Live now
Live now
Masquer
always-comme-une-fille
Pop culture

La nouvelle pub Always #CommeUneFille, une campagne anti-stéréotypes

La dernière campagne de pub Always dénonce un stéréotype particulièrement vicieux, et nous interroge : quand est-ce que faire les choses « comme une fille » est devenu une insulte ?

Dans la nouvelle pub Always, on demande devant la caméra à des jeunes femmes, un garçon, un homme, de « courir comme une fille », de « lancer quelque chose comme une fille », de « se battre comme une fille ».

Puis, les mêmes questions sont posées à des petites filles. La différence est sidérante :

https://youtu.be/uRjXDixe15A

« Quand est-ce que « comme une fille » est devenu une insulte ? »

Cette pub Always met en évidence un stéréotype de genre largement répandu, selon lequel la féminité est synonyme de faiblesse, de fragilité.

De nombreuses filles connaissent une baisse importante de leur confiance en elles-mêmes à l’adolescence, et l’on s’en étonne alors que l’expression « to throw like a girl » ( lancer comme une fille) caricature une incapacité. De fait, quand on leur demande de « lancer comme une fille », les témoins interrogés devant la caméra font des imitations caricaturales et ridicules.

Faire les choses « comme une fille » est une expression péjorative, une insulte dans le langage courant.

Quand on dit vouloir enseigner l’égalité entre les filles et les garçons dès l’école primaire, quand on dit vouloir lutter contre les stéréotypes de genre, c’est justement contre ce genre de stéréotypes et leurs conséquences désastreuses sur l’estime des jeunes filles (et sur leur santé) que l’on entend lutter.

Bravo donc à Always qui fait passer un message positif — même avec une pub — et génère une réflexion autour de ces expressions passées dans le langage courant. Espérons qu’on finira par ne plus entendre « ça va, oh, fais pas ta gonzesse » ou « t’appelles ça lancer ? Tu lances comme une fille » !

Pour aller plus loin :

Les Commentaires
38

Avatar de Sophie L
2 août 2018 à 11h17
Sophie L
Campagne intéressante qui a le mérite de faire bouger les lignes à sa manière.
Dommage que la marque commercialise des produits gorgés de parfums synthétiques, de composés chlorés et de pesticides qui nuisent à l'intimité des femmes... et qui ne le mentionnent pas dans les composants.
0
Voir les 38 commentaires

Plus de contenus Pop culture

Série télé
series-francaises-top-meilleures-series-new-york-times

3 séries françaises figurent dans les préférées du New York Times, et on est fières !

Kalindi Ramphul

07 déc 2021

Parentalité
cactu

Ce jouet éducatif conseille de… prendre de la coke. Vous avez bien lu.

Camille Abbey

07 déc 2021

Cinéma
manque-diversite-cinema-francais-etude-collectif-50-50

D’après une étude, les films français sont majoritairement peuplés d’hommes blancs. Qui est surpris ?

Kalindi Ramphul

07 déc 2021

Jeux Vidéo
Google Pizza

Un Google Doodle, des pizzas, et voilà votre addiction du jour (bisous la procrastination)

Eva Levy

07 déc 2021

Parentalité
NotreSang 2

Cette pièce criante de vérité dénonce les violences gynécologiques et obstétricales

Camille Abbey

07 déc 2021

Amour
Zendaya et Tom Holland sur un plateau TV

Zendaya et Tom Holland parlent ouvertement de leur différence de taille (Tom Cruise could never)

Aïda Djoupa

06 déc 2021

Musique
Capture-décran-2021-12-06-à-16.33.53

Apprendre à coder dans un clip de Doja Cat, c’est possible avec Girls Who Code

Anthony Vincent

06 déc 2021

Série télé
Oussekine

Le drame de Malik Oussekine, battu à mort par deux policiers, devient une série

Eva Levy

06 déc 2021

Société
Kelly Osbourne

« Voilà ce à quoi je suis confrontée au quotidien » : Kelly Osbourne affiche un tabloïd pour grossophobie

Eva Levy

06 déc 2021

Série télé
dopesick-disney+-serie-critique

Magouilles pharmaceutiques, toxicomanie : Dopesick ou l’enfer d’une Amérique en pleine crise des opioïdes

Kalindi Ramphul

06 déc 2021

La société s'écrit au féminin