Live now
Live now
Masquer
faux-souvenirs-enfance
Psychologie

Vos souvenirs d’enfance sont-ils tous bien réels ?

31 juil 2018 13
Les souvenirs d’enfance sont souvent imprécis… Mais avant tout, sont-ils réels ? Justine t’explique comment des événements que tu es sûr·e d’avoir vécus peuvent être inventés de toutes pièces.

Lorsque vous essayez de vous remémorer des évènements de votre enfance, vous souvenez-vous de tout ? Êtes-vous bien sûr·es que ces souvenirs sont réels ?

Accrochez-vous : des scientifiques nous soupçonnent de raconter quelques salades – sans même en savoir conscience.

Une enquête sur les souvenirs d’enfance

Sharia Akhtar, Martin Conway, Lucy V. Justice et Catriona M. Morrison ont enquêté sur nos souvenirs précoces.

Avant d’entamer leurs démarches, les chercheurs·ses font le point : selon les connaissances scientifiques actuelles, il semble que les souvenirs les plus anciens que l’on puisse avoir se situent entre 3 ans et 3 ans et demi. Avant cet âge, il semble très peu probable que nos cerveaux et mémoires aient pu emmagasiner de vrais souvenirs.

L’équipe de recherche a lancé une étude auprès de 6 641 participant·es âgé·es de 11 à 100 ans et proposé à tout ce petit monde de raconter son tout premier souvenir, en indiquant leur âge à l’époque du souvenir en question.

Les scientifiques demandent aux volontaires d’évoquer un souvenir dont ils sont vraiment certain·es, quelque chose dont ils ou elles se rappellent nettement, une expérience directe – et non une anecdote transmise par un·e proche.

C’est un peu la surprise : une bonne part des participant·es narre des souvenirs jusqu’à l’âge de deux ans (et 893 personnes évoquent même un souvenir dans lequel elles étaient âgées d’un an ou moins). Près de 4 personnes sur 10 pourraient bien raconter un souvenir fictionnel !

Sharia Akhtar et ses collègues ont examiné les contenus de chaque souvenir partagé, leur nature, les descriptions, le langage utilisé par les participant·es, puis ont réfléchi aux raisons éventuelles qui pourraient nous mener à être persuadé·es d’avoir des souvenirs (très) précoces…

Sommes nous tou·tes des menteurs et menteuses ?

Les chercheurs·ses font l’hypothèse que ces souvenirs fictionnels se basent en fait sur des « fragments d’expérience » : sur l’image d’un objet, sur un sentiment… Ensuite, nous brodons le reste de l’histoire, à partir de choses vues, entendues, sues !

Sharia Akhtar suggère que nos souvenirs précoces ne sont pas vraiment des souvenirs, des épisodes stockés quelque part dans nos mémoires, mais plutôt des représentations mentales de fragments, de choses que l’on a apprises à propos de notre enfance et de détails inconscients que nous ajoutons gaiment : on mélange tout ça, et zou, ça pourrait créer un souvenir fictionnel.

Imaginons : dans le salon de vos parents, depuis la nuit des temps, une photo trône sur le buffet – une photo de votre mère, sur laquelle elle porte un legging bien bariolé (quoi ? Cet exemple vient tout droit dans années 90, c’est possible). Vous y conduisez fièrement une sorte de mini-tracteur (parce que pourquoi pas).

Peut-être qu’à force de voir cette photo, vous avez la sensation de vous souvenir de ce moment, et que vous y avez brodé une petite histoire ?

Plus les années passent, et plus cet évènement fictif serait rangé dans votre mémoire, comme s’il avait réellement existé.

En parlant de souvenirs d’enfance, la box madmoiZelle d’août vous replonge dans vos souvenirs de rentrée des classes !

Nous avons écrit toute une histoire pour vous replonger dans ces moments, entre tableau noir et cour de récré.

Commander la box « Rentrée des classes »
18,90€ + livraison

6 objets utiles de plus de 40€

Des souvenirs si ancrés que nous avons l’impression qu’ils sont vrais

En tous cas, le phénomène est difficile à croire pour les participant·es: lorsqu’on leur signale que leur souvenir est probablement fictionnel, la plupart d’entre eux ne le croient pas – et pour cause, le souvenir est bien ancré !

Les chercheurs·es notent que ces souvenirs fictionnels ont bien une fonction : ils contribueraient à construire les histoires de nos existences – ouf.

Les réflexions des chercheurs·es rappellent à nouveau à quel point nos mémoires sont complexes et malléables.

Pour celles et ceux qui ça intéresse, je propose de se remémorer l’expérience des « faux souvenirs induits » (où des chercheurs et chercheuses parviennent à fabriquer des faux souvenirs – et même à persuader certain·es d’avoir commis des crimes)…

Et vous, avez-vous des souvenirs précoces ? Les pensez-vous fictionnels ?

À lire aussi : Génération Mad n°10 – Ton souvenir d’enfance le plus honteux ?

Les Commentaires
13

Avatar de Samsayonara
3 août 2018 à 11h36
Samsayonara
Bien, moi j'ai un souvenir, je ne sais pas s'il c'est vrai ou fabulé, j'aurai eu 2 ans, mon arrière grand mère que j'appelai mémé chocolat car elle donnait toujours des bonbons et ça se passait dans la maison secondaire de mes grand parents. Il n'y a pas de photos correspondant à ce souvenir et c'est le plus ancien, car des souvenirs j'en ai des TAS. Mais entretenus je pense par les photographies. Celui là, il n'y a pas de photos. Juste cette certitude.
0
Voir les 13 commentaires

Plus de contenus Psychologie

destinations
Témoignages

10 lectrices partagent le meilleur conseil de psy de leur vie

Aïda Djoupa

27 nov 2022

Sexo
Sponsorisé

Quatre choses à savoir sur les orgasmes multiples

Humanoid Native
Psychologue-gratuit-cheque-psy-etudiant
Actu en France

Pédopsychiatrie : les professionnels de la Seine-Saint-Denis sonnent l’alarme 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

1
Une femme assise en tailleur en train de méditer © Vlada Karpovich de la part de baseimage via Canva
Santé

La méditation, cet anxiolytique naturel pour combattre l’anxiété

Le podcast Les Maux bleus raconte la santé mentale avec expertise et sensibilité
Psychologie

Le podcast Les Maux Bleus déstigmatise la santé mentale, avec expertise et sensibilité

Anthony Vincent

10 oct 2022

2
Festival Pop & Psy, du 7 au 9 septembre 2022 au Ground Control
Psychologie

Le Festival Pop & Psy veut dédramatiser la santé mentale, ce week-end à Paris

Anthony Vincent

07 oct 2022

Megan Thee Stallion a ouvert un site pour la prise en charge de la santé mentale
Psychologie

Megan Thee Stallion crée un site pour une meilleure prise en charge de la santé mentale

Anthony Vincent

27 sep 2022

pexels-koolshooters-attente waiting mode – format vertical
Développement personnel

Un rendez-vous à 14h, et bloquée dès le matin ? Pas de panique, c’est le waiting mode

trouble-bipolaire-maternite-verticale
Parentalité

« Ça m’inquiète de faire subir ça à mon enfant » : les mères bipolaires témoignent

Clémence Boyer

18 août 2022

23
On ne devient pas trans par pression sociale prouve une étude sur la dysphorie de genre
Santé

On ne devient pas trans par « pression sociale » prouve une étude sur la dysphorie de genre

Anthony Vincent

16 août 2022

10
deux personnes en train de boire un verre avec leurs masques
Témoignages

« C’est plus facile de me trouver jolie » : celles qui aiment sincèrement le masque témoignent

Aïda Djoupa

11 mai 2022

16

La société s'écrit au féminin