Live now
Live now
Masquer
colony-serie-tele
Culture

« Colony », intrigante nouvelle série passée inaperçue

De la science-fiction, un des créateurs et un des acteurs-stars de LOST… Colony avait tout pour bien démarrer, mais est passée inaperçue. Séance de rattrapage !

Et si on vous disait que l’un des co-créateurs de LOST et l’une des stars de la série font de nouveau équipe pour un show d’anticipation sur la chaîne de Suits ? Ça vous chauffe ? Vous voulez savoir quand ça sort ? Voilà qui tombe bien : c’est diffusé depuis maintenant plus de deux mois et une seconde saison a été validée. Bienvenue dans Colony !

Colony, ou la vie après « l’arrivée »

Créée par Carlton Cuse (de LOST, donc), Colony raconte la vie à Los Angeles un an après « l’arrivée ». Suite à cet évènement mystérieux (pour le spectateur, pas les personnages), un mur de plusieurs dizaines de mètres de haut a été érigé autour de la colonie de Los Angeles. Les habitant•es vivent sous le joug d’une nouvelle milice, avec la terreur d’être déporté•es dans « l’usine », dont personne ne revient jamais.

Un mur de plusieurs dizaines de mètres de haut a été érigé autour de la colonie de Los Angeles.

Will (Josh Holloway alias Sawyer de LOST) et Katie (Sarah Wayne Callies, ou Lori de The Walking Dead) forment un couple qui fait profil bas dans cet ordre nouveau. Mais quand Will essaie de passer le mur pour chercher son fils piégé dans la colonie voisine, il se retrouve pris dans un attentat de la résistance.

Capturé par la milice, il se voit face à un choix simple : partir pour un aller simple à l’usine, ou collaborer avec pour mission de débusquer la résistance. S’il collabore, alors on transfèrera son fils à Los Angeles et sa famille sera de nouveau unie.

À lire aussi : Le futur, c’est maintenant : la science-fiction qui existe vraiment

Attention petit spoiler de l’épisode 1 en approche, si vous ne voulez pas savoir sautez directement sous l’image !

Ce qu’il ignore c’est que sa femme Katie est l’une des figures de la résistance.

colony-josh-holloway

Colony, de la science-fiction qui ne s’embarrasse pas d’explications

Colony n’est pas une série sur le grand mystère, sur ce qui s’est passée durant « l’arrivée », et sur qui sont nos « hôtes ». Ces questions ne sont qu’une sous-intrigue face aux thèmes majeurs de l’histoire : ce que c’est que de vivre sous l’occupation, ce qui pousse les gens à se battre, à collaborer, jusqu’où on peut aller pour défendre sa liberté, sa famille…

À lire aussi : Micro SF/F, des histoires de science-fiction en 140 caractères

Colony n’est pas une série sur le grand mystère, sur ce qui s’est passée durant « l’arrivée », et sur qui sont nos « hôtes ».

Plus la série avance et moins les réponses sont claires. Les deux camps commettent des atrocités mais aussi des actes de bonté. On suit ces deux parents dans leurs tiraillements les plus profonds. D’ailleurs, et contrairement à ce que mon résumé laisse peut-être paraître, Katie est tout autant un personnage principal que Will !

Le temps de chaque épisode est partagé entre eux : ils finissent bien souvent par travailler sur les mêmes affaires au même moment, mais avec deux angles bien différents.

colony-pilot

La première saison ne dure que dix épisodes, et l’intrigue avance à un rythme soutenu. On est bien loin du Carlton Cuse de LOST ! Surtout, comme toute bonne œuvre de science-fiction, Colony utilise une métaphore d’anticipation pour parler de problématiques bien réelles. L’univers de la série est terrifiant, et les personnages suffisamment bien écrits pour que l’on se lasse prendre.

À lire aussi : Orphan Black – Les séries pas assez connues #3

Petite série passée jusqu’ici relativement inaperçue, je ne saurais trop vous conseiller Colony. Parce que c’est différent, juste, et que cela fait se poser d’intéressantes questions.


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

6
Avatar de LrCh29
2 mars 2016 à 17h03
LrCh29
J'aime bien cette série ce n'est pas la meilleure mais elle est quand même pas mal à regarder. Je pense pas qu'il y aura beaucoup de saison par contre.
0
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Culture

Source : Unsplash
Culture

Ces célébrités qui ont été bannies des applications de rencontre

Source : Eva Longoria/Instagram
Culture

« Desperate Housewives » bientôt de retour pour les 20 ans ? Eva Longoria fait une annonce

Bridgerton. (L to R) Luke Newton as Colin Bridgerton, Nicola Coughlan as Penelope Featherington in episode 302 of Bridgerton. Cr. Liam Daniel/Netflix © 2023
Séries

« Penelope n’est jamais réduite à son corps », pourquoi la saison 3 de Bridgerton fait du bien à la représentation féminine dans les romances 

3
Source : NBC
Séries

« Il me rend souvent visite » : Courtney Cox se confie sur Matthew Perry

netflix-selection-films-feministes
Cinéma

Les 7 meilleurs films et séries féministes à voir sur Netflix

3
Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Cinéma

Cinéma : ce qui pourrait bientôt changer dans les tournages où il y a des enfants

Source : Madmoizelle
Livres

Fête des mères : 5 livres féministes qui se dévorent d’une traite

Captive
Culture

Netflix : 5 mini-séries tirées de faits réels littéralement addictives à regarder ce week-end

Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

Source : Netflix
Culture

 Dans Bridgerton, Nicola Coughlan cloue le bec des grossophobes

La pop culture s'écrit au féminin