Live now
Live now
Masquer
femme-mere-maternité
Daronne

Et si on foutait la paix aux parents à la maternité ?

Tout le monde n’a pas envie de voir débarquer l’intégralité de sa famille après un accouchement. Et si on écoutait un peu plus les concernés ?

Choisir de voir ou non des gens après avoir donné naissance ne devrait pas être source de conflit.

Pourtant, certains et certaines peuvent se vexer de ne pas pouvoir être aux premières loges à la maternité, dès que l’héritier pousse son premier cri.

Malheureusement, c’est ce qui s’est passé pour cette future mère qui raconte sa mésaventure sur Reddit.

Elle voulait être peinarde après avoir accouché

Dans le post qu’elle a publié, la femme enceinte de 8 mois explique avoir demandé à sa famille et amis de ne pas venir tout de suite la voir à la maternité, et de leur laisser, à son compagnon et à elle, le temps de se reposer et de profiter de cette naissance, à trois. Si tout le monde comprend et respecte sa décision, ce n’est pas le cas de sa belle-mère, qui s’est offusquée :

Ma belle-mère fait tout pour me culpabiliser et estime qu’elle « mérite de profiter de la naissance de notre enfant », et que je veux l’empêcher d’être présente dans la vie de son futur petit-fils, ce qui est totalement faux. Je lui ai même promis qu’elle serait la première personne à rencontrer notre bébé à notre sortie de la maternité.

Reddit

Mais la culpabilisation n’est pas le seul moyen utilisé par la mère de son compagnon pour faire entendre sa volonté. La future mère se livre : « Elle a même tenté d’agir derrière mon dos en disant à mon partenaire de la faire entrer en cachette, et que je ne serai pas en mesure de dire non après mon accouchement. ».

Faire culpabiliser et outrepasser le consentement, on est sur un combo gagnant.

Malheureusement, même si le comportement de cette belle-mère est poussé à l’extrême et qu’il reste plutôt rare (on l’espère), il pointe du doigt une habitude fréquente, celle de venir visiter les femmes à la maternité, juste après leur accouchement. Si certaines réclament ces visites et les attendent avec impatience, d’autres préfèrent être au calme avec leur bébé, et profiter de ces courts moments pour se reposer, découvrir leur bébé, et larver sur leur lit d’hôpital en culotte filet.

meghanking
Qui veut faire un room tour de sa salle de bain d’hôpital avec sa belle-mère ? @meghanking / Instagram

Les premiers jours à la maternité, et si on nous foutait la paix ?

En effet, quiconque a déjà accouché sait que les suites de couches en maternité ne sont pas les plus moments les plus sereins. Entre les lochies, la cicatrice de césarienne ou d’épisiotomie, les montées de lait, les bleus sur le corps à cause des poses de cathéters ou les injections d’anticoagulants pour les plus chanceuses (non), on a bien le droit de vouloir être peinardes sans voir toute sa famille et belle-famille débouler la bouche en cœur et les bras chargés de doudous.

Bien sûr que leurs intentions sont bonnes, bien sûr que l’arrivée d’un nouveau bébé peut être excitante, mais rien n’empêche d’attendre quelque jours pour débarquer en masse et s’émerveiller devant l’héritier (le tout avec des plats à glisser dans le frigo des nouveaux parents, plutôt que des doudous qu’ils ont surement déjà en 3 exemplaires).

Nous avons demandé à quelques mères ce qu’elles avaient pensé de leur séjour à la maternité et des visites qu’elles avaient reçues.

Pour Pauline, qui a accouché en 2017, voir sa famille à l’hôpital ne lui a pas fait que du bien :

« Je venais d’accoucher par césarienne et j’étais très fatiguée. Je n’arrivais même pas encore à me lever seule que mes beaux-parents étaient déjà là, à squatter ma chambre avec mon enfant dans les bras. C’était vraiment dur, je me devais d’être « présentable » alors que je n’avais qu’une envie : rester les seins à l’air en essayant de démarrer mon allaitement. J’aurais préféré qu’ils viennent nous rendre visite à la maison, quelques jours après, mais je n’ai pas osé le dire ».

Quant à Marion, qui a accouché en novembre 2020, son expérience a été différente, à cause du Covid :

« J’ai accouché en pleine vague de Covid et les visites à la maternité étaient interdites. Au début, j’étais hyper déçue, je voulais absolument qu’on vienne me voir à la maternité, un peu comme dans les films. Mais en fait, vu l’état dans lequel j’étais après avoir accouché, j’étais bien contente de ne voir que mon mec et le personnel soignant. »

Personnellement, j’ai pu avoir les deux cas de figure : un accouchement avec visites lors de la naissance de ma fille il y a 5 ans et le deuxième avec juste mon mari il y a quelques mois, pour la naissance de mon fils. Et même si le contexte Covid de l’hôpital ne m’a pas du tout plu, le fait de pouvoir être tranquille à la maternité m’a fait beaucoup de bien.

Quoi qu’il en soit, il est primordial de laisser le choix aux nouveaux parents, et plus particulièrement aux mères (ce sont elles qui accouchent, bon sang). Ne vous vexez pas si vous n’êtes pas les bienvenus à la maternité, et demandez plutôt ce que vous pouvez ramener ou faire pour eux, lorsque vous leur rendrez visite ensuite.

Petit tips : les risottos au parmesan et les lasagnes aux épinards font TOUJOURS plaisir, je dis ça comme ça.

Crédit photo image de une : Jimmy Conover / Unsplash

Les Commentaires
7

Avatar de Fairies.
21 avril 2022 à 13h57
Fairies.
Ah ben pour ça clairement je remercie le Covid x)
Perso j'ai eu aucune visite à la mater car c'était interdit (octobre 2021), en dehors de la présence de mon chéri bien sûr, et c'était PARFAIT. On a passé 4 jours rien que nous 3, c'était top. Surtout avec la mise en place de l'allaitement, à la mater j'ai clairement passé la quasi intégralité de mon temps soit avec bébé au sein, soit en peau à peau, soit les deux à la fois donc gérer des visites dans ce contexte, merci mais non merci x)
Si les visites avaient été autorisées je suis à peu près sûre que je me serais farci ma belle-famille à la mater et ça aurait été terriblement relou donc OUF.
0
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Daronne

Parentalité
mere-fatigue-enfant

Voici ce qu’on veut vraiment pour la fête des mères

Manon Portanier

28 mai 2022

1
Lifestyle
Sponsorisé

Deux femmes se confient sur leur réorientation professionnelle

Humanoid Native
Parentalité
anastasiia-chepinska-B7JVo5y3gL8-unsplash

Être séropositive n’empêche pas d’avoir un bébé et de mener une grossesse sans risque de transmission

Daronne
alicia keys speechless

6 chansons qui captent parfaitement ce que c’est d’être mère

Daronne
allaitement-lieu-public

Le regard des hommes sur nos seins qui allaitent

Chère Daronne
femme-tatouage

Mon mec ne veut pas que je me fasse tatouer, je fais quoi ?

Chère Daronne

25 mai 2022

59
Daronne
amazon-shopping-puericulture-promo

5 objets de puériculture en promo, une occasion à ne pas louper

Manon Portanier

24 mai 2022

Santé
femme-enceinte-nausees-grossesse-solution

Une solution toute simple contre les nausées de grossesse, ça vous dit ?

Manon Portanier

23 mai 2022

Parentalité
marieclaire_workin_moms

Besoin de partager votre expérience de mère ? Voici 5 cercles de parole et d’écriture féministes

Camille Abbey

21 mai 2022

Livres
Capture d’écran 2022-05-20 à 16.14.45

Dans sa nouvelle BD « Ça se met où », Emma s’en prend aux hommes qui fuient les tâches ménagères

Camille Abbey

20 mai 2022

18
Parentalité
allaitement-paternel

L’allaitement paternel, une possibilité inexplorée ?

Pour les meufs qui gèrent