Les vidéos les plus golri des années 2000

Jean-Monique vous a fait un best-of des vidéos de l'an 2000, parce qu'elle vit dans le passé. Comme les vieux à la maison de retraite qui parlent encore de la guerre.

Les vidéos les plus golri des années 2000

Cet article est dédié aux jeunes de l’an 2000 et aussi aux jeunes NÉS en l’an 2000. Ouais les 2000, vous nous prenez de haut parce qu’on a que 5 abonnés sur Périscope, eh bien sachez que vous n’étiez que des fœtus avec les genoux tout mous quand on était déjà bien présent•es sur l’Internet pour délirer comme des connards sur les vidéos de Kad et Olivier, jusqu’à nous en pisser dessus.

Un peu comme ce mec de ma classe en CM2 qui avait mouillé son slibard pendant le concours de conjugaison parce qu’il voulait pas s’arrêter d’écrire pour aller aux toilettes par crainte de perdre.

John Fashion London

John Fashion London, candidat pour intégrer l’aventure Nice People, avait voté non au référendum Brexit, mais askip il regrette déjà.

Francis Caïbrel

On connaissait Francis Cabrel, le romantique vignoble d’Astaffort engagé dans la lutte contre la maltraitance des animaux. Dans les années 2000, on a découvert Francis Caïbrel, le badboy dealos le plus riche de toute la téci.

À lire aussi : Les « bad boys » fictionnels préférés de la rédac (+ concours !)

Rachid Mayonnaise

« Elle s’habille, elle se déshabille comme une abeille » : Rachid Mayonnaise est un inoubliable de Nouvelle Star qui n’a pas eu son billet pour Baltard mais qui, avec son propre tube Je la désire, a plus marqué mon esprit que Steeve Estatof, le gagnant de la saison 2.

À lire aussi : J’ai testé pour vous… le casting de la Nouvelle Star

Ça va se savoir

« La photo ce n’est pas le seul… point commun ! Entre Cécilia et Anna, des points communs, elles en ont. Des points noirs aussi. »

Ouais parce qu’en fait Anna essaye de piquer le mec de Cécilia, sa coloc’, du coup pour régler ses comptes, cette dernière convoque tout le monde sur un plateau télé. Parce qu’elle aime faire les choses en grand.

La rumeur dit que tous les invités étaient en réalité des acteurs, mais aussi qu’Elvis n’est pas mort donc bon.

Makelele s’en bat les couilles

Avant le quart de finale de la Coupe du Monde, on a demandé aux joueurs de France quel était leur état d’esprit avant d’affronter la grande équipe qu’est le Brésil. Tous ont avoué être légèrement impressionnés.. tous sauf Makelele, mon gars sûr qui avoue dans le plus grand des calmes qu’il s’en bat les couilles.

« Ronladinho, Machinchouette, rien à foutre ! »

À lire aussi : Je suis une fille et j’aime le foot

Renkontres — Vulagrose Aigue

Dans cette vidéo, Kad Merad alias Gaël Poteau est le prof le plus vulgaire de la Terre malgré lui, après avoir subi une modification génétique qui a atteint les cellules de son cerveau. À cause d’un porc l’ayant mordu quand il avait cinq ans.

À lire aussi : Kad et Olivier, La Compilation des Chanteurs Inconnus

Mais il a quand même un petit mot sympa pour ses élèves qui l’aiment malgré tout : « C’est tous des branleurs qui puent de la bite et qui se lavent pas la chatte ». 

Le fils d’Alain Afflelou

« Avoir un fils, c’est bien. Mais vouloir sa réussite, c’est encore mieux. »

Olivier alias Alain Afflelou a tout tenté pour faire percer son con de fils, qui est toujours aussi con. Based on a true story, puisque d’après des rumeurs infondées, il s’agirait du vrai Alain Afflelou dans une vraie pub.

Walid Djaghlouf qui n’a pas compris « qu’est-ce qu’il arrive, dans ma vie »

« Je cherche encore, je cherche encore… je cherche trois fois. Quatre fois. Cinquième fois. »

Vous avez évidemment reconnu les paroles de Walid Djaghlouf, un jeune homme ayant mal vécu sa rupture avec Alison, sa meuf imaginaire qui l’a trompé avec un certain Chris.

C’est en chantant son mal-être que Walid est devenu le King de la pop algérienne. Il aurait d’ailleurs pu rencontrer un succès de bâtard si le gouvernement algérien n’avait pas coupé Internet à tout le pays pour éviter toute fraude au bac comme chaque année.

« Domi-dommage le fromage », comme dirait Margaux Palace.

L’an 2000 avec Gad, Jamel et Omar Sy

Dans les années 2000, on manifestait pour de VRAIES raisons.

Le rap des sans-papiers

« Ouh, y en a marre ! C’est pas la peine, ça pue la haine. C’est du racisme, racisme d’État. »

Certains manifestent en lançant des pavés, et d’autre en rappant, comme les sans-papiers de l’an 2000 qui avaient beaucoup trop de classe. J’espère que tous ces mecs ont eu leur « bout de papi » parce qu’ils ont beaucoup trop de flow pour retourner dans « leur pays ». Kassdédi à tous ces voyous de la politique sans qui rien n’aurait existé.

La Barre de faire

Vous pensiez que je l’avais oubliée ? Eh bien oui, j’allais l’oublier. Quel comble de faire une vidéo best-of des années 2000 sans La Barre de faire non ? Cocasse… Allez, à toute dans le bus !

Et vous, c’est quoi vos doux souvenirs d’il y a dix ans ? (Bisous le coup de vieux était gratos)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • NanaCoubo
    NanaCoubo, Le 29 juin 2016 à 21h54

    Alain Afflelou mon dieu ça me fait toujours autant marrer XD et le coup de vieux que vous m'avez donné pour Ça va se savoir (Bonsoiiir !) :eek:

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)