Live now
Live now
Masquer
elizabeth_borne_conseil_gynecologique_H
Actu en France

Consentement en gynécologie : le Comité consultatif national d’éthique saisi par Elisabeth Borne

La première ministre a saisi le Comité consultatif national d’éthique pour un éclairage autour de la notion de consentement lors d’examens gynécologiques.

La secrétaire d’État chargée du développement, de la francophonie et des partenariats internationaux, Chrysoula Zacharopoulou est accusée par deux femmes de viols. France info rapportait le 22 juin 2022 que les plaignantes auraient été victimes de « pénétrations pratiquées sans leur consentement lors d’un examen médical ». Le Monde vient d’ajouter le 6 juillet qu’une troisième plainte a été déposée contre Zacharopoulou pour des faits de « violences ».

Éclairer la notion de consentement en gynécologie

Lors d’un entretien avec le magazine Elle, publié en ligne le 4 juillet 2022, Elisabeth Borne a déclaré avoir saisi le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) pour un éclairage sur la notion de consentement lors des examens gynécologiques.

Sans se prononcer sur le cas précis de Zacharopoulou, la première ministre a expliqué qu’il faut « traiter le sujet » quand il y a « des femmes qui ressortent d’examens médicaux en ayant souffert et avec le sentiment de ne pas avoir été respectées ». Elle ajoute toutefois : « Mais j’entends aussi un certain nombre de médecins qui se sont exprimés pour dire qu’il fallait faire attention aux mots employés, notamment au terme de viol ». Selon Mme Borne, il est « très important, lorsqu’il y a des examens intrusifs, de prendre le temps de recueillir le consentement ».

« L’exemplarité » des politiques

Le 4 juillet, la première ministre a adressé un courrier à la CCNE pour avoir « une réflexion approfondie sur la notion de consentement dans le cadre précis des examens gynécologiques ». Les « recommandations » du Comité sont attendues à l’automne et « devront permettre de mieux guider les professionnels dans l’exercice de leur mission, tout en répondant aux attentes et au souci légitime des patientes quant au respect de leur volonté, de leur intégrité », a ajouté Elisabeth Borne.

Chrysoula Zacharopoulou- ordre des médecins-violences-sexuelles-femmes-viol
© Capture d’écran de la chaîne Youtube de l’Élysée

La première ministre a aussi profité de cet entretien pour préciser que l’affaire Zacharopoulou et Abad « sont deux choses différentes ». Accusé de viol et de tentative de viol, Damien Abad a été évincé du gouvernement, contrairement à Chrysoula Zacharopoulou.

Dans le cas de M. Abad, « il y a un devoir d’exemplarité », justifie Elisabeth Borne. « On n’attend pas simplement des hommes politiques ou des responsables qu’ils ne soient pas pénalement répréhensibles. On attend d’eux qu’ils soient exemplaires. » Malgré ses dires, la liste des membres du gouvernement accusés de viol ne cesse de se rallonger et compte notamment Gerald Darmanin, nommé ministre de l’Intérieur une nouvelle fois.

À lire aussi : Une ligne d’écoute par et pour des personnes adoptées, c’était nécessaire et voici pourquoi

Crédit de l’image à la Une : EU2017EE Estonian PresidencyCC BY 2.0, via Wikimedia Commons

Les Commentaires
16

Avatar de megann31
9 juillet 2022 à 00h01
megann31
Petite anecdote perso
Contenu caché du spoiler.

Les étapes et les effets ont été les mêmes qu'un viol. Alors quand on défend ce genre de médecins ça me met en colère. Ils savent très très bien qu'une oreille n'est pas égale à un vagin ou un anus, c'est pas de la pudeur mal placé, c'est une question de respect et d'effet, entrer dans un vagin non lubrifié ça déchire, ça fait mal. L'oreille beaucoup moins. Ce truc de "waw on est des professionnels de la santé pour nous les corps ne sont pas sexualisés" est une excuse bidon à toute leurs dérives et leur manque de respect envers les patientEs.
J'ai essayé de me faire suivre à l’hôpital pour ma grossesse malgré mon manque de confinace envers le corps médiacal (quand on a été à une soirée "kinésutra" à la fac et vu et entendu les étudiants en médecine lorsqu'ils "décompressent" notre regard change pas mal) , ils ont voulu que l'interne s'exerce sur mon vagin, j'ai dit non, ils m'ont rappelée que j'étais dans un hôpital universitaire (apparemment ça fait de nous des cobayes) j'ai écourté mon suivi là bas.
Récemment j'ai accompagné mon père aux urgences, il s'était coupé avec une feuille de mais (faites gaffe c'est très tranchant). Bah j'ai été choquée de la délicatesse et la pédagogie des médecins, ils lui ont tout expliqué et demandé son accord avant d'enfoncer l'aiguille pour recoudre. SA MAIN.
Main>vagin apparemment pour le personnel médical. Alors que non. Ce sont des organes sexuels qui justifient un traitement spécial.
20
Voir les 16 commentaires

Plus de contenus Actu en France

Actu en France
Aya Nakamura dans le clip de Bobo

Aya Nakamura et son partenaire placés en garde à vue pour violences réciproques sur conjoint

Aïda Djoupa

10 août 2022

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Actu en France
[Site web] Visuel horizontal Édito (34)

Hausse du smic, fin de l’état d’urgence sanitaire… tout ce qui change en France au 1er août 2022

Maya Boukella

01 août 2022

1
Actu en France
Lena Mahfouf sort une vidéo de mise au point avant ses vlogs d’août saison 6

Lena Situations dénonce le harcèlement qu’elle subit : « Je vous invite à aller vous faire foutre »

Anthony Vincent

01 août 2022

13
Actu en France
Des députés s’écharpent autour du costume-cravate à l’Assemblée nationale, pendant que les femmes peinent à y exister

Des députés s’écharpent autour du costume-cravate, et c’est plus rageant qu’amusant

Anthony Vincent

26 juil 2022

13
Actu en France
[Site web] Visuel horizontal Édito (28)

Mis en examen pour agression sexuelle, Dominique Boutonnat est maintenu à la présidence du CNC

Maya Boukella

21 juil 2022

Animaux
orque-seine

Orque dans la Seine : Sea Shepherd offre une récompense pour retrouver qui lui a tiré dessus

Manon Portanier

21 juil 2022

1
Pop culture
Post Instagram de Nabilla Vergara, photographiée en robe Versace par Luis Monteiro pour un post sponsorisé par l'eshop de luxe LuisaViaRoma, publié le 9 juin 2022.

Pourquoi le placement de produit ne rapporte-t-il plus assez aux influenceurs de téléréalité ?

Audrey Parmentier

20 juil 2022

4
Actu en France
[Site web] Visuel horizontal Édito (26)

En grève depuis 55 jours, des salariés de Louvre Hotels luttent pour leurs droits

Maya Boukella

20 juil 2022

Actu en France
Booba

Au nom d’une lutte contre le marketing d’influence, Booba harcèle Magali Berdah

Maya Boukella

20 juil 2022

1
Sport
La guadeloupéenne Ysaora Thibus devient championne du monde de fleuret

Touché ! La Guadeloupéenne Ysaora Thibus devient championne du monde d’escrime

Anthony Vincent

20 juil 2022

La société s'écrit au féminin