Les calculs sont foireux (et sexistes) : Jodie Comer est trop jeune pour jouer l’épouse de Napoléon


Jodie Comer pourrait incarner Joséphine de Beauharnais dans un biopic sur Napoléon réalisé par Ridley Scott. Elle y serait l'épouse de Joaquin Phœnix, de dix-neuf ans son aîné. Seul problème ? Joséphine avait six ans de plus que Napoléon...

Les calculs sont foireux (et sexistes) : Jodie Comer est trop jeune pour jouer l’épouse de Napoléon

Que les machos se rassurent, le sexisme a encore de beaux jours devant lui. Et surtout à Hollywood !

Jodie Comer, bientôt l’épouse de Joaquin Phœnix alias Napoléon ?

Le magazine Deadline a annoncé mardi 2 mars que Jodie Comer, star de Killing Eve, pourrait rejoindre Joaquin Phœnix au casting du prochain Ridley Scott : Kitbag, un biopic sur Napoléon Bonaparte produit par Apple TV. Un projet de très grande envergure — le réalisateur en est friand, ayant l’habitude de s’atteler à des histoires grandiloquentes aux ressorts soignés comme dans Alien ou Seul sur mars.

On pensera ce qu’on veut du cinéma de Ridley Scott, une chose est certaine : le réalisateur ne s’entoure que des meilleurs. Ainsi, pour son nouveau projet colossal, il recrute le très demandé Joaquin Phœnix et a dans son viseur Jodie Comer, avec laquelle il a déjà collaboré sur The Last Duel, qui devrait sortir au cinéma en octobre 2021. Des choix qui de prime abord semblent tout à fait judicieux, car les deux débordent de talent.

Oui, mais voilà…

Jodie Comer, trop jeune pour jouer l’épouse du Napoléon version Joaquin Phoenix

Jodie Comer a 27 ans, tandis que Joaquin Phœnix en a 46. On parle donc de dix-neuf ans d’écart.

D’aucuns diront que l’acting, comme l’amour paraît-il, n’a pas d’âge. Sauf que cette fois-ci, l’histoire vient toquer à la porte du foutage de gueule ! Car Jodie Comer incarnerait Joséphine de Beauharnais, à savoir une femme qui avait six ans de plus que son mari, Napoléon Bonaparte.

Il conviendrait donc d’engager une actrice plus âgée ou au moins d’un âgé égal à Joaquin Phœnix… Oui mais voyez-vous, la date de péremption des femmes est à Hollywood précoce, comme on le sait !

En attendant, la Toile n’a pas manqué de relever ce « détail » :

Les femmes « âgées », invisibles à Hollywood et ailleurs

Le problème de la différence d’âge entre un acteur et une actrice se posait déjà le mois dernier lors de la sortie de l’excellent Malcolm & Marie, car Zendaya a douze ans de moins que John David Washington, pourtant son mec à l’écran. Mais dans cette fiction de Sam Levinson, la différence d’âge servait justement le propos du réalisateur, aidait à creuser l’ego surdimensionné de certains hommes puissants et célèbres.

Dans Kitbag, rien ne justifie qu’on trahisse l’histoire — à laquelle tient d’ordinaire tant Ridley Scott — pour simplement afficher le visage d’une femme jeune…

Si Jodie Comer finit en effet par être de la partie, Ridley Scott se contenterait donc de baigner dans la culture du sexisme, qui ne considère plus les femmes sitôt qu’elles ont passé la trentaine (ou la quarantaine pour les plus chanceuses) et préfère mettre en avant des visages juvéniles.

Cet écart d’âge entre Comer et Phœnix est symptomatique d’une société malade, qui pousse les femmes à croire qu’elles ne sont « désirables » que lorsqu’elles sont très jeunes. Et qui encourage les hommes, de leur côté, à fréquenter des femmes toujours plus jeunes !

D’ailleurs, il est coutume d’entendre « Les hommes vieillissent mieux que les femmes » ou encore « Les hommes se bonifient avec le temps » : non, les être humains sont des êtres humains et chacun vieillit différemment selon plusieurs facteurs, dont la santé, la clope, l’alcool, le sport ou juste la génétique.

C’est simplement que dans une société patriarcale aux fondements bien ancrés et difficilement déracinables, on a appris aux femmes que leur moindre ride était disgracieuse, que leurs cheveux blancs devaient être teints, quand la couleur « poivre et sel » est louée chez les hommes.

L’écart d’âge entre Jodie Comer et Joaquin Phœnix, si le duo venait à se confirmer, n’est donc ni plus ni moins qu’une illustration supplémentaire des efforts à faire, côté Hollywood, pour tordre le cou au réflexes sexistes.

Aujourd’hui, à l’inverse d’il y a quelques années, la différence c’est que ça ne passe plus inaperçu ! Et à force de parler, on finira peut-être par être écoutée.

Oh, et avant de vous laisser : n’oublions pas que Joséphine de Beauharnais possédait des esclaves, et que ses statues sont régulièrement décapitées voire déboulonnées, comme celle de Fort-de-France, abattue et brûlée à l’été 2020. Espérons que la fiction sache refléter aussi cette réalité-là.

À lire aussi : Almodóvar accouche d’un projet bien différent, qui va vous conquérir

Kalindi Ramphul

Kalindi Ramphul


Tous ses articles

Commentaires

Neverland90

Vu que c'est la jeunesse de Napoléon, c'est le casting de Joaquim Phoenix qui est mauvais.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!