Live now
Live now
Masquer
Source : Canva
Société

Avez-vous déjà rencontré un narcissique conversationnel ? Les 11 signes qui ne trompent pas

Parce qu’être coincé·e dans une conversation à sens-unique peut être extrêmement éprouvant, le site américain Well+Good livre les conseils de trois experts sur comment gérer les narcissiques conversationnels.

Qui ne s’est jamais retrouvé coincé face au monologue sans issue d’un interlocuteur peu soucieux de ses auditeurs ? Si tel est votre cas, vous avez peut-être croisé le chemin d’un narcissique conversationnel. Dans un récent article, le média américain Well+Good liste les signes qui permettent de les identifier, et surtout de s’en extirper pour préserver sa santé mentale.

Ces 11 signes qui indiquent que vous êtes face à un narcissique conversationnel

« Un narcissique conversationnel est excessivement égocentré et tournera continuellement la discussion vers lui-même afin de se valoriser ou de faire valoir ses opinions » détaille pour le média américain le psychothérapeute et professeur de neuroscience Brian Tierney. L’expert précise qu’il ne s’agit pas d’un trouble mental pouvant être diagnostiqué au même titre qu’un trouble de la personnalité narcissique par exemple, mais bien d’un schéma comportemental s’apparentant à un trait de personnalité.

Néanmoins, l’expert liste onze indicateurs permettant de reconnaître un narcissique conversationnel pour mieux s’en préserver :

  • Cette personne se désintéresse de la conversation quand vous partagez votre expérience
  • Elle se sent obligée de réorienter la conversation vers elle
  • Elle donne régulièrement des conseils non sollicités
  • Elle partage des diatribes interminables sur sa vie
  • Elle pose rarement des questions ni ne fait preuve d’une réelle curiosité à votre égard
  • Elle ne prend pas le temps de tisser des liens authentiques
  • En face, son auditeur se sent inerte et s’ennuie
  • Elle interrompt constamment les autres
  • Elle essaie souvent de « surpasser » les autres personnes
  • Elle ne respecte pas les limites de l’autre, en posant des questions indiscrètes
  • Elle éprouve des difficultés à comprendre le point de vue des autres

Comment répondre à un narcissique conversationnel

Parce qu’une conversation avec quelqu’un qui s’écoute parler peut s’avérer très éprouvante, voire frustrante, Well+Good a donc interrogé un panel de chercheurs et psychothérapeutes afin de dresser une liste de parades à mettre en place.

Rediriger la conversation vers soi

Dans ce genre de situation, il n’y a pas de mal à reprendre le contrôle de la situation en réorientant la conversation vers soi, avec une phrase du genre « eh bah, tu as eu un week-end mouvementé ! De mon côté, j’ai fait ci et ça… ». L’arroseur arrosé.

Ne pas avoir peur d’être direct·e

Autre option, quand vos efforts de redirection ne fonctionnent pas : dire clairement à votre interlocuteur que vous aimeriez bien en placer une. Au mieux, il en rigolera en concédant qu’il prend toute la place. Au pire la conversation s’arrêtera net. Mais est-ce vraiment si terrible ?

Utiliser la méthode du « Grey Rocking »

Cette technique consiste à ne pas engager et à rester quasiment stoïque / sans réaction. Fort est à parier que votre interlocuteur se lassera rapidement si vous ne lui donnez pas l’attention qu’il réclame, abonde Well+Good.

Anticiper

Quand on dispose de peu de temps, le mieux est de le faire savoir d’entrée de jeu pour cadrer efficacement la conversation et ne pas sombrer dans un tunnel sans issue, selon Well+Good.

Poser des limites

Voilà qui est utile, en particulier quand l’interlocuteur se livre à une tirade condescendante ou paternaliste. « Expliquez-leur que vous poursuivrez avec joie cette conversation du moment qu’ils se montrent respectueux », abonde Katherine Danley, travailleuse sociale en clinique agréée. « Et s’il n’y parviennent pas, coupez court à la conversation ».

Protégez-vous et sachez quand il est temps de s’en aller

« Si aucun changement positif ne se produit, ne vous blâmez pas, ne vous sentez pas responsable et ne vous investissez pas plus que vous ne le pouvez dans la relation. Vous avez le droit de vous éloigner » rappelle Well+Good. Cela ne dit en aucun cas que vous êtes une mauvaise personne, simplement que vous avez un instinct de survie, et que certains schémas, quand ils sont répétés, peuvent être particulièrement drainants.


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

2
Avatar de jorda
3 juin 2024 à 05h06
jorda
oooooh que oui, je connais ça, et c'est trèèèèèès épuisant.
Ce sont pas forcément des personnes méchantes, parfois certaines sont très serviables quand on est dans les ennuis, mais mon dieu, qu'est-ce que c'est épuisant de se sentir obligée de les écouter pendant des heures.... ça décourage vraiment de les voir....
alors oui, parfois cela peut être lié à des affections mentales, des traumas, etc.... et un besoin interminable de parler, parler, parler....
Mais quand ça tourne en disque rayé, c'est très fatigant....
Même si je sais bien que dans ces cas-là, les personnes concernées savent elles-même que c'est difficile de les écouter mais que c'est difficile aussi de lutter contre ce besoin permanent de parler, comme si ça faisait sortir un peu une blessure de leur corps....
Compliqué à gérer, parfois même pour la personne concernée (si c'est malgré elle).
4
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Société

Corvées // Source : Annie Spratt
Société

Dans ce pays d’Europe, les femmes font 3 heures de tâches ménagères quotidiennes de plus que les hommes

Source : Capture d'écran Youtube
Société

Bruno Barde, à la tête du festival de Deauville, accusé de violences sexuelles par 7 ex-collaboratrices

Pexels
Actualités France

Après la victoire du Rassemblement National, des militants d’extrême droite condamnés pour une agression homophobe

2
"@rawpixel"
Santé

Le « syndrome post-contraception », quand le corps change après l’arrêt de la pilule

1
metoopolitique
Société

Ces députés accusés de violences sexuelles qu’on ne veut plus voir à l’Assemblée

Source : Fizkes de Getty Images
Société

Avec la dissolution de l’Assemblée nationale, les commissions sur les familles monoparentales aux oubliettes ?

1
Les enfants confiés à l'ASE subissent toujours des violences sexuelles une fois placés // Source : Unsplash
Société

Avec la dissolution de l’Assemblée nationale, les commissions sur la protection de l’enfance passent à la trappe

1
gabby petito plainte utah
Société

C’est quoi le « syndrome de la femme blanche disparue » ? Ou quand le racisme imprègne les médias

Source : Symeonidis Dimitri / Getty Images
Politique

Plan Procu : le site de rencontre pour faciliter les procurations

29
Source : Canva
Société

La « slowmance », qu’est-ce que cette nouvelle tendance de dating chez les LGBTQIA+ ?

2

La société s'écrit au féminin