Quel type d’exfoliation pour quel type de peau ?


Du traditionnel gommage à grains au micro-peeling aux acides de fruits, on vous guide pour vous permettre de trouver l'exfoliation la plus adaptée à votre peau.

Quel type d’exfoliation pour quel type de peau ?

Elle est loin, l’époque où les seuls gommages existants sur le marché étaient ceux à base de noyaux d’abricot à gros grains abrasifs qui nous arrachaient la face.

Aujourd’hui, les modes d’exfoliations sont aussi nombreux que les interventions inappropriées de Nicolas Bedos au sujet du coronavirus, et à moins d’être vraiment passionné de cosmétique, on peut avoir du mal à s’y retrouver.

Voici donc quelques conseils pour choisir l’exfoliation la plus adaptée à votre type de peau, à ajuster selon vos habitudes bien sûr : n’oubliez jamais que personne ne connaît votre peau mieux que vous !

Quelle exfoliation pour une peau grasse ?

La peau grasse, ou hyperséborrhée, est loin d’être grave mais elle peut avoir l’inconvénient de générer des petits boutons si la peau n’est pas bien exfoliée.

En fait, le sébum produit en très grosse quantité a du mal à s’évacuer par les pores de la peau qui finissent par être obstrués à cause de l’accumulation de sébum et de cellules mortes, ce qui crée des imperfections comme les comédons ou les microkystes.

L’exfoliation doit donc être régulière afin d’éviter cette accumulation, et donc ces imperfections. L’idéal, c’est de combiner gommage mécanique (c’est-à-dire à grains) et exfoliation chimique.

Le premier peut être effectué une fois par semaine, par petits massages circulaires (on y va dou-ce-ment). Choisissez autant que possible un gommage à grains très fins qui sera moins abrasif pour la peau.

Ensuite, toutes les deux ou trois semaines, vous pouvez appliquer un produit à base d’acide glycolique ou d’acide lactique (aussi appelés AHA) pour renouveler la surface de la peau, et d’acide salicylique (BHA) pour désincruster les pores et atténuer les comédons.

À lire aussi : Consultation Beauté : les AHA-BHA

Je vous conseille par exemple le masque de The Ordinary à 30% d’AHA et 2% de BHA qui est plutôt radical (et malheureusement souvent victime de son succès). Comme il est très fortement concentré, il vaut mieux espacer les utilisations pour ne pas irriter la peau.

Vous pouvez d’ailleurs en trouver d’autres qui contiennent eux aussi des AHA mais qui sont légèrement plus doux tout en restant efficaces.

Quelle exfoliation pour une peau acnéique ?

À la différence de la peau grasse sans acné, la peau à tendance acnéique comporte de petites inflammations qui la fragilisent. Utiliser un gommage à grains, en plus d’être douloureux sur les boutons, peut risquer d’aggraver ces inflammations qui cicatriseront avec plus de difficulté.

C’est pourquoi je vous conseille de vous en tenir éloignée si c’est votre cas, et de leur préférer des exfoliants chimiques à base d’AHA et de BHA qui élimineront les peaux mortes et l’excès de sébum sans agresser la peau. D’ailleurs, ces acides sont très efficaces contre les cicatrices d’acné !

Pour une action quotidienne, vous pouvez par exemple choisir une crème ou un sérum qui en contient, ou encore utiliser une lotion aux AHA et BHA tous les soirs avant votre routine habituelle (à ne pas passer sur les yeux, attention !).

En revanche, si votre acné est nodulaire et pas microkystique (c’est-à-dire que les boutons sont en profondeur et très enflammés), mieux vaut consulter un dermatologue avant d’utiliser ces exfoliants dits « chimiques ».

Quelle exfoliation pour une peau mixte et/ou terne ?

Ce qui caractérise une peau mixte, c’est qu’elle n’est ni vraiment grasse, ni vraiment sèche. Souvent, le centre du visage (front, nez, menton) produit beaucoup de sébum, alors que l’extérieur des joues est plutôt sec.

L’idée est donc d’exfolier afin d’éviter les problèmes liés à la peau grasse mentionnés ci-dessus, à savoir l’obstruction des pores et l’apparition d’imperfections, sans pour autant l’agresser, ce qui ne ferait qu’empirer sa sécheresse.

La solution que j’ai trouvé à ça (et je parle en connaissance de cause ayant moi-même la peau mixte), c’est d’utiliser ces fameux acides AHA et BHA, mais en cure d’une semaine par mois environ.

Tous les soirs pendant une semaine, il suffit de passer un coton imbibé d’une lotion à base d’acide glycolique sur tout le visage. Cela permet d’éliminer les cellules mortes qui peuvent être dues à la sécheresse, de réguler le sébum et de renouveler la peau.

Ensuite on la laisse tranquille pendant le reste du mois ! C’est une technique qui est aussi très efficace pour les personnes ayant la peau terne (coucou les fumeurs et fumeuses) car elle lisse le grain de peau et redonne de l’éclat.

La reine pour ça, c’est celle de REN (reine, REN, vous l’avez ?) dont le prix assez élevé se justifie néanmoins par une efficacité redoutable. J’ai aussi longtemps utilisé celle de Pixi que j’apprécie beaucoup.

Quelle exfoliation pour une peau sèche et/ou sensible ?

L’enjeu de l’exfoliation d’une peau sèche et sensible, c’est de parvenir à trouver un produit qui permette d’éviter l’accumulation de cellules mortes à sa surface sans qu’il ne soit trop agressif, ce qui provoquerait de l’irritation.

Exit donc les gommages à grains quels qu’ils soient, ainsi que tout ce qui implique de la friction de manière générale.

L’exfoliation chimique est une fois encore la plus adaptée, mais attention : un produit trop concentré en acide glycolique ou en acide salicylique pourrait là aussi provoquer des réactions (rougeurs, picotements).

C’est pourquoi je préconise davantage les cosmétiques à base d’acides de fruits plus doux (pomme, citron, papaye…), notamment sous forme de masque à effectuer une fois par semaine ou toutes les deux semaines.

Je pense par exemple à l’incontournable Pschitt Magique de Garancia, une mousse à laisser poser 30 secondes sur le visage qui exfolie tout en douceur.

On peut également se tourner vers une lotion à utiliser deux ou trois fois par semaine, en fonction de la sensibilité de la peau. Cette dernière peut d’ailleurs s’appliquer en apposant les mains directement sur le visage pour éviter la friction du coton.

Vous l’aurez compris, les traditionnels gommages à grains, s’ils sont les plus connus du grand public, sont malheureusement ceux qui sont le moins adaptés à des types de peau variés !

À lire aussi : Quatre nuances de brun DIY à adopter chez soi pendant le confinement

Lucie Niekrasz

Lucie Niekrasz

Lucie est la rédactrice beauté de madmoiZelle (quand elle n'est pas trop occupée à chanter des chansons des années 2000 ou à manger des crêpes).

Tous ses articles

Commentaires

Nastasja

Merci pour ta réponse @MissWeird ! j'ai encore plus hâte de le recevoir et de le découvrir :caprice:
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!