5 attitudes de Kimmy Schmidt que j’essaie d’adopter au quotidien

Par  |  | 1 Commentaire

Unbreakable Kimmy Schmidt revient avec une saison 3 ! Aki en profite pour sortir une ode à cette super-héroïne des temps modernes qu'est Kimmy et vous explique pourquoi elle est son modèle de vie.

5 attitudes de Kimmy Schmidt que j’essaie d’adopter au quotidien

La saison 3 d’Unbreakable Kimmy Schmidt démarre ce 19 mai sur Netflix et c’est encore l’occasion de prouver que « females are strong as hell » comme le dit si bien le générique !

La meilleure survivante d’une tragique histoire de kidnapping revient pour 13 nouveaux épisodes qui vont vous faire rire et pleurer.

Souvent, dans mon quotidien, je me prends à penser « what would Kimmy do ? » (oui, je me parle en anglais dans la tête, comme tout le monde) et je tente d’appliquer sa philosophie de vie. Alors que Dieu sait qu’autant d’enthousiasme venant d’une personne me fatiguerait très vite.

Mais elle dégage tellement de bienveillance et apporte le bonheur autour d’elle que je me dis que si le monde était peuplé de plus de Kimmy, il y aurait moins de tristesse ici-bas.

En deux saisons, qu’est-ce que j’ai appris de cette super-héroïne des temps modernes qui m’inspire tous les jours ?

Kimmy Schmidt et son optimisme à toute épreuve

Kimmy Schmidt a des tonnes de qualités (et quelques défauts) dont la première est son optimisme. Et c’est sans doute pour ça que le public l’aime tant.

Dès les premières secondes d’Unbreakable Kimmy Schmidt, on se demande si son héroïne n’est pas une copie du précédent rôle inoubliable d’Ellie Kemper, Erin Hannon dans The Office.

À lire aussi : Pourquoi The Office est la meilleure série du monde

La même naïveté, la même détermination et joie de vivre… Elles se ressemblent, c’est sûr.

Okay, Erin n’a pas été enfermée dans un bunker pendant toutes ces années mais elle a vécu une enfance hyper difficile ! Entre ses voyages à l’hôpital et son passage dans les familles d’accueil elle n’a pas eu une vie toute rose…

C’est pareil avec Kimmy qui est un personnage bien plus complexe que ce qu’elle reflète de prime abord, qui a connu la douleur, malgré le ton léger que prend la série. Et c’est ça aussi qui fait la force d’Unbreakable Kimmy Schmidt.

Je tiens à remercier Ellie Kemper pour son interprétation authentique et sincère. Jamais l’actrice et ses personnages ne pourront être dissociées.

Kimmy Schmidt croit en elle-même et dans les autres

Kimmy ne connait rien du monde, et a plutôt été une victime de la méchanceté des gens, et pourtant en sortant de son bunker, jamais elle ne pense du mal des autres.

Au contraire, son altruisme lui fait honneur. Quand certaines de ses colocataires de bunker qui ont compris qu’elles avaient des sous à gagner, Kimmy a décidé de retourner à une vie plus normale (que lors de sa captivité) dans la meilleure ville du monde qu’est New York.

Elle se plie littéralement en quatre pour Jacqueline sans contrepartie par exemple, mais parce qu’elle est persuadée que sa boss a juste besoin d’un peu d’aide pour reprendre sa vie en main et que toutes les femmes devraient pouvoir être indépendantes et libres !

Vis-à-vis d’elle-même, elle sait pertinemment ce qu’elle est capable de faire. Et met tout en œuvre pour atteindre son but.

À lire aussi : Comment aider une personne sans-abri ?

Kimmy Schmidt ne se laisse pas abattre après un échec

Toujours se relever après un échec, c’est l’une des plus grandes leçons qu’on peut retirer de la série. Rien n’est offert magiquement à Kimmy, il faut qu’elle bosse dur pour récolter les fruits de son labeur.

Au cours de ces deux premières saisons, Kimmy a connu plein de déboires. Que ce soient ses galères amoureuses ou des mauvaises décisions qui n’ont pas eu les conséquences qu’elle souhaitait, elle a toujours su se relever avec encore plus de détermination qu’en tombant.

Elle a même inventé son « kimmying », le fait de sourire jusqu’à aller mieux ! Bon, après avoir tenté sa méthode, je précise que ça ne marche pas à tous les coups.

Kimmy continue à croquer la vie à pleines dents alors qu’elle a été ENFERMÉE PENDANT 15 ANS DANS UN SOUS-SOL, ALLÔ. Elle a subi un traumatisme et réussit à remonter la pente.

Kimmy n’est pas là pour faire son hypocrite

En y pensant, je suppose que le trait le plus évident que je partage avec Kimmy, c’est son honnêteté. Mais comme elle dit les choses pour le bien d’autrui, on la comprend et on l’encourage même.

À titre personnel, mon manque de tact ne rentre pas toujours dans cette catégorie, du coup, on ne peut pas dire qu’on me pardonne tout le temps…

Mais ce qui est certain, c’est que Kimmy et moi, on ne peut pas mentir pour faire plaisir aux gens. S’il y a des réponses que vous ne voulez pas entendre, eh bien, ne posez pas la question ! On n’est pas hypocrites !

À lire aussi : Hypocrisie ou vérité qui fait mal ? Petit traité d’auto-censure

Kimmy Schmidt découvre la vie avec un regard nouveau

J’envie souvent Kimmy (comme à l’époque j’avais envié Kyle XY, je ne sais pas si quelqu’un se souvient encore de cette série) de pouvoir découvrir le monde d’aujourd’hui avec un œil différent.

Kimmy symbolise l’innocence même, et se trouve complètement dénuée de préjugés. J’aimerais pouvoir dire la même chose, mais j’ai perdu cette innocence…

À lire aussi : Guillaume Meurice démontre avec humour l’influence des préjugés sur notre perception de la réalité

Kimmy, elle, n’en est pas du tout consciente. Pour elle, la vie est faite des situations quotidiennes auxquelles elle doit faire face et réagir avec sa naïveté. Tous les jours, c’est un nouvel événement qui survient et elle s’y adapte.

Petit à petit, elle se rend compte que c’est pas le monde des Bisounours, mais pourtant, elle ne se départ pas de sa fraîcheur et de son enthousiasme.

Et la vie est un émerveillement infini pour Kimmy ! J’adore comment elle s’extasie devant les détails les plus insignifiants. J’aimerais ne pas être blasée comme je le suis parfois (trop souvent), et comprendre combien chaque petit grain de sel peut être incroyable.

Allez, sur ce, je vais aller me binger la saison 3 sur Netflix ! See you later, alligator !

À lire aussi : Parks & Recreation – Les séries pas assez connues #1

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Aki

Aki était un panda dans une vie antérieure. Elle a découvert les séries et les films un peu tard mais s'est bien rattrapée depuis et œuvre désormais chez madmoiZelle dans ces rubriques. Fana de comédies musicales et de Joss Whedon, elle partage aussi la passion globale de la rédac pour la nourriture.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Saraj
    Saraj, Le 19 mai 2017 à 23h34

    J'ai découvert (et dévoré) la série tout récemment, la saison 3 arrive et cet article inattendu me rappelle tout ce que j'aime chez Kimmy...
    Aaaah comme c'est agréable quand les choses s'enchainent à merveille :d

LA MADBOX DE JUILLET

  • 8 cadeaux personnalisés
  • par la rédac
  • 18.90€
  • Sans engagement