Live now
Live now
Masquer
Source : Unsplash / Brooke Cagle
Règlement de comptes

Agathe, 2 100 € par mois : « Mon mari est mieux payé que moi pour un poste équivalent dans la même entreprise »

Combien coûte aujourd’hui le handicap dans le budget des personnes qui le vivent ? Comment concilier épargne et achat occasionnel de beaux cadeaux ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous nous attaquons dans Règlement de comptes !

Parler d’argent, en France, c’est encore tabou. Pourtant, c’est un sujet passionnant… et féministe, par certains aspects ! Dans Règlement de comptes, des personnes en tout genre épluchent leur budget, nous parlent de leur organisation financière en couple ou en solo, et de leur rapport à l’argent. Aujourd’hui, c’est Agathe* qui a accepté de décortiquer ses comptes pour nous.

  • Âge : 36 ans
  • Profession : chargée de missions
  • Salaire net avant prélèvement à la source : 2 350 €
  • Salaire net après prélèvement à la source :  2 100 €
  • Personnes (ou animaux) sous le même toit : son mari, un chien, un chat
  • Lieu de vie : une maison dans la Drôme (26) 

Les revenus d’Agathe

Agathe est chargée de mission chez EDF, en CDI. Elle vit avec son mari dans une maison de 130 m² dans une petite ville de campagne, dans la Drôme. Son mari et elle sont propriétaires depuis 10 ans, après avoir contracté un prêt immobilier sur 19 ans. Elle est handicapée et se déplace en fauteuil roulant.

Après prélèvement à la source, Agathe touche un salaire mensuel net de 2 100 €. À cela s’ajoute une prime de 13e mois, d’un montant de 2 200 €, et qui lui est versée en trois fois : en juin, novembre et décembre.

Son mari, de son côté, gagne chaque mois 2 650 € avant prélèvement à la source. 

« Il est mieux payé que moi pour un poste équivalent dans la même entreprise ! »

RDC_AGATHE_SALAIRE

Le rapport à l’argent d’Agathe et son organisation financière

Agathe s’estime « mal payée pour une femme exerçant dans un secteur très majoritairement masculin ». Cependant, au regard de son salaire et de ses dépenses, elle estime vivre « très correctement » car elle peut à la fois subvenir à ses besoins et épargner chaque mois. 

« Jamais à découvert », Agathe estime que ses parents lui ont transmis « le respect du travail et l’apprentissage de la gestion d’un budget »

« Mes parents sont issus de la classe moyenne. Ils travaillaient tous les deux pour élever deux enfants. Nous n’avons manqué de rien, nous sommes toujours partis en vacances en France et ils nous ont payé nos études. »

Du fait de son handicap, Agathe constate qu’elle limite malgré elle son budget loisirs et vacances car « très peu de choses dans ce monde sont accessibles ! »

« Donc j’épargne, mais je me demande pourquoi, car nous n’avons pas forcément de désir d’enfant. Donc si c’est pour tout laisser à l’État après ma mort, c’est bof ! » 

Elle l’avoue elle-même : elle n’est pas très dépensière.

« Je réfléchis toujours à dix fois avant d’acheter quelque chose, même un livre à 10 €. Je suis très économe. Mon mari n’est pas un acheteur compulsif mais se pose beaucoup moins de questions que moi. »

Côté organisation financière, Agathe et son mari possèdent chacun un compte personnel où sont versés leurs salaires respectifs. Ils ont aussi un compte joint où ils virent chacun mensuellement une somme pour couvrir les prélèvements sur ce compte : leur prêt immobilier, les assurances, la pension du cheval, les impôts… 

Les autres dépenses sont réparties au sein du couple : Agathe se charge des courses alimentaires, tandis que son conjoint « finance beaucoup de frais comme les sorties au restaurant, l’outillage pour la maison, l’abonnement internet… » Tous les autres achats pour équiper la maison (les travaux, l’électroménager…) sont payés à hauteur de 50 % chacun. 

Les dépenses d’Agathe

Comme beaucoup d’entre nous, la principale dépense d’Agathe chaque mois concerne son logement. Avec son mari, ils remboursent chaque mois leur prêt immobilier à hauteur de 814 €. La jeune femme estime à 63 € ses factures d’énergie et d’eau.

« Je ne paye que 10 € d’EDF par mois. Il s’agit d’un avantage en nature lié à mon employeur, imposable à hauteur de 1 900 € par an. 

Nous payons environ 50 € par mois de consommation et retraitement de l’eau, et 250 € de bois par an pour mon chauffage d’appoint. »

Parmi ses autres frais fixes mensuels, Agathe liste 90 € pour les assurances (35 € habitation, 30 € voiture, 25 € moto), 62 € pour 2 lignes téléphoniques et d’une box internet, 73 € de taxe foncière et 52 € de taxe d’habitation.

Pour se déplacer à moto, elle dépense chaque mois environ 25 € d’essence

« Je ne dépense rien pour ma voiture électrique, que je charge à domicile. »

Ses trois animaux de compagnie (un chien, un chat, un cheval) lui coûtent quant à eux approximativement 160 € par mois

« J’ai un cheval depuis 22 ans, qui est en pension à côté de chez moi. Cela me coûte 105 € par mois.

Il n’est plus monté car il a 27 ans, et aussi car mon accident il y a 12 ans ne me permet plus de le monter. »

RDC_AGATHE_DÉPENSES

« Le remplacement de mon fauteuil roulant est un vrai budget »

Concernant son budget alimentaire, Agathe l’estime à approximativement 280 € par mois

« Je fais souvent mes courses au Leclerc Drive, car il y a moins de tentations. J’achète les fruits et les légumes chez mon primeur local, car les produits sont de très bonne qualité et à prix raisonnable. »

Les dépenses dites « féminines » pèsent peu sur son budget : environ 10 € par mois pour s’acheter de la crème, du maquillage, du parfum. 

« J’ai été abonnée à des box beauté, j’ai un bon stock d’avance de produits ! J’ai aussi investi il y a deux ans dans des culottes menstruelles, ainsi que dans un bon épilateur. »

Elle n’a pas de budget contraception. 

Tous les 4 ans, Agathe doit changer son fauteuil roulant, dont le prix avoisine les 4 000 €

« C’est un vrai budget, mais ma mutuelle est plutôt costaude donc je n’ai que quelque centaines d’euros à ajouter de ma poche. Récemment, j’ai investi dans un moteur amovible qui m’a coûté 6 500 € euros, dont 2 000 de prise en charge. »

Les loisirs d’Agathe

Le budget loisirs d’Agathe comprend un abonnement de 10 € à une plateforme de streaming musical, 10 € de jeux vidéo et environ 60 € pour aller au restaurant ou au fast-food. 

« On aime aller au resto, acheter du bon vin pour l’apéro, à 10 € maximum la bouteille. Chaque mois, on se fait un restaurant à minimum 50 €. On va aussi quelques fois au cinéma. Nos autres loisirs sont gratuits, comme promener notre chien ou aller dans les musées. Nous sommes assez casaniers grâce et à cause de mon handicap. »

Si Agathe et son mari dépensent peu pour leurs vacances – « Nous partons toujours en France, dans nos familles » -, la jeune femme reconnaît aimer les beaux bijoux et se faire plaisir pour les grandes occasions, comme les anniversaires. 

« L’an dernier, j’ai acheté une montre à 2 700 €. Je puise dans mon épargne pour ces gros plaisirs ! Même si je n’achète pas encore une montre par an, j’aimerais bien réduire ce poste, car je n’ai que 10 doigts et 2 oreilles, donc inutile d’avoir 120 paires de boucles ! »

L’épargne et les projets d’avenir d’Agathe

Agathe évalue son épargne mensuelle à 700 €, qu’elle place sur un Plan d’Épargne de Groupe (PEG) et sur une assurance vie.

« Et quand j’ai envie de m’acheter une belle chose, je ne me gêne pas. Je ne gaspille pas, mais je ne suis pas radine pour autant. » 

À long terme, Agathe et son mari aimeraient agrandir leur maison. 

« J’aimerais aussi investir dans un bien locatif, mais mon mari n’est pas motivé par peur de tomber sur un mauvais payeur. »

Elle va aussi devoir prochainement changer son fauteuil roulant

« Et je continue d’épargner, car les temps à venir sont durs pour ma génération. »

Merci à Agathe* d’avoir épluché son budget pour nous ! 

* Le prénom a été modifié.

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

2
Avatar de Fafaritas
13 avril 2023 à 11h04
Fafaritas
Je trouve dommage de titrer l'article sur l'inégalité salariale pour au finale n'avoir qu'une ligne sur ce sujet dans l'article.
Surtout que chez EDF le salaire d'entrée est basé sur le diplôme (et un peu l'expérience) et que les augmentations sont données un peu chacun son tour. Vu l'écart de salaire je pense que ce n'est pas les augmentations qui ont donné cet écart de salaire donc on a pas toutes les infos pour l'expliquer.
Donner un titre en relation avec le coût qu'entraîne un handicap, sujet bien plus central de l'article, aurait été bien plus pertinent.
19
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Règlement de comptes

RDC_Paloma_Une_V
Règlement de comptes

Paloma, 4 930 € à deux : « J’ai tendance à dépenser pour me remonter le moral » 

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
RDC_Laura_Une_V
Règlement de comptes

Laura, 4 911 € à deux : « J’ai épargné 9 000 € en 8 mois grâce au système des enveloppes »

17
Source : RossHelen / Canva
Règlement de comptes

Ava, médecin généraliste à 4 316 € par mois : « Mon point fort, c’est le minimalisme »

2
Source : Jacob Lund / Canva
Règlement de comptes

Virginie gagne 2 389 € par mois : « J’ai pu acheter mon appartement en partie grâce à des donations de mes parents »

Source : gonghuimin468 / pixabay
Règlement de comptes

Augustine et son mari, 5 400 € par mois : « Je trouve que je surconsomme beaucoup trop de vêtements »

6
Source : Kampus Production / Pexels
Règlement de comptes

Manon, 1874 € par mois : « Depuis que je suis séparée, je profite beaucoup plus de mon argent »

4
Source :  franckreporter de Getty Images Signature
Règlement de comptes

Lili, mère solo, 2 017€ mensuels : « On fait des sacrifices tous les jours »

34
Source : Brooke Cagle / Unsplash
Argent

Marianne, militaire à 2 329 € par mois : « Devenir propriétaire n’est pas dans mes projets »

6
Source : Canva
Règlement de comptes

Katia, entre 560 et 1 680 € par mois : « Je paie pratiquement tout car mon copain n’a pas de revenu régulier »

4
Source : FatCamera / Getty Images Signature
Règlement de comptes

June, enseignante à 2 287 € mensuels : « Si je gère bien, je peux économiser 500 € par mois »

La vie s'écrit au féminin