Live now
Live now
Masquer
Source : Creative Commons
Daronne

Clément Beaune favorable à une légalisation de la GPA « à l’avenir »

Dans un entretien accordé à L’Obs, le ministre délégué aux Transports s’est prononcé en faveur d’une légalisation « à l’avenir » de la gestation pour autrui (GPA). Pourtant, cette mesure ne figure même pas dans le programme d’Emmanuel Macron.

Une voix singulière au sein du gouvernement. Alors qu’Emmanuel Macron n’a jamais fait part de sa volonté de légiférer au sujet de la gestation pour autrui (GPA) dans son programme présidentiel, Clément Beaune a décidé de se démarquer de la ligne de conduite dictée par le chef de l’État. 

Dans un entretien accordé à L’Obs, le ministre délégué aux Transports, membre de l’aile gauche de la majorité, a fait part de sa volonté de légaliser « à l’avenir » sur la GPA. 

« Aujourd’hui, la donne est claire : la GPA ne figure pas dans le contrat présidentiel et législatif que nous avons passé avec les Français au printemps 2022. Cette mesure n’est pas au programme, le président l’a dit aux Français. Est-ce que, néanmoins, à l’avenir, il faudrait aller plus loin et légaliser la GPA ? Je le pense, oui », a déclaré Clément Beaune. 

Clément Beaune dans un entretien à L’Obs, le 30 août 2023.

Le ministre a toutefois précisé que « ce n’est pas pour maintenant ». Et d’ajouter : « Il y a d’un côté tellement d’enfants en souffrance et de familles dysfonctionnelles, et de l’autre, tellement de couples qui portent dans leur coeur un projet d’enfants. »

À lire aussi : Après des mesures visant les couples lesbiens, l’Italie s’en prend à la GPA

Légaliser la GPA pour permettre à tous les Français d’y avoir recours 

Pour Clément Beaune, légaliser la GPA permettrait aussi de rétablir l’équité parmi les couples qui y ont recours.

« Aujourd’hui, les Français peuvent en fait déjà avoir recours à la GPA. Mais pas tous les Français ! Seulement ceux qui ont les moyens de se rendre à l’étranger : au Canada, aux États-Unis… La sélection se fait par l’argent et les contacts. Avoir notre propre cadre et nos propres règles serait plus juste et plus protecteur. Cela ne se fera pas dans cette législature. Mais il faut aussi creuser des idées pour demain. »

Aujourd’hui, en Europe, 19 pays sur 28 interdisent encore la GPA. Neuf pays l’autorisent ou du moins la tolèrent (ni autorisée, ni interdite). C’est le cas du Royaume-Uni, de l’Irlande, de la Belgique, de la Roumanie, des Pays-Bas, de la Slovaquie, de la Pologne, de la Grèce et récemment du Portugal. L’Ukraine et la Russie autorisent aussi la GPA.


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

64
Avatar de Gringo
5 septembre 2023 à 13h09
Gringo
@Bloem C'est mon avis aussi, si on autorise la GPA les parents d'intention seraient obligés de faire une reconnaissance de parentalité anticipée dès le test positif. Impossible pour eux de se rétracter pour des motifs futiles. Et si vraiment ils ne veulent plus être parents, et ben ils font comme tout le monde, ils attendent la naissance puis ils contactent l'ASE, saisissent un juge et font tout le parcours pour être démis de leur autorité parentale si le juge l'accepte ou non. Et ça sera le juge qui décidera dans l'intérêt de l'enfant de où il va et de qui paye quoi.
Par contre en cas d'handicap qui peut mener à une IMG, si la mère porteuse est ok, si les parents sont ok, on peut leur laisser cette option (comme pour tous les autres parents). De toute façon c'est un conseil de médecin qui décide, toujours dans l'intérêt de l'enfant (par exemple la trisomie 18 où il n'y a que quelques semaines de vie possibles, ou s'il manque un cerveau). Par contre pour un orteil en moins, non. Là personne n'a le droit à une IMG, donc pas plus les parents d'intention que les autres couples.
3
Voir les 64 commentaires

Plus de contenus Daronne

Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

Source : Madmoizelle
Société

Congélation d’ovocytes : « On m’avait dit que ce serait un parcours du combattant, mais c’est bien pire »

4
Source : FatCamera de Getty Images Signature
Parentalité

Droit de visite des pères : voici le seul avis qui compte, celui des concernées

6
Source : Creative Commons
Daronne

Doliprane pour enfant : attention à certaines pipettes défectueuses, alerte l’ANSM

Source : Elnur
Daronne

Je me suis mariée en prison (et on a eu un bébé parloir)

17
Source :  pixelshot
Daronne

Les 3 livres pour enfants les plus problématiques, d’après nos lectrices

1
Source : thisnight de Getty Images Signature
Daronne

En 2024, le corps d’une femme enceinte est jugé indécent, comme le montre cette pub censurée de Time Square

3
apero-des-daronnes
Daronne

PMA, filiation et familles homoparentales : on en parle avec Fanchon Mayaudon-Courtel

Source : Pixelshot
Parentalité

Les 5 objets pratiques pour partir en vacances avec un bébé

11
Source : Kampus Production de Pexels
Chère Daronne

Help, mon mec est frustré par mon manque de libido !

15

Pour les meufs qui gèrent