3 séries-documentaires complètement WTF à mater sur Netflix


Kalindi se passionne pour les séries-documentaires. Récemment, elle en a regardé 3 qui sont disponibles sur Netflix, et dont les histoires semblent presque trop incroyables pour être vraies...

3 séries-documentaires complètement WTF à mater sur Netflix

Netflix n’héberge pas que des séries pour ados, même si celles-ci participent à faire les beaux jours de la plateforme.

Elle propose un panel très large et éclectique de contenus, dans lequel je pioche toujours avec plaisir, même après des années d’abonnement.

Parmi les milliers de contenus, il y en a qui détonnent VRAIMENT, au point de créer l’évènement et de devenir des phénomènes.

Voilà d’ailleurs 3 séries-documentaires complètement abracadabrantesques qui devraient te faire passer quelques heures de confinement dans la surprise la plus totale.

Three wives, one Husband, sur Netflix

J’ai fait la découverte de cette série il y a seulement quelques jours, et j’ai bingé les 4 épisodes dans la nuit, tant les histoires qu’elle dépeint sont à des kilomètres de mon mode de vie.

Three Wives, one Husband s’intéresse à une communauté de mormons fondamentalistes qui vivent dans l’Utah, à Rockland Ranch, un endroit désertique et rocailleux sublime où les maisons bleues et vertes tranchent avec l’ocre des falaises.

Ces mormons sont une centaine et travaillent soit sur place, soit en ville. Ils ont des jobs « normaux », des smartphones, un accès normal aux informations.

A priori, leur mode de vie ne diffère pas tant que ça du nôtre.

Sauf que ces mormons sont… polygames. 

Certains des hommes de la communauté ont 3 ou 4 femmes, et se doivent de partager leurs temps de manière équitable entre leurs épouses.

Celles-ci enfantent autant qu’elles peuvent puisque telle est, d’après elles, la mission que leur a confié Dieu.

[optin-monster-shortcode id= »lhakywoglmenrtsgvem1″]

Seuls les hommes ont le droit d’être polygames (JPP) et peuvent prendre autant d’épouses qu’ils le désirent si tant est que leurs premières femmes sont un minimum ok avec l’idée.

Le vrai point fort de la série-documentaire, c’est qu’elle ne juge jamais les individus dont elle capture un an d’existence. 

Tout est relaté avec humanité pour que l’opportunité soit donnée aux spectateurs de comprendre les choix de vie de cette communauté.

Si le début est assez amusant, « l’intrigue » verse rapidement dans la tristesse. Car si certaines femmes s’accommodent très bien de la situation, d’autres vivent plutôt mal de partager leur mari.

La caméra s’attarde alors longuement sur les visages des femmes et enregistre leurs témoignages émouvants et sincères.

Je te conseille vraiment cette série-documentaire, qui lève le voile sur des pratiques religieuses méconnues, pourtant appliquées par plusieurs milliers de personnes aux Etats-Unis.

Wild Wild Country, sur Netflix

1981, États-Unis.

Bhagwan Rajneesh, un gourou indien en vogue dans son pays dès le début des années 60 s’installe dans l’Oregon, dans le but de devenir une légende et de créer une ville idyllique.

C’est sa secrétaire, Ma Anand Sheela, qui lui conseille ce lieu, pensant qu’il pourrait y prospérer.

Il débarque donc avec ses doctrines New Age, son turban et sa longue barbe dans un ranch de 80 000 hectares avec les Sannyasins, ses disciples (qui sont TRÈS nombreux). 

Ensemble, ils fondent la cité de Rajneeshpuram, une ville supposément auto-suffisante dans laquelle ils font tout eux-mêmes (principe même de l’auto-suffisance).

Et pour cause, le gourou prônait les amours libres et plurielles. Il était pour « la célébration de la vie » et contre le « renoncement au monde ».

Souvent, ses adeptes niquaient en pleine nature, en faisant le plus de bruit possible. Mais bien sûr ce n’est pas tout… car il s’agit tout de même d’une secte, qui a des préceptes… de secte.

Les chrétiens du comté ne se sont alors plus fixés qu’un but : faire déguerpir cette « bande de hippies ». 

Plusieurs actes terroristes ont donc été perpétrés contre le lieu de vie de Rajneesh et de ses partisans. Ainsi que plein d’autres méfaits. Mais la secte n’était pas en reste, et c’est le moins qu’on puisse dire…

Certains partisans ont empoisonné à la salmonelle des habitants de la ville The Dalles. Empoisonnement au terme duquel quelques 750 personnes ont été intoxiquées. Cet acte est plus connu sous le nom de « attaque bioterroriste de The Dalles ». 

Bref, je ne t’en dis pas plus, je te laisse découvrir le reste de ce récit absolument abracadabrantesque sur Netflix.

Tiger King, sur Netflix

C’est LA série-documentaire qui affole le monde en ce moment.

Et pour cause, elle rassemble tous les éléments d’un film zinzin : des tigres, de la drogue, de la violence, et des tentatives de meurtres.

Sauf qu’ici, tout est véridique, ce qui rend le contenu encore plus flippant et addictif.

Créée par Eric Goode et Rebecca Chaiklin, cette série-documentaire fait un focus sur la guerre qui oppose Exotic Joe, le propriétaire d’un parc zoologique de l’Oklahoma à Carole Baskin, défenseuse des animaux qui a essayé de lui faire fermer son parc. 

Exotic Joe aurait ainsi tenté de l’assassiner.

Je ne suis pourtant qu’au début de la série-documentaire, mais elle vaut déjà le détour, tant elle semble sortie tout droit de l’imagination d’une personne sous LSD.

Bref, je te conseille de jeter un œil curieux à cet étrange contenu Netflix.

Alors, douce lectrice, tu regardes quoi ce soir ?

Kalindi Ramphul

Kalindi Ramphul


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!