qui me saute dessus et tente de m’embrasser. Je le repousse, étonnée et effrayée, en lui faisant cette remarque si naïve : “Mais vous avez une femme !” et lui de me répondre que cela n’a rien à voir et que je serai une “parenthèse”. »

Des propos qu’elle avait déjà tenu il y a quelques années, en 2017, sans toutefois nommer son agresseur, expliquant juste qu’il s’agissait d’un animateur « hyper connu ». À la faveur de cette enquête, plusieurs femmes ont donc décidé de sortir du silence.

« On ne se substitue pas à la justice »

Cette enquête d’Envoyé Spécial est aussi un brillant rappel de ce que signifie faire une enquête journalistique sur des cas de violences sexuelles.

On y voit Elise Lucet et Virginie Vilar — la journaliste qui a mené ce travail de fond — échanger avec Nicolas Hulot lui-même au téléphone, rappelant que la déontologie leur impose l’exercice du contradictoire et donc de lui demander ce qu’il a à répondre aux graves accusations portées contre lui.

Un rappel que la presse n’a pas pour rôle de prendre la place de la justice mais qu’elle permet de mettre en lumière des paroles restées dans l’ombre pendant des années : « On ne se substitue pas à la justice. Nous sommes journalistes, nous enquêtons et nous confrontons les faits », rappelait très justement ce matin la journaliste Virginie Vilar. Elle affirme que depuis la réaction de Nicolas Hulot, d’autres femmes songent aujourd’hui « à briser ce silence ».

L’affaire Nicolas Hulot est à la croisée de la politique et des médias, deux mondes où l’impunité des auteurs de violences sexistes et sexuelles commence à peine à se fissurer à mesure que des victimes prennent la parole. Impossible de ne pas penser à PPDA et aux témoignages de plusieurs femmes sur les viols subis, les comportements inconvenants et surtout la protection dont il aurait bénéficié de la part de son entourage durant des années.

Impossible non plus, de ne pas penser au mouvement #MeTooPolitique qui émerge actuellement pour dénoncer l’inaction des partis politiques et du gouvernement actuel face aux violences sexistes et sexuelles qui les gangrènent.

À lire aussi : Georges Tron en prison pour viol : l’impunité des élus commencerait-elle enfin à voler en éclats ?

Crédit photo : Captures – Envoyé Spécial France 2


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

1
Avatar de adita
26 novembre 2021 à 12h11
adita
Je ne comprends pas le sous titre de l'article vous parlez d'une dizaine de femmes agressées, je pensais donc lire de nouveaux témoignages mais il s'agit des femmes qui ont témoigné dans Envoyé Spécial (4 témoignages) + celle qui avait porté plainte en 2008 + les deux nouveaux témoignages de France Info.
Cela fait 7. C'est déjà énorme et je suis ravie que la parole se libérer contre Nicolas Hulot et que ça va inciter d'autres femmes à parler encore (peut être pour des faits non prescrits?).
Par contre là vous annoncez une dizaine de personnes si c'est le cas il aurait fallu en parler dans l'article, qui sont elles celles qui n'ont pas témoigné dans Envoyé Spécial ou France Info ?
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Féminisme

Source : Canva
Déclic

Elia, 26 ans : « J’ai fait une croix sur beaucoup de milieux dont je sais qu’ils sont remplis de personnes oppressives »

Lifestyle

Fête des Mères : 5 idées d’activités cocooning pour se faire plaisir

Humanoid Native
nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash
Culture

Violences sexuelles : comment la littérature Young Adult prolonge le combat de #MeToo

femmes-boivent-café // Source : URL
Société

Pourquoi le phénomène de la « Girl’s girl » est tout aussi problématique que la «Pick Me» ?

9
Source : Canva
Féminisme

Lily, 21 ans et son éveil féministe : « Je n’ai plus de jugement face à la personne sexiste que j’étais »

Source : Canva
Féminisme

Comment l’autodéfense féministe a changé ma vie

1
Source : Midjourney
Déclic

Célia, 24 ans : « J’ai compris l’importance du féminisme en jouant au Trivial Pursuit »

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Source : Canva
Déclic

Sandrine, 48 ans : « J’en demandais plus à mes filles qu’à mon fils pour les tâches ménagères »

gloria-steinem-feminist-litterature-
Livres

Gloria Steinem, féministe incontournable, fête ses 90 ans

1
Source : Midjourney
Déclic

Suzy, 27 ans : « Aujourd’hui, j’ai peur d’avoir des relations sexuelles avec les hommes »

1

La société s'écrit au féminin