Live now
Live now
Masquer
film français 5
Cinéma

Critiqué pour sa Une 100% blanche et masculine, Le Film français s’excuse… mais est-ce assez ?

Le Film français a présenté des excuses après avoir provoqué un tollé avec sa Une exclusivement blanche et masculine.

Sept hommes blancs. Pas une femme, pas une personne racisée. Et comme si cela ne suffisait pas, ce titre en majuscule : « Objectif : Reconquête ! ». Voilà la représentation du cinéma hexagonal que donnait à voir le magazine spécialisé Le Film français avec la couverture de son numéro 4040.

Après avoir suscité une vive polémique, le magazine dédié aux professionnels du cinéma a présenté des excuses. Mais est-ce assez ?

« Un choix regrettable et malheureux »

En Une du numéro du 30 septembre, Jérôme Seydoux, milliardaire patron de Pathé prend la pose. Il est entouré des acteurs Pio Marmaï, Vincent Cassel, François Civil, Pierre Niney et Dany Boon. Pour ne rien arranger, ce numéro consacré à la crise des salles obscures titre « Objectif : Reconquête ! ». L’alliance entre ce titre et cette Une invite presque à poser la question à la rédaction du Film français que s’agit-il de reconquérir ? Une formule d’autant plus maladroite qu’elle reprend aussi le nom du parti politique d’extrême droite fondé par Eric Zemmour

film français
© capture d’écran du Twitter d’Audrey Diwan

Face au tollé qu’a provoqué la publication de cette Une, le 30 septembre, Le Film français a présenté des excuses publiques. La rédaction du magazine a déclaré « comprendre » ces critiques, expliquant : « Le choix de publier cette photo en couverture, et le choix des termes, s’est avéré malheureux et regrettable. »

Il est le fait de la rédaction, et non des personnalités présentes sur l’image, et ne reflète en rien les convictions de l’équipe, ni la ligne éditoriale du Film français. Nous avons involontairement, en souhaitant mettre en avant certains des films porteurs de 2023 présentés lors de la journée des éditeurs de films de la FNEF, véhiculé une image non représentative du cinéma français, des artistes et de Pathé. Nous le regrettons et cela prouve combien la vigilance doit être de mise à chaque instant pour que l’emporte le combat de la parité.

« C’est tout l’inverse de ce qu’on essaye de faire en ce moment »

Mais ces excuses n’expliquent pas tout. Pourquoi, par exemple, aucun des hommes figurant sur la Une du magazine ne s’est indigné de ne voir aucune consœur poser avec eux ? Pourquoi aucun de ces hommes n’a soulevé le fait qu’aucune personne racisée, homme ou femme, ne soit présente sur cette couverture ?

Actrices, scénaristes réalisatrices : les femmes sont pourtant très nombreuses parmi les professionnels du cinéma français. Elles sont aussi très nombreuses à avoir dénoncé le parti pris de ce magazine.

Sur Twitter, la réalisatrice Audrey Diwan, lauréate du Lion d’Or à Venise en 2021 pour son film L’Évènement a publié : « Si on vous gêne, n’hésitez pas à le dire. » La comédienne Alexandra Lamy a appuyé ses propos, en commentant le post : « Pas de femmes, pas de diversité. La grande classe ! ».

Dans les colonnes du HuffPost, Audrey Diwan a confié à propos de cette couverture : « C’est tout l’inverse de ce qu’on essaye de faire en ce moment ». Elle a expliqué :

« On est à un moment fragile de notre industrie. On ne cesse d’avoir à l’idée que retrouver le public, c’est se réinventer, changer de formes de narration, ouvrir les bras, renouveler les images. L’inclusion fait évidemment partie des idées qui nous animent en ce moment »

Audrey Diwan

Aïssa Maïga, Sandrine Kiberlain, Assa Sylla…

Sur Instagram, l’actrice Chloé Jouannet a mis en lumière le nombre important de femmes qui auraient pu figurer sur cette Une. À travers un photomontage, sur lequel elle a rassemblé des dizaines de portraits de femmes, elle a rendu un hommage aussi intelligent que nécessaire aux nombreuses professionnelles du cinéma dont le talent participe à repeupler des salles obscures désertées par une partie du public… et qui auraient largement mérité leur place en Une.

film français 4
© capture d’écran du compte Instagram de Chloé Jouannet

À lire aussi : Sous-représentations des réalisatrices, censure : Cannes, ça commence aujourd’hui, ça n’est pas que glamour

Crédit de l’image à la Une : © capture d’écran Twitter


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

6
Avatar de Mentalofresh
4 octobre 2022 à 17h10
Mentalofresh
Ca m'épate toujours quand on demande des comptes comme celui-ci à des acteurs. Ce n'est pas leur job. Ce ne sont pas eux qui décident de la une d'un magazine, entre autres. Leur demander de s'indigner c'est oublier les vrais décisionnaires derrière. Ceux qui ont le pouvoir de choisir et qui on fait ce choix. Cette photo à la une n'est pas un accident ou une coïncidence, c'est une décision faite par des gens, et ces gens ne sont pas les acteurs qui posent. Si demain on demande à un acteur de poser pour une photo qui va illustrer un article sur le cinéma français, pourquoi va-t-il refuser ? J'estime que ce n'est pas son rôle de se poser des questions. C'est aux personnes qui font les choix derrière de se poser des questions.
7
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Cinéma

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-24T101818.864
Culture

Ce livre que tout le monde a lu a droit à son adaptation en film avec Blake Lively

1
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-22T164945.311
Culture

Les meilleurs films et séries « doudous » selon nos lectrices (avec un titre qui rafle tout)

5
netflix-selection-films-feministes
Cinéma

Les 7 meilleurs films et séries féministes à voir sur Netflix

3
Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Cinéma

Cinéma : ce qui pourrait bientôt changer dans les tournages où il y a des enfants

image
Culture

Dominique Boutonnat : une affaire d’agression sexuelle glaçante ignorée par le gouvernement

2
capture d'écran youtube
Cinéma

« Noire n’est pas mon métier » : le jour où 16 actrices noires ont fait entendre leur voix au festival de Cannes

Source : Focus Features
Culture

Judi Dench vous conseille d’arrêter d’aller au cinéma et au théâtre « si vous avez besoin de trigger warning »

15
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-14T095549.571
Culture

Cannes 2024 : les 5 films repérés par la rédac qu’on a hâte de voir

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-13T115839.731
Culture

Pourquoi les Iphones permettent-ils de deviner qui est le tueur dans les films ?

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-10T171207.893
Culture

Cannes 2024 : le jour où la Palme d’or a été remise à trois personnes en même temps

La pop culture s'écrit au féminin