Live now
Live now
Masquer
Des hommes sans cravate mais avec boucle d’oreille en école hôtelière, c’est la faute au wokisme pour Le Point
Actualité mode

Des hommes sans cravate mais avec boucle d’oreille en école hôtelière, c’est la faute au wokisme pour Le Point

Dans une enquête sur la prestigieuse école hôtelière EHL à Lausanne qui forme les dirigeants du luxe de demain, Le Point s’étonne de l’absence de cravate et la présence de boucles d’oreille sur ces messieurs. L’occasion de s’époumoner sur le wokisme.

« Bienvenue à l’École hôtelière de Lausanne, rebaptisée ‘EHL Hospitality Business School’ il y a quelques mois, et sacrée pour la quatrième année consécutive meilleure école au monde de sa catégorie au classement mondial des universités QS », écrit Le Point dans un article issu de son numéro du 22 mai 2022, fraîchement repartagé en ligne . Dans son enquête autour de cet établissement qui forme les futurs dirigeants de l’industrie du luxe, un point vestimentaire chiffonne le magazine : « Le campus de l’école où, depuis peu, la cravate n’est plus obligatoire », écrit-il dès le troisième paragraphe.

Si ce n’était qu’une remarque en passant, cela pourrait être anecdotique, mais le média ne peut résister à l’envie d’élaborer quelques lignes plus loin :

« Il y a quelques mois, l’EHL a connu une petite révolution de palais. Certaines règles du ‘guide de l’apparence professionnelle’ – ce bréviaire distribué à tous les étudiants semblait immuable – ont été revues pour coller à l’air du temps. Le port de la cravate, jugé trop genré, n’est plus obligatoire. De même les boucles d’oreilles masculines (si elles sont discrètes) sont désormais tolérées, mais les socquettes et le velours côtelé restent proscrits. « Nous sommes plus coulants sur la question du genre », se félicite M. Laurent. L’EHL semble avoir cédé à son tour à un wokisme soft. Un cours intitulé « Diversité et inclusion » est proposé depuis peu et les signes religieux, « s’ils ne cachent pas les yeux et le sourire », sont désormais admis. »

Des hommes sans cravate mais avec boucle d’oreille : du « wokisme soft » ?

Personnellement, j’aurais plutôt salué la décision d’interdire les socquettes apparentes salutaires (rien de plus laid que des soquettes censées être invisibles qui dépassent de l’encolure de mocassins, selon moi, mais c’est très subjectif, je vous le concède). Ou déploré l’interdiction du velours côtelé (parce que ça peut être chic, j’adore le velours !). Mais rien n’y fait, le magazine préfère plutôt s’insurger que la cravate n’y soit plus obligatoire et que les boucles d’oreilles soient désormais tolérées sur les lobes de ces messieurs, oulala. Stupeur et tremblement au Point qui y lit donc un symptôme de « wokisme soft ».

Vous savez, cette chose dont toute la droite (ainsi qu’une partie de ce qui se croit encore être la gauche…) parle comme une menace pour tout l’Occident mais que personne ne prend le temps de définir (sauf les dictionnaires Le Robert et Larousse, désormais).

Tout le monde a peur du grand méchant woke, présent jusque dans les vêtements

Face à cette panique morale irrationnelle, l’essayiste Alex Mahoudeau vient quand même d’écrire un livre accessible et salutaire, pour remettre les points sur les i et la droite à sa place, comme l’explique sa quatrième de couverture :

« Né des luttes antiracistes des Afro-Américains dans les années 1950, il revêt alors un sens positif : celui d’être « éveillé », conscient politiquement. Mais il est aujourd’hui utilisé péjorativement pour attaquer toute forme d’engagement contre les discriminations. Pour ses détracteurs, la prétendue « idéologie woke » serait un nouvel avatar du « politiquement correct » ou de la « cancel culture » et infiltrerait les centres de pouvoir, des médias aux grandes entreprises, encourageant une déconstruction du monde par la bouche d’une génération radicalisée. »

La panique woke

La Panique woke, anatomie d’une offensive réactionnaire, de Alex Mahoudeau

Bref, pendant que le Point s’étouffe devant une absence de cravate et l’apparition de boucles d’oreille sur des lobes masculins, on peut s’interroger sur le degré zéro du débat public qui cherche tant à binariser l’allure vestimentaire de ces messieurs et mesdames. Car il ne faudrait surtout pas les confondre, sinon ce serait la fin de la civilisation. Horreur et damnation, les femmes portent déjà des pantalons. Mais ne demandons pas l’avis du Point sur cette question, il pourrait bien accuser une forme de « wokisme hard ».

À lire aussi : Tranquille, Macron soutient la culture du viol en associant le crop top à « une volonté de choquer ou d’exister »

Crédit photo de Une : pexels-cottonbro-7653720

L'affiliation sur Madmoizelle

Cet article contient des liens affiliés : toute commande passée via ces liens contribue au financement de Madmoizelle. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Les Commentaires
8

Avatar de hellopapimequepasa
30 mai 2022 à 20h12
hellopapimequepasa
je croyais que c'était les féministes et les queer les fragiles..eux sont au sol pour des fringues
0
Voir les 8 commentaires

Plus de contenus Actualité mode

Qu’est-ce que le clowncore, l’esthétique bariolée et barrée qui envahit TikTok ?
Tendances Mode

Qu’est-ce que le clowncore, l’esthétique bariolée et barrée qui envahit TikTok ?

Anthony Vincent

08 fév 2023

3
Lifestyle

5 conseils pour une Saint-Valentin sous le signe de l’amour de soi

Humanoid Native
Qui est Mama Cax, mannequin handicapée, militante contre le validisme, honorée par le doodle du jour
Actualité mode

Qui est Mama Cax, mannequin handicapée, militante contre le validisme, honorée par Google aujourd’hui ?

Anthony Vincent

08 fév 2023

Burberry change de logo et de looks sous Daniel Lee, nouveau directeur artistique
Actualité mode

Burberry change de logo et de look sous Daniel Lee, nouveau directeur artistique : bourgeois présage ?

Anthony Vincent

07 fév 2023

Qui est Michel Ohayon, le fossoyeur de Gap et Camaieu ? © Capture d'écran Youtube
Actualité mode

Qui est Michel Ohayon, « le fossoyeur » de Camaïeu, Go Sport, et Gap France ?

Anthony Vincent

07 fév 2023

5
Qui était Paco Rabanne, métallurgiste de la mode, mort à 88 ans © Capture d'écran YouTube
Actualité mode

Qui était Paco Rabanne, métallurgiste de la mode, mort à 88 ans ?

Anthony Vincent

06 fév 2023

Transformer son écharpe en cagoule chic et chaude, c'est le hack mode viral de TikTok
Conseils mode

Transformer son écharpe en cagoule chic et chaude, c’est le hack mode viral de TikTok

Anthony Vincent

05 fév 2023

Ces vestes et manteaux tendance de l’automne-hiver 2022-2023
Tendances Mode

Ces vestes et manteaux tendance de cet automne-hiver pour vous tenir chaud des années

Anthony Vincent

04 fév 2023

1
Quelles sont les tendances mode de 2023 sur lesquelles on peut miser ?
Actualité mode

Quelles sont les tendances mode de 2023 sur lesquelles on peut miser ?

Anthony Vincent

01 fév 2023

3
Gucci nomme Sabato de Sarno nouveau directeur artistique : ok, mais c'est qui ?
Actualité mode

Gucci nomme Sabato De Sarno nouveau directeur artistique : ok, mais c’est qui ?

Anthony Vincent

30 jan 2023

Défilé Viktor & Rolf haute couture printemps-été 2023
Actualité mode

À la fahion week de Paris, Viktor & Rolf met la haute couture sens dessus dessous

Anthony Vincent

28 jan 2023

2

La mode s'écrit au féminin