Live now
Live now
Masquer
Les Colleuses nomment les victimes de féminicides au festival de Cannes
Cinéma

Des colleuses honorent les victimes de féminicides au festival de Cannes

23 mai 2022
Au festival de Cannes, pour la montée des marches de la projection du documentaire Riposte féministe, le collectif de collages féministes en a profité pour dérouler une banderole des noms de victimes de féminicides en France.

Se servir du prestigieux tapis rouge hypermédiatisé du festival de Cannes comme un immense mur pour y coller le nom des victimes de féminicides. Tel est l’action choc menée par des féministes, membres des collectifs de collages, ce dimanche 22 mai 2022.

Les Colleuses profitent de la projection de Riposte féministe pour honorer les victimes de féminicides

Cela a eu lieu lors de la montée des marches d’accès à la projection de Riposte féministe, réalisé par Marie Perennès et Simon Depardon. Ce documentaire met leur travail contre les violences sexistes et sexuelles à l’honneur. C’est pourquoi le collectif des Colleuses ont pu dérouler une immense banderole portant le nom des 130 victimes d’uxoricide depuis le dernier festival de Cannes en juillet 2021, avec la bénédiction de Thierry Frémaux, délégué général du festival de Cannes.

Les féminicides envahissent le tapis rouge de Cannes, grâce aux colleureuses

« 130 féminicides depuis le dernier festival de Cannes »

Outre la banderole impressionnante déployée par les colleuses féministes avec le poing levé et les fumigènes noirs, la co-réalisatrice Marie Perennès a égrainé à l’oral le nom des victimes en question.

Parmi les féministes présentes sur le tapis rouge pour cette action coup de poing, Elvire Duvelle-Charles a ainsi légendé un cliché posté sur Instagram :

« 130 FÉMINICIDES DEPUIS LE DERNIER FESTIVAL DE CANNES

Lors de la montée des marches pour la projection du film RIPOSTE FÉMINISTE, nous, féministes, membres des collectifs de collages, protagonistes du film, avons réalisé une action pour honorer la mémoire des victimes de féminicides.

Pour dénoncer l’indifférence générale et l’inaction de l’Etat, nous avons détourné les projecteurs du festival de Cannes pour faire honneur aux victimes de féminicides de l’année passée. Nous voulons qu’elles ne soient pas oubliées et que des mesures soient enfin prises pour mettre fin aux violences patriarcales.

Depuis le dernier festival de Cannes en juillet 2021 : 130 femmes ont été assassinées parce qu’elles sont femmes.

La France, pays des droit de l’Homme se fout éperduement de ceux des femmes : un viol toutes les 7 minutes, un féminicide tous les deux jours, 219 000 femmes victimes de violences conjugales chaque année. Ça ne peut plus durer. Meurtre par conjoint ou ex conjoint, assassinats transmisogynes, féminicides des travailleuses du sexe… Le décompte des féminicides est difficile à tenir tant certains sont passés sous silence.

Silence auquel nous poussent aussi l’état, la police, la justice. Dans les commissariats où les refus de dépôt de plainte et les agressions sexistes sont encore largement répandus, dans les tribunaux où les victimes ne sont pas écoutées et crues, au gouvernement et au parlement où les hommes accusés de violences sexistes et sexuelles ne sont jamais inquiétés. Les violences sexistes et sexuelles sont systémiques et omniprésentes.

Nous exigeons des mesures qui nous protègent. Pour endiguer les violences patriarcales les structures ont besoin de moyens.

Honorons les mortes, protégeons les vivantes. »

Le documentaire Riposte féministe, co-réalisé par Marie Perennès et Simon Depardon, sortira le 9 novembre 2022 dans les salles françaises.

À lire aussi : 5 moments qui ont scandalisé le tapis rouge du festival de Cannes

Crédit photo de Une : Capture d’écran Instagram @elviredcharles

Violences conjugales : les ressources

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est victime de violences conjugales, ou si vous voulez tout simplement vous informer davantage sur le sujet :

Les Commentaires
1

Avatar de Asphodel.
23 mai 2022 à 08h57
Asphodel.
J'ai trouvé que c'était une bonne initiative de la part de l'équipe du film en amont de la projection, surtout dans une institution aussi conservatrice/patriarcale (et déconnectée des réalités) que le festival de Cannes.
Par contre, le présentateur qui parle de riposte "féminine" et s'évertue à dire "ils" alors qu'on voit une écrasante majorité de femmes à l'écran
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Cinéma

PR_V
Pop culture

Un petit frère : rencontre avec Léonor Serraille, la réalisatrice qui filme ceux qu’on ne voit jamais au cinéma

Maya Boukella

01 fév 2023

beauté

Comment consommer des cosmétiques de manière plus raisonnée ?

Humanoid Native
disney +
Pop culture

Les 8 meilleurs films à voir sur Disney+

Maya Boukella

29 jan 2023

jared-leto-et-la-methode
Cinéma

Le « Method Acting » des comédiens n’excuse pas le fait d’être un gros con, et ça commence à se savoir

Kalindi Ramphul

28 jan 2023

21
aftersun
Pop culture

Une bande-annonce magnifique et intrigante pour Aftersun de Charlotte Wells avec Paul Mescal

Maya Boukella

27 jan 2023

1
the whale
Cinéma

The Whale : Darren Aronofsky répond que les accusations de grossophobie n’ont « aucun sens »

Maya Boukella

26 jan 2023

14
everything leonine
Cinéma

Aux Oscars, aucune femme nominée dans la catégorie meilleure réalisation

Maya Boukella

25 jan 2023

10
retour à séoul 9
Pop culture

Rencontre avec Park Ji-min, l’actrice féministe de Retour à Séoul, chef d’œuvre sur l’adoption

Maya Boukella

25 jan 2023

scream 6
Cinéma

Scream 6 avec Jenna Ortega se révèle (déjà) dans une bande-annonce sanglante

Maya Boukella

24 jan 2023

avatar-2-details-intrigue
Pop culture

Triste après avoir vu Avatar ? C’est peut-être le syndrome de dépression post-Avatar

Maya Boukella

23 jan 2023

pale blue eye 1
Pop culture

The Pale Blue Eye sur Netflix : que vaut le thriller gothique avec Christian Bale ?

Maya Boukella

22 jan 2023

1

La pop culture s'écrit au féminin