5 faux amis du skincare qui font plus de mal que de bien à votre peau


Le problème avec la beauté, c’est qu’on voit un peu de tout sur Internet. Alors forcément, on se met à tester ce qu'on voit passer dans l’espoir que ça vienne régler nos problèmes de peau. Voilà le palmarès des faux amis du skincare.

5 faux amis du skincare qui font plus de mal que de bien à votre peau@Unsplash - Amanda Souza

Qu’est-ce qu’on n’est pas capable de faire (et de croire) quand notre peau va mal quand même ?! Que ce soit utiliser du bicarbonate de soude pour réguler l’acné ou se passer l’aspirateur à points noirs sur le nez pour le rendre aussi lisse que la peau d’un dauphin… On a tout essayé. Eeeeeet il se trouve qu’il y a quand même quelques trucs qu’on regrette avec le temps et le recul. Vous aussi ? Scrollez pour voir si notre palmarès est fidèle au vôtre.

1) Utiliser des patchs pour retirer les points noirs 

Moins célèbres qu’ils ne l’ont été dans les années 1990-2000, les patchs à points noirs restent quand même à mentionner dans cet article. Déjà parce qu’on y a cru, fort. Mais aussi parce qu’ils ont été aussi critiqués qu’adorés. Si en réalité ils ne sont pas mauvais en soi quand on les utilise de façon ponctuelle, ils sont les ennemis jurés des peaux sensibles et réactives. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce qu’en retirant ce petit strap adhésif, on vient aussi arracher une partie de la barrière hydrolipidique de la peau et par conséquent… l’irriter et la fragiliser. En plus, des façons bien moins agressives de vous débarrasser de vos points noirs existent, comme l’utilisation d’exfoliants. Alors, autant partir là-dessus.

2) Les masques peel-off 

Si vous trainez ne serait-ce que quelques minutes par jour sur les réseaux sociaux, vous avez forcément déjà dû voir passer ce masque noir et épais que les gens essaient tant bien que mal de retirer douloureusement. Ce masque peel-off censé lutter contre les points noirs est en fait bien trop agressif pour la peau ! Un danger tel que la Fédération des Entreprises de la Beauté a tiré la sonnette d’alarme sur trois produits de beauté vendus en France : le « Black Mask » de la marque One1x, le « Suction Black Mask » de Cidbest, et le « Purifying Peel-off Mask » de Buoceans. Tous étant non conformes aux réglementations européennes. Elle a d’ailleurs déclaré sur son site internet :

« Cela peut avoir de graves conséquences sur la santé des consommateurs, entraînant des allergies, des irritations ou encore des brûlures.»

Même si, depuis, d’autres marques plus réglementées se sont chargées de créer leur propre version (moins dangereuse) de ce masque noir, son utilisation reste tout de même déconseillée, car en se décollant de la peau, il vient altérer la barrière cutanée et irriter l’épiderme. Le professeur Bagot, interviewé dans Le Figaro Santé conseille des traitements plus doux effectués par des professionnels : « Il est préférable de faire un traitement contre l’acné ou un nettoyage de peau chez le dermatologue.» Comme ça, au moins, c’est clair !

3) Les gommages en grains

L’exfoliation fait partie des gestes anti-âge qui ont toute leur importance dans une routine beauté. Il existe deux types de produits sur le marché : les exfoliants chimiques ou mécaniques. Les gommages en grains font partie de cette deuxième catégorie. Ces derniers offrent certes un résultat immédiat, mais en réalité, ils peuvent abîmer la barrière hydrolipique de l’épiderme en la rendant plus sensible aux agressions extérieures. Le problème, c’est qu’en essayant de décoller efficacement les cellules mortes de notre épiderme, la majorité d’entre nous frotte trop fort. Du coup, les grains viennent rayer la peau et l’irriter. Pour éviter ça, mieux vaut se reporter sur les exfoliants chimiques qui malgré leur nom sont généralement plus doux et font le job à la perfection.

4) Le dermarolling 

Le derma rolling est une technique qui permet de booster le renouvellement cellulaire en utilisant un petit rouleau doté de micro-aiguilles qui créent de petites perforations de l’épiderme. Si esthétiquement, cet outil fait peur, ses résultats, lorsqu’ils sont encadrés par un professionnel de la peau sont plutôt bluffants pour améliorer la qualité de la peau et lutter contre les effets délétères du temps. Malgré tout, le Docteur Anjali Mahto, dermatologue consultant et porte-parole de la British Skin Foundation a préféré avertir les lecteurs du Daily Mail contre les incidents qui peuvent subvenir lorsque cet outil est mal utilisé :

« Ce traitement doit être effectué par un professionnel dans un environnement propre et stérile. Ces appareils domestiques, en particulier ceux qui pénètrent dans la peau jusqu’à 2,5 mm de profondeur, peuvent entraîner des infections et des lésions cutanées. Ils doivent donc être évités. De plus, vous ne pouvez pas être sûr de la qualité ou de la propreté d’un appareil acheté sur Internet. »

Selon elle, les utilisatrices de ce roll-on peuvent risquer « Des infections cutanées et des cicatrices à vie ».

Ce sera donc un grand non pour nous…

5) L’aspirateur à points noirs 

Dernière fausse bonne idée : l’utilisation de l’aspirateur à points noirs. Ce dernier est certes très ludique (c’est plutôt cool d’admirer toutes les atrocités qu’on a pu retirer de nos pores), mais en réalité, il peut créer des inflammations localisées lorsqu’il est mal ou trop utilisé. Une mise en garde émise par le médecin-esthétique Valeria Romano dans Marie Claire :

« Si l’on n’adapte pas correctement le degré d’aspiration au type de peau, on risque de provoquer des inflammations locales. Une inflammation aigüe provoquera rougeurs et taches (notamment sur les peaux mates ou foncées). Pire, à force de l’utiliser trop longtemps et souvent, on déclenchera une inflammation chronique avec dilatation des pores permanente à la clé. Tout l’effet inverse de ce que l’on veut en fait. »

Un constat validé par le Youtubeur James Welsh qui a posté une vidéo (à ne pas regarder en mangeant) recueillant plus de 584 .892 vues. Regardez plutôt…

En conclusion, lorsqu’il est question de bien-être de la peau, mieux vaut miser sur des traitements doux, non abrasifs qui offrent certes des résultats plus longs à arriver, mais au moins ceux-ci peuvent être utilisés durablement sans risque.

À lire aussi : Real talk : est-ce que boire beaucoup d’eau a vraiment un impact sur la peau ?

 

Barbara Olivieri

Barbara Olivieri


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!