Elle fait la grève des tâches ménagères et ce qui s’est passé ensuite va vous étonner (non)


Sur Twitter, une mère de famille explique avoir décidé de faire la grève des tâches ménagères pendant trois jours, et live tweet le tout. Le résultat ? C'est hilarant (et un peu triste en vrai).

Claire de Modern Family, archétype de la mère au foyer

« T’avais qu’à me demander si tu voulais de l’aide ! » Non, mais quelle phrase pourrave ! Et pourtant, quelle femme étant engagée dans un couple hétéro ne l’a pas déjà entendue ? Peu.

Parfois, quand y en a ras la moule de se prendre pour Cendrillon toute la journée sans que personne ne s’aperçoive du travail ménager quotidien effectué, on a envie de se mettre en grève et de regarder notre petit monde brûler.

C’est exactement ce qu’a fait l’utilisatrice @MissPotkin sur Twitter, et le résultat est hilarant (mais pas que).

Arrêter les tâches ménagères pendant trois jours pour faire passer le message

Le thread est en anglais, mais je suis sympa aujourd’hui, je vais vous traduire quelques extraits (approximativement hein, ne nous emballons pas non plus) !

Allez hop, on commence :

« Il y a deux jours, j’ai décidé d’arrêter de faire la vaisselle. Je cuisine tous les repas et j’en ai assez de devoir faire tout le ménage aussi. Depuis, cette pile est apparue et à un moment donné, ils vont manquer de cuillères, de tasses et d’assiettes. Qui va craquer en premier ? Pas moi. »

Vous le voyez venir vous aussi ? Bien évidemment, les assiettes ne se mettent pas seules dans le lave-vaisselle et le bordel a commencé à s’accumuler, au grand dam de @MissPotkin, qui lutte pour ne pas repasser derrière sa famille.

La vaisselle propre se faisant rare, son mec utilise la tasse d’urgence et la cuillère de leur bébé pour se faire un café, au lieu DE NETTOYER DES TRUCS :

Mais @MissPotkin ne fait pas seulement la grève de la vaisselle, elle s’attaque aussi à la lessive. Et qu’est-ce qui se passe dans une baraque quand on arrête de ramasser les fringues sales et de les laver ? Elles s’accumulent absolument partout :

Le thread continue et ne s’arrête pas là, montrant même une pauvre saucisse abandonnée dans une poêle que personne ne daigne jeter et laver ensuite, le tout dans le plus grand des calmes.

Quand soudain, au bout de DEUX JOURS, un miracle se produit : le lave-vaisselle se remplit, comme par magie (c’est pas de la magie en vrai, c’est juste son mec qui se dit que bon, faut peut-être y aller là) :

Bon, par contre, il ne le met pas en marche. Ça fait péter un plomb à @MissPotkin qui lutte, lutte fort pour ne pas le mettre en route elle-même. Heureusement, notre championne du piquet de grève tient le coup.

Bien sûr, on est sur Twitter, et la police de la bienséance fait son apparition, scandalisée que des êtres humains vivent de la sorte, dans la crasse et le bordel.

Les chatons, faut pas être choqués comme ça, comme le rappelle la twitta :

« Je vois que le putain de tribunal de Twitter s’est réveillé, alors laissez-moi le dire clairement : nous ne « vivons pas comme ça ». C’est une leçon pour être entendue et respectée, et ne pas avoir à me répéter quand les choses dérapent. Nous naviguons aujourd’hui dans des temps extraordinaires et pour moi, les deux derniers jours ont été plus drôles qu’autre chose.

Je pense que nous avons tous le droit de mener nos propres expériences, de nous amuser, de pousser une situation à son paroxysme si nous le souhaitons. Personne n’a besoin d’être sermonné par ceux qui n’ont pas saisi l’ambiance de ce qui se passe ici. »

Finalement, son mec a craqué : le lave-vaisselle a été lancé, le linge a été nettoyé, et de nouveaux rouleaux de PQ ont même retrouvé le chemin des toilettes. @MissPotkin a gagné sa grève et a eu gain de cause, mais bon sang, il aura quand même fallu TROIS JOURS pour que les membres de sa famille se bougent et fassent le job.

Comme elle le dit très justement elle-même dans son thread : elle bosse déjà 14 heures par jour, elle est la seule à cuisiner pour sa famille et elle est fatiguée de devoir se taper toute la gestion de la maison en plus.

« Vous allez avoir de bons jours, de mauvais jours et beaucoup de jours de merde, mais les gens n’aiment pas être pris pour acquis, surtout par ceux qu’ils aiment le plus. Point final. »

Comme le dit Titiou Lecoq dans son fabuleux livre Libérées : « Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale. »

Ou le lave-vaisselle, ça marche aussi du coup.

Manon Portanier

Manon Portanier


Tous ses articles

Commentaires

Nickyminaj

J'avoue, 3 jours, ça va XD

Ca s'est amélioré petit à petit chez mon copain, il ne faisait RIEN mais RIEN quand je l'ai connu (toujours vécu seul avec sa mère poule qui devançait le moindre truc dont il aurait besoin/envie), et juste le fait que je le mette à contribution les w-end quand il venait chez moi ou chez mes parents (chez qui tout le monde a toujours participé à toutes les tâches), il s'est senti con par exemple d'être le seul à table qui n'aidait pas avec le service/la vaisselle etc et ça a vite changé !
Donc oui l'éducation et le côté "imitation" a une part énorme je trouve.
Tellement vrai pour " l'imitation ". En tout cas c'était le cas pour moi, en grandissant on ne m'a pas forcé: j'ai imité les autres. Mais je le pense qu'il faut quand même avoir un "bon fond", parce que j'en vois beaucoup qui regardent faire sans se lever :rire:
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!