Live now
Live now
Masquer
Source : Unsplash / Ali Ahmad DANESH
Daronne

Face au manque de remplaçants de professeurs, des parents d’élèves attaquent l’État en justice

Le collectif de parents d’élèves « OnVeutDesProfs » attaque l’État en justice en raison du manque de remplaçants. Ils réclament notamment des indemnisations.

C’est la seconde fois que l’État est attaqué en justice par des parents d’élèves. Lundi 22 mai, le collectif de parents d’élèves « OnVeutDesProfs » a lancé une action en justice contre l’État, face au non-remplacements des professeurs absents dans les établissements.

En 2022 déjà, des parents d’élèves d’écoles, de collèges ou de lycées ont attaqué collectivement en justice l’État. Ils réclamaient une indemnisation pour le non-remplacement des enseignants absents.

15 millions d’heures de cours manquantes par an

Pour cette nouvelle action judiciaire, le collectif dénonce des absences de professeurs qui font perdre 15 millions d’heures de cours par an, selon le ministère de l’Éducation nationale. Le collectif « OnVeutDesProfs » incite tous les parents dont les enfants ont perdu plus de quinze jours de cours à cause d’une absence non remplacée à se signaler sur sa plateforme

Mais il réclame également des indemnisations. Il demande à l’État 10 euros par heure de cours non-remplacée pour le collège et lycée et 50 euros par jour pour le primaire. À cela s’ajoute 500 euros pour le préjudice moral et le remboursement de frais éventuels, comme par exemple le recours à des cours particuliers pour palier au retard des élèves.

La procédure, qui a été lancée la semaine 15 mai, a déjà récolté plus d’une centaine de dossiers, qui ont été déposés auprès de Joyce Pitcher, l’avocate du collectif. « Certains parents nous appellent en pleurs parce que leurs enfants n’ont pas eu d’enseignants pendant plus de huit semaines », a-t-elle confié à France Bleu.

1 500 dossiers déposés en 2022

Pour accompagner les parents dans la constitution de leurs dossiers, le collectif lance des rendez-vous #OnVeutDesProfs, qui auront lieu tous les samedis de juin, et partout en France. Les requêtes ne seront déposées qu’à la fin du mois de juin.

Pour la procédure de 2022, 1 500 dossiers avaient été déposés. Parmi eux, 127 ont abouti à des requêtes en indemnisation relatives à des heures de cours non remplacées, a rapporté à l’Agence France Presse Joyce Pitcher, avocate spécialiste de contentieux de masse, chargée de représenter le collectif. Ces demandes sont toujours en instruction.

De son côté, le ministère de l’Éducation Nationale promet de combler toutes les absences dès la rentrée prochaine grâce à un nouveau « pacte », en incitant les professeurs à remplacer leurs collègues en cas de courtes absences, en échange d’une prime pouvant aller jusqu’à 500 euros net par mois.

À lire aussi : Une structure scolaire expérimentale accueille les ados souffrant de phobie scolaire


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

4
Avatar de Neverland90
23 mai 2023 à 18h05
Neverland90
L’Ecole est la garderie des grandes entreprises et ne forme plus des citoyens mais des travailleurs.
Exactement, je ne sais plus qui avait fait cette analyse, il me semble qu'à l'époque ça avait été aussi critiqué par Karl Marx.
8
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Daronne

bruce mars / pexels
Daronne

C’est quoi le « congé des parents » qui donne droit à 2 jours de congés payés en plus ?

selec-fete-des-peres
Daronne

5 idées de cadeaux pour la fête des Pères (qui changent des rasoirs)

3
Deux adolescentes sur leur smartphone
Daronne

Sur les sites de rencontre, des enfants de 11 ou 12 ans sont inscrits, révèle une étude

Source : The Bold type.
Chère Daronne

J’en ai marre que mes collègues parents aient la prio pour poser leurs congés

76
« creche-cout-garde-enfant »
Daronne

Le système des crèches est « à bout de souffle » selon la commission d’enquête

Source : olharomaniuk
Parentalité

Le mois de juin est le pire pour les parents (et surtout pour les mères)

Source : Pexels
Daronne

Votre ado enregistre vos conseils, même s’il n’en a pas l’air, c’est une étude qui le dit

femme enceinte avec une main sur son ventre
Daronne

« On dit aux personnes grosses qu’elles sont infertiles, alors que c’est complètement faux »

2
Source : Jupiterimages / Photo Images
Ce que j’aurais dû dire à mon ex

Lettre à mon ex : « Être avec toi, c’est être avec un lâche »

11
Source : Syda Productions
Lifestyle

Sophie dépense 1200 € de courses par mois : « Je regarde davantage le prix au kilo pour ne pas me faire arnaquer »

3

Pour les meufs qui gèrent